Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vannes. Venus à Kercado vendre de la cocaïne, deux trafiquants « originaires d’Île-de-France » interpellés

À Vannes, le quartier « sensible » de Kercado fait encore parler de lui : deux individus « originaires d’Île-de-France » y ont été interpellés en possession de cocaïne et d’argent liquide. Ils ont reconnu être venus en Bretagne pour prendre part à un réseau de trafic de drogue.

Trafic de drogue à Vannes : saisie de cocaïne à Kercado

Aucune ville bretonne n’est désormais épargnée par le trafic de stupéfiants. Nous évoquions récemment la vaste opération qui a eu lieu à Guingamp pour démanteler un réseau de trafiquants d’héroïne et de cocaïne.

Le 17 mai, c’est cette fois du côté de Vannes que de nouveaux trafiquants de drogue ont été interpellés dans le quartier de Kercado. Un secteur tristement réputé pour la criminalité qui règne et où réside une forte proportion de population d’origine extra-européenne.

Ainsi, des policiers en surveillance au niveau du Parc des Vallons de Kercado, important point de deal vannetais, ont observé une transaction entre un vendeur et son client vers 15 h. Lors de l’opération, le client est interpellé. Il indique alors aux fonctionnaires de police que les deux autres individus qui se trouvaient près de lui avaient respectivement le rôle de guetteur et de vendeur. Les deux comparses seront eux aussi interpellés dans la foulée, bien que l’un tentera de s’enfuir, en vain, en jetant ce qu’il possédait sur lui.

La fouille des policiers viendra aggraver leur cas puisque 240 € en liquide et deux cocottes de cocaïne seront retrouvés sur l’un quand l’autre avait dans ses poches 400 € en liquide…

Encore une fois, des suspects originaires d’Île-de-France…

Les deux individus, âgés de 16 et 18 ans, terminent donc leur journée en garde à vue. À cette occasion, ils vont reconnaître les faits et indiquent venir de Guyancourt (Yvelines) et de Brunoy (Essonne), en Île-de-France. Une région, généreuse, qui a déjà exporté ses talents vers Vannes par le passé.
On se rappellera, entre autres, de ce délinquant mineur (et suspecté de trafic de drogue) en provenance de Créteil qui avait été surpris alors qu’il tentait de scier une caméra de vidéoprotection, dans ce même quartier de Kercado, au mois de mai 2020.
Mais revenons-en à nos deux protagonistes, qui ont expliqué leur présence à Vannes auprès des policiers par leur volonté de gagner de l’argent… Suite à leur garde à vue, l’individu mineur a été présenté devant le parquet le 18 mai tandis que le majeur devra se présenter devant le tribunal judiciaire d’Évry-Courcouronnes (Essonne) le 26 juillet prochain dans le cadre d’une convocation Convocation par Officier de Police Judiciaire (COPJ).

À Kercado, un autre dealer mineur interpellé au début du mois

Malgré les interpellations et les descentes de police plus ou moins fréquentes, le trafic de drogue est un phénomène persistant à Kercado.
Le 2 mai dernier, c’est un autre mineur, cette fois âgé de 15 ans, qui était déjà interpellé en journée dans ce même quartier de Vannes, toujours au niveau du Parc des Vallons, en possession de 3 grammes de cocaïne et de 540 € en liquide. Lors du contrôle de police, il aurait également essayé de se débarrasser d’un sachet de 1,8 gramme de résine de cannabis.
Durant sa garde à vue, l’individu aurait reconnu son activité de vendeur de drogue. Il devait être convoqué devant le juge des enfants le 17 mai.
Plus généralement, voilà de nombreuses années désormais que Breizh-info rapporte, sans filtre, les innombrables faits ayant trait au trafic de drogue qui rythment la vie de ce quartier de Kercado comme de certains autres quartiers « sensibles » de Vannes. Sans qu’aucune mesure politique d’ampleur suffisante ne vienne endiguer le phénomène. Pourquoi cette passivité des pouvoirs publics ? Jusqu’à quand ?

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Vannes. Venus à Kercado vendre de la cocaïne, deux trafiquants « originaires d’Île-de-France » interpellés”

  1. patphil dit :

    ces djeunes des quartchiers sont de véritables libéraux et de futurs grands commerçants, ils élargissent leur part de marché, et trouvent d’autres façons de faire su fric! d’ailleurs les juges le comprendront at ils feront un rappel à la loi avant de les remettre dans les rues

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

PLOËRMEL

Un trafic de drogue démantelé à Ploërmel

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, RENNES, Sociétal

Rennes. Nouvelle saisie importante de drogue dans le quartier « prioritaire » du Blosne

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, RENNES, Sociétal

Rennes. 2 hommes originaires de Meaux et Sevran condamnés pour la fusillade sur l’autoroute A84

Découvrir l'article

NANTES

6 personnes vont être jugées pour avoir importé de la drogue entre le Maroc et Nantes

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, LORIENT, Sociétal

Lorient. Cocaïne, argent liquide et Kalachnikov : une nouvelle bande de narcotrafiquants démantelée

Découvrir l'article

RENNES

Arrestations à Rennes, en Côtes-d’Armor et Morbihan : un trafic de Fentanyl démantelé en Bretagne

Découvrir l'article

BREST, Ensauvagement, Immigration, Justice, QUIMPER, Sociétal

Quimper. Sous OQTF et récidiviste, un Pakistanais coupe son bracelet électronique et bénéficie… d’un nouveau bracelet électronique

Découvrir l'article

Sociétal

Trafic de cocaïne : enquête sur un gang d’importateurs de drogue en France (documentaire)

Découvrir l'article

Loudéac, ROSTRENEN

Trafic de drogue à Loudéac et Rostrenen. Un comorien condamné à un an de prison

Découvrir l'article

MORLAIX

Saint-Martin-des-Champs (29) : un homme blessé par balle, l’ombre d’un règlement de comptes sur fond de drogue plane

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky