Ecosse. Une majorité d’Ecossais pensent que le Royaume-Uni n’existera plus dans dix ans

royaume_uni

Une majorité d’Ecossais pense que le Royaume-Uni n’existera plus sous sa forme actuelle dans cinq ans, selon un nouveau sondage qui place également le soutien à l’indépendance en tête.

Le dernier sondage, réalisé par Ipsos, révèle qu’en excluant les indécis, 46 % des Écossais pensent que l’Union sera terminée en 2027, tandis que 45 % seulement croient qu’elle existera encore.

Si l’on se projette dans 10 ans, 61% pensent que l’Union aura éclaté, tandis que seulement 25% pensent qu’elle restera intacte.

Lorsqu’il a été demandé aux personnes interrogées si elles préféraient voir l’Écosse voter pour l’indépendance ou rester dans le Royaume-Uni, 50 % d’entre elles ont répondu par l’affirmative, 43 % ont opté pour la seconde solution, tandis que 4 % ont déclaré que cela ne les dérangeait pas.

Dans l’ensemble du Royaume-Uni, la proportion de personnes prévoyant la disparition de l’Union au cours de la prochaine décennie a légèrement diminué par rapport au début de 2021, passant de 56 % à 50 % en février de cette année (…)

Le Knowledgepanel d’Ipsos UK a interrogé plus de 4000 personnes à travers le Royaume-Uni au début du mois de février,

« Les Écossais restent plus enclins que les Anglais et les Gallois à dire que le Royaume-Uni n’existera plus longtemps sous sa forme actuelle », indique le rapport.

« Pas moins de 61% des Écossais disent que le Royaume-Uni n’existera plus sous sa forme actuelle dans 10 ans, contre 50% dans l’ensemble du Royaume-Uni. 46% des Écossais pensent qu’il n’existera plus dans 5 ans, contre 33% pour l’ensemble du Royaume-Uni. »

En ce qui concerne les opinions à travers le Royaume-Uni sur la question de savoir si l’Écosse devrait voter pour l’indépendance, un peu plus de la moitié des personnes en Angleterre et au Pays de Galles disent qu’elles préféreraient qu’elle reste dans l’Union. Cependant, le rapport note que les opinions en Irlande du Nord sont moins claires, avec 42% qui disent vouloir que l’Ecosse reste et 29% qui soutiennent que l’Ecosse quitte le Royaume-Uni.

Dans l’ensemble du Royaume-Uni, seuls 15 % des personnes interrogées pensent que la situation économique générale du pays va s’améliorer au cours des 12 prochains mois, tandis que 67 % affirment qu’elle va se dégrader.

Les attentes sont encore plus pessimistes en Écosse, où 73 % s’attendent à ce que l’économie du Royaume-Uni se détériore au cours de l’année prochaine.

Seuls 9 % des personnes au nord de la frontière pensent que l’économie écossaise va s’améliorer, et 68 % qu’elle va se détériorer.

En ce qui concerne la vitesse à laquelle l’Écosse se remettra de la pandémie, l’opinion la plus répandue en Écosse est qu’elle se remettra à peu près au même rythme que le Royaume-Uni, à 43 %.

Seuls 15 % pensent qu’elle se rétablira plus rapidement.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS