Suède. Des réfugiées ukrainiennes terrorisées par des migrants africains et arabes cherchant à entrer dans leur chambre

viol

En Suède, des femmes ukrainiennes ayant fui la guerre ont eu la désagréable surprise de voir des migrants Somaliens et Arabes tenter d’entrer dans la résidence où elles logeaient avec leurs enfants dans un contexte où des affaires de viol commis sur des réfugiées par des individus d’origine extra-européenne ont été à déplorer ces derniers jours.

Des réfugiées ukrainiennes agressées par des Somaliens en Suède

Pour plusieurs réfugiées ukrainiennes ayant fui leur pays depuis l’invasion russe, le chemin de l’exil a tourné au cauchemar. Nous évoquions la semaine dernière le cas d’une ukrainienne qui aurait été violée dans un centre d’hébergement pour réfugiés à Düsseldorf, par deux migrants d’Irak et du Nigéria, lesquels possédaient également la nationalité ukrainienne.

En Suède, des femmes ukrainiennes ont également vécu un calvaire ces derniers jours. Selon le média Samnytt, tandis que plusieurs bus transportant femmes et enfants ont conduit ces réfugiés dans la ville d’Örebro, plusieurs tentatives d’entrer dans une résidence d’hébergement de la part de migrants d’origine extra-européenne ont été à déplorer la semaine dernière.

Ainsi, ce sont au moins deux groupes d’hommes différents qui ont tenté de s’introduire dans les lieux en pleine nuit. Parmi eux, deux individus de nationalité somalienne sont parvenus à leurs fins et ont fait irruption dans une chambre où dormaient une ukrainienne et ses deux enfants âgés de deux et quatre ans.

D’autres témoignages de femmes indiquent que des hommes ont violemment frappé aux portes des chambres afin que celles-ci les laissent entrer. Une situation d’autant plus rocambolesque qu’en Ukraine, pays actuellement déchiré par la guerre, ce genre de scène ne se produit jamais.

Des Arabes également dans l’équation…

Les témoignages concernant le profil des agresseurs concordent. Ainsi, Samnytt cite les propos de l’une des réfugiées ukrainiennes confrontées à deux individus ayant frappé à la porte mais alors maintenus à l’extérieur : « Ils ressemblaient à des Afro-Américains, si je peux m’exprimer ainsi. C’était des Noirs ».

La stratégie des intrus était simple : faire croire qu’ils rendaient visite à un ami logeant dans la résidence afin que la porte leur soit ouverte. Problème : seules des femmes et des enfants ukrainiens étaient hébergés dans les locaux. Prises de panique, les ukrainiennes à l’intérieur du bâtiment sont parties s’enfermer dans leur chambre.

Par la suite, plusieurs Somaliens sont finalement parvenus à entrer dans la résidence. Pour compléter le tableau, vers cinq heures du matin c’est cette fois un groupe d’Arabes qui a essayé de franchir la porte du bâtiment. Sans succès heureusement pour les occupantes et leurs enfants.

Parmi les femmes ayant vécu la scène, le traumatisme est tel que certaines auraient confié vouloir retourner en Ukraine où elles se sentiraient davantage en sécurité, ayant eu écho de viols subis par d’autres réfugiées ukrainiennes en Allemagne. Depuis, des agents de sécurité ont été déployés autour de la résidence afin de protéger les personnes hébergées des agressions extérieures.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. La Suède, a laissé entrer un grand nombre d’immigrés, maintenant depuis des années elle est sous domination de islâm, il y a cinq ans, pendant les fêtes de noël, ils ont saccagés les décors de noël des grand magasins, les responsables ont retirés les sapins, les crèches etc. comme en Allemagne il y a des viols tous les jours ! cela fait partie du décor ! continuez braves immigrés ! ils vous laissent faire !

  2. le vivre ensemble jusque dans la chambre d’une dame ! mais chut le dire c’est de l’extrême droitisme antisocial, xénophobe etc.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS