Covid-19. Le Danemark sur le point de stopper sa campagne de vaccination

Danemark

Le vaccin contre le covid-19 sera-t-il abandonné d’ici le printemps au Danemark ? Les autorités sanitaires du pays ont récemment fait savoir qu’elles envisageaient de mettre un terme aux programmes d’injections.

La campagne de vaccination bientôt terminée au Danemark ?

En matière de gestion de la crise sanitaire liée au Covid-19, les choses évoluent différemment selon les pays européens ces derniers jours. Au Danemark, le Conseil national de la santé a fait savoir le 11 février qu’il envisageait de « mettre un terme » à la campagne de vaccination au cours des prochaines semaines.

Par ailleurs, les autorités sanitaires danoises ont indiqué qu’elles ne voyaient aucune raison d’administrer maintenant une dose de rappel aux enfants ou une quatrième injection aux personnes susceptibles de contracter des formes graves de la maladie.

Pour justifier sa position, le Conseil national danois de la santé a, dans un communiqué, expliqué que, malgré la flambée du nombre de cas liée à la propagation du variant Omicron dans le pays, la population du Danemark était en capacité de « faire face à l’augmentation de l’infection sans contracter de maladie grave ». Notamment « en raison de l’immunité importante de la population ».

Un changement de politique en l’espace de quelques semaines

Ces annonces des autorités sanitaires danoises interviennent alors qu’au cours du mois de janvier, le gouvernement s’apprêtait donc à lancer la campagne de vaccination pour une quatrième dose chez les personnes vulnérables et les personnes âgées.

Entre-temps, une évaluation de la situation au Danemark a conclu que trois injections avaient fourni une bonne protection aux résidents des maisons de retraite et aux personnes de plus de 85 ans. Ce qui a donc conduit le Conseil national de la santé à vouloir stopper, pour le moment, ces administrations d’injections supplémentaires. Une décision également confortée par le fait que la fin de l’hiver approche, tandis que le temps passé en intérieur durant la saison froide facilite la propagation du virus. « Nous savons par expérience que le nombre d’infections diminue avec le changement de saison », peut-on lire dans le communiqué.

En ce qui concerne le programme de vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans, initié en novembre 2021 au Danemark, il va lui aussi prendre fin d’ici le printemps puisque, parmi leurs annonces du 11 février, les autorités sanitaires danoises ont déclaré qu’elles « commencent maintenant à planifier l’achèvement du programme de vaccination actuel pour tous les groupes cibles, y compris le programme pour les enfants âgés de 5 à 11 ans ». Actuellement dans le pays, les chiffres officiels de la vaccination indiquent que plus de 80% de la population ont reçu deux injections tandis que 61,3% se sont vus administrer une troisième dose.

Le Covid-19 n’est plus considéré comme « une maladie socialement critique »

Toutefois, ces décisions ne sont pas à l’abri de connaître de nouveaux revirements en fonction de l’évolution de la situation sanitaire au Danemark : « Nous suivrons bien sûr l’épidémie de près, et nous sommes prêts à changer notre décision si, contrairement aux attentes, il y a une quatrième vague printanière ou de nouveaux variants au printemps », indique le communiqué du Conseil national de la santé.

Mais, pour l’instant, après avoir levé la plupart des mesures de restriction liées au Covid-19 le 1er février dernier, le Danemark tente de tourner la page de la pandémie. Pour l’autorité de santé danoise, le Covid-19 n’est plus considéré comme « une maladie socialement critique » et l’exécutif estime que la forte hausse des cas d’Omicron enregistrée ces dernières semaines ne représente pas de menace pour le système de santé du pays.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. il faudra bien un mois pour que ça arrive en france, enfin juste avant les élections ce qui permettra à un candidat de dire que sans son action on serait tous morts

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !