Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nantes : en pleine journée, les troncs de la chapelle de Bonne Garde pillés

L’Observatoire de la Christianophobie – qui compile les attaques contre les fidèles et les lieux de culte chrétiens en Bretagne, France et dans le monde, publie, ce 25 février, le témoignage d’un de ses lecteurs, sur un vol dans la chapelle de Bonne Garde à Nantes, quartier Saint-Jacques. Cette dernière est ouverte tous les jours de 10 à 18h, contrairement aux autres lieux de culte du quartier, la chapelle de l’hôpital psychiatrique et l’église Saint-Jacques, qui ne sont ouvertes que lors des messes.

« J’avais fini de prier et j’étais en train de ramasser mes affaires quand j’ai vu un homme entrer. Il m’a demandé des sous, je lui ai dit que j’en n’avais pas, il a dit haut et fort qu’il était le courrier (?) et se servait, il est allé vers le meuble qui portait les bougies, il a pris de la monnaie là-bas, puis a vidé la boîte où il y avait les intentions de prière en les mettant par terre, et il a essayé de forcer le tronc qui est fixé au mur avant de faire demi-tour et de partir ».

Le témoin prend des photos discrètement, remet de l’ordre dans la chapelle et prévient la police et donc la presse. Il donne la description de l’individu : « c’est un homme de type européen, veste en cuir cintrée grise, pantalon bleu, chaussures noires, sac à dos noir sur une épaule, sac de supermarché super U drive […] une rapide enquête dans le quartier m’a appris qu’il s’agissait d’un ancien agent de la ville [de Nantes], un dénommé S. qui fait des aller-retours entre la rue et l’hôpital psychiatrique, et qu’il est connu pour de menus larcins. Les riverains étaient indignés qu’on puisse ainsi voler le Bon Dieu ».

Toujours à propos de vols, on nous signale des vols à la roulotte (effraction dans des véhicules) aux abords de la gare nord, du marché de Talensac et rue Bellamy.

Enfin le 24 février, le signalement du vol d’une dizaine de cartons de rosé et de vin pétillant dans un local de la mairie de Treillières – dont la municipalité défraie la chronique depuis 2020 – est catégoriquement démenti par ladite municipalité, qui a mis à pied l’agent et lancé une enquête administrative.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

0 réponse à “Nantes : en pleine journée, les troncs de la chapelle de Bonne Garde pillés”

  1. patphil dit :

    il faut bien que les racailles vivent décemment, non? le manque de solidarité envers eux c’est du racisme

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Stationnement payant. La lecture automatique des plaques d’immatriculation arrive à Nantes

Découvrir l'article

NANTES

Sacs et colliers arrachés, adolescents arrêtés pour extorsion : les élections n’arrêtent pas les délinquants

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : Toujours plus de vols dans les superettes

Découvrir l'article

NANTES

6 personnes vont être jugées pour avoir importé de la drogue entre le Maroc et Nantes

Découvrir l'article

NANTES, Sociétal

Nantes. Entre un et 4 ans fermes pour des cambriolages avec des Alfa Roméo volées

Découvrir l'article

MORLAIX, NANTES, RENNES

Nantes, Rennes, Morlaix : l’extrême-gauche met le désordre après le premier tour des législatives

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : vols, incendies, pick-pocket, policier braqué avec une arme factice…

Découvrir l'article

NANTES

Loire-Atlantique. Une arrestation pour vol au Hellfest, des interpellations dans un camp de Roms à Saint-Herblain, 25 000€ retrouvés en liquide sur un Soudanais

Découvrir l'article

NANTES

Bidonville à Nantes. 700 Roms à évacuer au nom d’un « pôle d’écologie urbaine », 50 millions d’euros d’argent public

Découvrir l'article

International

Violente agression d’un chauffeur de bus à Saint-Herblain

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky