Energie. Les factures d’électricité des Français commencent déjà à flamber

coupure-electricite-buisson

Les factures d’électricité des Français commencent déjà à flamber, mais cela sans même que le conflit russo-ukrainien ait encore eu (et il en aura) des répercussions économiques d’ordre mondial. Le prix de l’énergie en Europe devrait notamment s’enflammer, le continent étant en partie dépendant du gaz russe.

La Russie est la source d’environ 40 % des importations du gaz dans l’Union européenne, et est le premier producteur et le premier exportateur de gaz naturel dans le monde. Or, le prix du gaz impacte directement celui de l’électricité

Un impact colossal sur les marchés de l’énergie

Alors que le prix du gaz naturel flambe déjà en Europe, atteignant 100 euros par mégawattheure, il y a de forts risques que le gaz se paie beaucoup plus cher dans les semaines à venir. Le prix du gaz a déjà augmenté de 15% sur le marché du gros (après un pic à +50%). L’électricité, dont le prix est lié à celui du gaz, a quant à elle augmenté de plus de 10% pour 2022. Le marché anticipe que les sanctions finiront par impacter l’approvisionnement en gaz.

+4% sur le TRV depuis le 1er février 2022 : un impact bien plus important qu’annoncé sur les factures d’énergie des Français 

Par ailleurs, depuis le 1er février, la facture d’électricité des Français a augmenté, gonflée par une hausse du tarif réglementé. Limitée à 4% par le « bouclier tarifaire » imposé par le gouvernement, cette hausse globale masque en réalité des augmentations bien plus significatives pour de nombreux ménages, que ceux-ci aient opté pour une offre à tarif de base ou à tarifs heures pleines/heures creuses.

En septembre 2021, sortait un rapport (réalisé par Cherpas, application web permettant d’analyser en quelques clics les abonnements domestiques des particuliers ) qui démontrait qu’opter pour le tarif heures pleines / heures creuses plutôt que le tarif de base n’était pas une alternative si avantageuse qu’elle y paraîtrait pour faire des économies. Loin d’être aussi rentable qu’espéré, alors que près de 50% des Français sont abonnés à ce type d’offre pour leur électricité, il ferait même plutôt perdre de l’argent à de nombreux ménages que l’inverse.

Tenant compte de l’augmentation de +4% du TRV (Tarif Réglementé de l’Electricité) depuis le 1er février dernier, dans ce contexte de flambée des prix et malgré l’application du « bouclier tarifaire », la startup a constaté que cette hausse récente du TRV est venue changer totalement la donne, car même si elle se limite à 4% en moyenne, elle cache en réalité des évolutions tarifaires très disparates.

Ainsi selon les simulations :

  • Pour le tarif de base, le TRV subissait une augmentation moyenne de +11,6%.
  • Pour le tarif heures creuses, le TRV augmente significativement de +8% alors que celui aux heures pleines ne subit qu’une hausse limitée de +1%.

Qui sont les plus impactés par cette hausse du TRV ?

Loin de mettre tout le monde sur un pied d’égalité, cette hausse de 4% du tarif réglementé de l’électricité fait majoritairement peser la hausse sur les foyers les plus modestes mais aussi les foyers qui pensent être plus écologiques dans leur consommation. Effectivement, l’électricité des heures pleines est plus « charbonnée » car elle utilise les centrales de gaz et de charbon, tandis que l’électricité des heures creuses fait appel à l’énergie nucléaire. Comme l’indique le Syndicat de gestion des énergies de la région lyonnaise (Sigerly), « limiter les forts appels de puissance sur le réseau électrique en hiver limite la production d’électricité à partir d’énergies fossiles »

En d’autres termes :

Sur les 11 millions de foyers concernés par les tarifs de base, 95% ont une consommation énergétique égale ou inférieur à 9kVA et cela concerne en grande majorité des foyers modestes. Pour ces consommateurs, la hausse du TRV depuis le 1er février 2022 atteint les 11,6%.

Parallèlement, les ménages avec une part d’heures creuses dans leur abonnement supérieure à 70% subissent une hausse 2.6 fois plus importante que ceux ayant une part d’heures creuses inférieure à 30%.

Crédit photo : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

0 réponse

  1. La France est le pays où les impôts et les taxes sont les plus importants de l’OCDE…Que font donc nos gouvernants de tout cet argent qu’ils nous piquent? moi, je ne veux pas que les sous de mes impôts soient donnés à des  »étrangers »!…

    1. trop tard, l’ue a débloqué 400 m d’€ pour donner des armes aux ukrainiens (100m pour la france)

  2. et prétexte tout trouvé pour faire flamber le prix de l’énergie (et du reste), l’ukraine !
    on va déguster mais seulement après la présidentielle

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS