Des élections législatives 2022 sous la menace du péril rouge-vert (LFI-EELV) ?

Je viens d’entendre Jordan Bardella balayer d’un revers de main l’appel à l’alliance, pour les élections législatives, lancé par Eric Zemmour à Debout la France, aux Républicains, au Rassemblement national.

C’est une faute politique. Une faute vis à vis des Français, surtout lorsque l’on sait que demain, à l’occasion des législatives, le deuxième groupe parlementaire le plus important pourrait être…le groupe de l’Union Populaire, union de l’extrême gauche, de la France Insoumise de Mélenchon, d’EELV de Jadot.

Et là, on rigolera moins dans quelques mois, lorsque d’un côté, Macron et son équipe se sentiront en roue libre pour poursuivre la politique économique destructrice qu’ils mènent depuis 5 ans, tout en l’accentuant (avec en plus l’accent sécuritaire, liberticide, hygiéniste que nous avons découvert ces dernières années). De l’autre, des députés d’extrême gauche, d’Obono à Mélenchon en passant par Jadot, Rousseau, et tout le tralala. Car ne vous méprenez pas, la gauche extrême elle, sera assez intelligente pour s’allier, et pour remporter de nombreuses circonscriptions aux législatives, en y plaçant les députés les plus communautaristes, les plus gauchistes, les plus idéologues, les plus compétents aussi en matière de travail législatif.

A LREM la gestion économique et sociale du pays, à l’extrême gauche la gestion sociétale, et toutes les lois dingues qui pourraient en découler. Le pire de la bureaucratie Bruxelloise, du wokisme américain, et de l’Union Soviétique, fusionné dans un pays nommé la France. C’est ce qui nous attend demain, après les législatives, si les opposants politiques, si les dissidents, ne prennent pas leurs responsabilités, pour travailler ensemble, dès à présent.

On se moque de vos partis. On se moque de vos différences. On se moque de vos embrouilles personnelles et parfois intimes. On se moque de vos inimités. On veut simplement des candidats qui s’unissent sur la question décisive de l’immigration, de la sécurité, et de la reconstruction d’un pays économiquement en ruine avec une population qui s’appauvrit. On veut des députés qui fassent bloc contre le gauchisme et le wokisme, tout en faisant bloc contre les tyrans qui votent des lois liberticides, hygiénistes, castratrices. C’est tout. Vos étiquettes on s’en fout.

Messieurs les politiques qui prétendez vouloir renverser la table et en finir avec la Macronie, unissez vous sinon demain, c’est le retour du péril rouge-vert en la demeure. Et cette fois-ci, eu égard des évolutions démographiques et ethniques dans ce pays, cela pourrait bien être pour de bon….

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 réponses

  1. Bardella dit des connerie. Il ne doit y avoir qu’un seul but: battre la macronie. Donc alliance la plus large possible et de tous sans exclusive ou alors le RN deviendrait l’allié objectif comme disait l’autre

  2. Quand certains disent que nous avons la droite la plus con du monde, ils ne sont pas loin de la vérité malheureusement !!!

  3. Entièrement d’accord avec cet article. Que les groupies de Marine réfléchissent un peu sinon je vais croire que les gaucho-bobos qui votent Macron ont raison quand ils disent que nous sommes la droite la plus bête du monde. j’ai 72 ans, 40 ans d’armée, et j’ai commencé à suivre le FN avant la naissance de Bardella. Si l’avenir de la France est leur motivation principale il faut que les égos s’effacent devant l’intérêt de la Patrie, sinon ils ne valent pas mieux que les autres politiciens.

  4. Le point commun entre micron et méluche, c’est l’immigration de masse pour peaufiner le grand remplacement, associée à des dépenses extravagantes pour d’un côté engraisser les riches (mackinsssey), de l’autre faire du social à tour de bras. Les travailleurs en ont marre, depuis des années, de passer à la caisse pour gaver tout ce petit monde, alors qu’eux-même connaissent des fins de mois à partir du 15. Cette situation emmènera le pays au chaos et à la guerre civile.

  5. péril rouge !!! si les électeurs se déplacent … si les politiques leur donne envie de se déplacer…

  6. Les candidats ne disposent pas des voix de leurs électeurs! Ainsi un Français, qui a voté pour Pécresse au premier tour, doit voter pour Marine Le Pen au second tour et ne pas suivre l’ordre donné par Pécresse de  »ne pas voter pour le R.N. »…Nous n’avons pas à obéir aux candidats qui n’ont pas réussi à accéder au deuxième tour!

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !