La Turballe, Nantes : vols de moteurs et de GPS de bateaux

Le 21 février dans la nuit, deux suspects ont été interpellés à Nantes, allée Brancas, près de la place du Commerce, avec une hélice qui dépassait d’une lourde valise.

Dedans, il y avait un moteur de bateau qui venait d’être volé quai de Versailles – ce genre d’objet est recherché par les gangs de passeurs qui sévissent dans la Manche, au point qu’en Picardie, même dans les marais de la côte d’Opale, les bateaux sont mis sous alarme et les hors-bord démontés quand c’est possible.

A la Turballe, ce 20 février, les bénévoles de la SNSM ont eu « la mauvaise surprise de constater […] en partant en entraînement, la dégradation du SNS737 et le vol du GPS, rendant ainsi le moyen inopérant », indiquent les sauveteurs sur la page Facebook de la station. « L’ensemble de l’équipage est à la fois dégoûté et en colère, et nous espérons que la gendarmerie arrivera à trouver celui qui a bien pu faire ça ». Il s’agit d’un semi-rigide qui assiste généralement la vedette d’intervention, toujours opérationnelle. Le préjudice est estimé à 5000 euros.

Dans les commentaires de ladite page Facebook, un certain Julien Pruvost indique que des vols d’électronique ont eu lieu sur les bateaux, notamment «mon HDS 12 live tout neuf », soit un préjudice de 3 à 4000 € pour ce système d’aide à la pêche (détection de poisson, routage, navigation…)

Les GPS sont aussi recherchés par les réseaux de passeurs de migrants sur la Manche, et sont régulièrement volés par des malfrats spécialisés ou non. En septembre dernier, la gendarmerie de l’Orne diffusait un avertissement aux exploitations agricoles : cinq GPS avaient été volés sur des tracteurs pour un préjudice de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. le gouvernement est aussi responsable , un « sentiment » d’insécurité ! mon oeil !
    pourquoi les racailles se gêneraient ils puisque rien ni personne ne les arrêtent, enfin les flics oui mais ils sont relachés aussitot

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !