Autriche. Le pass vaccinal et de nombreuses restrictions supprimés, la vaccination obligatoire remise en cause ?

Autriche

La plupart des mesures sanitaires en vigueur en Autriche vont être bientôt supprimées. De plus, tandis que le pays doit mettre en application la vaccination obligatoire pour tous à partir du 15 mars, plusieurs voix, dont des responsables politiques, commencent à remettre en cause la pertinence d’une telle obligation dans le contexte actuel.

De nombreuses restrictions sanitaires bientôt levées en Autriche

Le changement de cap politique en matière de gestion de crise sanitaire dans plusieurs pays européens et résultant de la propagation rapide du variant Omicron depuis le mois de décembre 2021 est également observé en Autriche. Un État qui s’est démarqué en devenant le premier à instaurer, le 20 janvier dernier, une obligation vaccinale pour l’ensemble de ses résidents de plus de 18 ans (à l’exception des femmes enceintes). Avec à la clé de fortes amendes pour les Autrichiens récalcitrants.

Lors d’une conférence de presse tenue à Vienne le 16 février, le chancelier Karl Nehammer et le ministre autrichien de la Santé Wolfgang Mückstein ont fait savoir que de nombreuses mesures sanitaires imposées dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 seraient prochainement levées. Karl Nehammer a ainsi indiqué qu’ « à partir du 5 mars, une grande partie des restrictions, dont les gens se plaignent tant, disparaîtront ». Pour sa part, le ministre de la Santé a évoqué « un changement de paradigme » en raison du variant Omicron.

Outre la suppression du couvre-feu, les Autrichiens, y compris les non vaccinés, n’auront plus besoin de présenter le pass vaccinal à l’entrée des hôtels, restaurants, concerts et autres événements sportifs. Ce pass ne sera alors exigé que dans les lieux que le gouvernement autrichien a présentés comme des lieux « particulièrement vulnérables », comme les hôpitaux et les maisons de retraite.

Une pression également relâchée sur les tests et les masques

Par ailleurs, toujours à partir du 5 mars prochain, pour les voyageurs entrant en Autriche, les règles 3G (justificatif de vaccination (avec schéma vaccinal complet), de guérison ou de test négatif) seront toujours en application mais la règle 2G+ (justificatif de vaccination ou de guérison et test PCR négatif) sera également abandonnée.

À partir de la même date, l’obligation actuelle de porter un masque FFP2 dans tous les espaces publics intérieurs sera assouplie, le port du masque n’étant obligatoire que dans les transports publics, dans les magasins de détail essentiels (qui désignent principalement les supermarchés et les pharmacies), ainsi que dans les hôpitaux et les maisons de retraite.

La seule exception est Vienne, où la règle 2G sera maintenue au-delà du 5 mars et où l’on s’attend à ce que, si les boîtes de nuit rouvrent dans la capitale, elles soient soumises aux règles 2G+.

Quid de la vaccination obligatoire en Autriche ?

Mais qu’en est-il de la loi sur la vaccination obligatoire dont les contrôles et les sanctions associées sont censés débuter à la mi-mars ? La position de l’exécutif autrichien sur ce sujet ne semble pas clair. À la suite de la conférence de presse du 16 février, Wolfgang Mückstein a déclaré qu’il « supposait » que l’obligation vaccinale serait toujours appliquée à partir du 15 mars. En ajoutant que cette vaccination sous la contrainte visait à protéger contre « les nouvelles vagues » et « à lutter contre les nouveaux variants » qui pourraient apparaître dans les mois à venir.

Sauf que la pertinence de cette obligation vaccinale, compte tenu des dernières évolutions de la pandémie en Autriche, fait malgré tout l’objet de questions actuellement et le gouvernement aurait sollicité l’avis d’experts à ce sujet. Des interrogations relayées dans la presse nationale, le Kronen Zeitung, plus important quotidien autrichien, ayant rapporté que l’exécutif devrait prendre une décision finale sur la mise en œuvre de la loi avant la mi-mars.

D’autant plus que l’approbation du 20 janvier dernier de cette obligation vaccinale par le Parlement autrichien n’a pas particulièrement contribué à augmenter le nombre de vaccinés dans le pays. Actuellement, moins de 70% de la population autrichienne dispose d’un schéma vaccinal complet.

Autre élément venant perturber la stratégie initiale de Vienne, les gouverneurs des Länder autrichiens de Carinthie, de Haute-Autriche et de Salzbourg ont également récemment exprimé des doutes vis-à-vis de l’entrée en vigueur de la loi sur la vaccination obligatoire et ont suggéré que d’autres solutions devaient être envisagées.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !