Irlande du Nord. Une guerre de 100 ans au coeur de l’Europe [Reportage]

Dimanche 13 février, Bernard de la Villardière proposait sur M6 un nouvel inédit du magazine “Enquête Exclusive” : « Irlande du Nord : une guerre de 100 ans au cœur de l’Europe ».

Pour voir le replay en intégralité c’est ici

Un reportage intéressant, présenté ainsi par la chaine : 

Depuis cent ans, l’Irlande est divisée en deux. Au sud, la République, un pays indépendant et membre de l’Union Européenne. Au nord, l’Irlande du Nord, appartenant au Royaume-Uni. Sur ce territoire d’à peine 1,8 million d’habitants, deux camps rivaux cohabitent : d’un côté les unionistes, majoritairement protestants et fidèles au Royaume-Uni. De l’autre, les nationalistes irlandais, majoritairement catholiques, qui souhaitent être rattachés à la République d’Irlande et ne plus faire partie du Royaume-Uni.

Depuis la fin de la guerre civile en 1998, qui a fait 3 500 morts, la haine persiste entre ces deux communautés. À Belfast, la capitale, les quartiers ennemis sont séparés par des murs de béton de 8 mètres de haut. Protégés de barbelés, ils servent à empêcher que cocktails Molotov et autres projectiles dangereux volent de part et d’autre. Chaque soir et tous les week-ends, les portes métalliques qui permettent de passer d’un quartier à l’autre sont fermées. Les familles qui habitent de chaque côté des murs ne se côtoient jamais.

À tous les coins de rue, les pubs symbolisent l’omniprésence des deux cultures. Damien Quinn est un chanteur rebelle. Ses chansons qui glorifient la violence et rendent hommage à l’IRA, l’Armée Républicaine Irlandaise, sont interdites à la radio. Mais chaque concert qu’il donne dans les pubs républicains soulève les foules.

Signe de cette profonde division identitaire : chaque communauté a ses traditions. Côté protestant, on célèbre le 12 juillet la victoire du roi protestant Guillaume III sur le roi catholique Jacques II, lors d’une bataille il y a 300 ans. Pour l’occasion, de gigantesques parades et fanfares aux couleurs du Royaume-Uni sont organisées dans tout le pays. Le 8 août, c’est au tour de la communauté catholique de narguer l’adversaire. Dans le quartier du Bogside, à Derry, Dede et ses amis font un gigantesque feu de joie à l’aide de palettes en bois. Ils y accrochent le drapeau du Royaume-Uni, l’Union Jack, avant l’embrasement, puis hurlent leur haine de la couronne britannique.

Dans les quartiers défavorisés de Belfast et de Derry, des groupes paramilitaires font régner la terreur. Sous couvert de revendications politiques, ces factions s’apparentent à des mafias. Elles exercent une justice parallèle et mènent des expéditions punitives. Les équipes du magazine “Enquête Exclusive” ont exceptionnellement pu rencontrer l’un de leurs anciens membres. Menacé de mort, il s’est réfugié quelque part au Royaume-Uni. Il raconte la brutalité de ces groupes et leurs méthodes de recrutement.

Entre criminalité et rivalité identitaire, plongée en Irlande du Nord, un pays où la guerre civile menace à nouveau d’éclater.

Crédit photo : breizh-info.com

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS