Un nouveau livre révèle que la reine d’Angleterre est intervenue personnellement parce qu’elle craignait que l’IRA ne tente de capturer son cousin pendant les Troubles.

La reine d’Angleterre, Elisabeth II, est personnellement intervenue pour empêcher l’IRA de pouvoir capturer le duc de Kent lors de son déploiement à Belfast dans les années 1970. Selon une nouvelle biographie, la monarque a directement alerté le Premier ministre de l’époque, Edward Heath, de l’alerte concernant son cousin, qui avait 35 ans lorsqu’il a été envoyé en Irlande du Nord avec les Royal Scots Greys en 1971.

Selon le livre de Robert Hardman, Queen of Our Times : The Life of Elizabeth II, l’avertissement de l’IRA a été reçu par l’ancien Premier ministre d’Irlande du Nord, Lord O’Neill, et a ensuite été transmis à des représentants de la reine. L’idée était que les terroristes républicains prévoyaient d’enlever le prince Édouard lorsqu’il entrerait dans la ville.

Après que l’avertissement a été relayé à M. Heath, les commandants de l’armée ont renvoyé le duc sur le continent, la reine s’inquiétant apparemment que sa présence soit un « danger pour ses hommes », selon l’auteur Hardman. L’auteur cite un fonctionnaire du ministère de la Défense de l’époque qui a dit au secrétaire privé du Premier ministre : « Le souhait de la Reine que le Duc ne soit pas envoyé à Belfast a été soigneusement noté. »

Dans son livre, M. Hardman écrit : « C’était une époque où les enlèvements étaient en hausse – un diplomate britannique avait été kidnappé par des séparatistes au Québec quelques mois plus tôt – et la Reine était manifestement assez inquiète de la crédibilité de cette rumeur pour intervenir auprès du PM. Bien qu’elle ait toujours été très loyale envers ses cousins – et eux envers elle – il ne s’agissait pas d’un cas de traitement spécial. Lorsqu’il s’agissait des Malouines, par exemple, la Reine était catégorique : le Prince Andrew ne devait pas bénéficier d’un traitement spécial. Elle aurait été plus préoccupée par le fait que la présence du duc de Kent représentait un danger pour ses hommes. »

La famille royale a été prise pour cible par l’IRA à plusieurs reprises pendant les Troubles, notamment lors du meurtre de Lord Mountbatten en 1979 à Mullaghmore. L’IRA a fait exploser une bombe sur le bateau Shadow V sur lequel il pêchait. Lady Doreen Brabourne, la belle-mère de 83 ans de la fille de Mountbatten, son petit-fils Nicholas Knatchbull (14 ans) et l’écolier de Fermanagh Paul Maxwell ont également été tués. L’IRA serait également à l’origine d’une tentative ratée d’assassinat de la Reine en 1981, lors de l’inauguration d’un terminal pétrolier à Sullom Voe dans les Shetland.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS