Démographie. En 2021, les naissances remontent et les décès continuent d’augmenter en Bretagne administrative

enfants_blancs

En 2021, les naissances remontent et les décès continuent d’augmenter en Bretagne administrative, selon la nouvelle étude de l’Insee parue sur la question, jeudi 12 mai 2022 (à consulter ici dans sa totalité).

Après 10 années de baisse, reprise de la natalité

En 2021, 32 100 bébés sont nés de mères domiciliées en Bretagne, soit 1 100 de plus qu’en 2020. La région connaît une croissance du nombre des naissances pour la première fois depuis dix ans. Cette hausse des naissances (+ 3,4 %) est bien supérieure à celle observée en France (+ 0,7 %). Elle est même la plus élevée des régions devant les Pays de la Loire (+ 3,2 %). Après un début d’année 2021 marqué par une baisse des naissances, c’est au printemps et surtout à partir du mois d’août que leur niveau a dépassé celui de 2020. Le nombre moyen d’enfant par femme en Bretagne (1,82) est légèrement supérieur à celui observé dans l’Hexagone (1,80).

Il serait intéressant – mais les statistiques ethniques sont interdites en France ce qui fausse ces chiffres – de voir si il y a une corrélation entre cette reprise de la natalité et une hausse de l’immigration extra-européenne (et donc d’un taux d’enfant par femme plus important) en Bretagne administrative.

Le nombre d’enfant moyen par femme en France, l’un des plus élevé d’Europe, pourrait en effet masquer une différence très importante entre le nombre d’enfant par femme autochtone et le nombre d’enfant par femme d’origine extra européenne, ce que les chiffres des naissances en Seine St Denis notamment confirment.

Toujours plus de décès

En 2021, 36 600 personnes domiciliées en Bretagne sont décédées, soit 900 de plus qu’en 2020. Le nombre de décès dans la région augmente (+ 2,5 %) alors qu’il baisse en France (- 2,4 %). Mais sur l’ensemble des deux années 2020 et 2021, la Bretagne est la région où la hausse du nombre de décès est la moins forte. L’augmentation tendancielle des décès se poursuit depuis la fin des années 2000, en lien avec l’arrivée des baby-boomers à des âges de forte mortalité.

Une espérance de vie un peu moindre en Bretagne

En 2021, l’espérance de vie à la naissance est de 85,1 ans pour les Bretonnes et de 79,0 ans pour les Bretons. L’espérance de vie en Bretagne est inférieure de 0,4 an à celle des Français, aussi bien pour les femmes que pour les hommes.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. il faut appeler un chat un chat, oui les naissances augmentent ! si dire que ce ne sont pas des Français de souche! il est reconnu que 30% des naissances sont étranger, et 20 % entre françaises et un étranger, pourquoi? on est les meilleurs statuts sociaux !! osons le dire !!

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS