2e circonscription du Morbihan. Alexandre Vellutini présente sa candidature sous l’étiquette « Les Patriotes » [Interview]

Nous l’avons annoncé dans un article du 18 mai 2022, nous demandons à tous les candidats de nous adresser leurs profession de foi et texte de présentation en vue des élections législatives 2022 (sur [email protected]).Sur la 2e circonscription du Morbihan (Carnac) M. Alexandre Vellutini et Mme Karine Basaille (suppléante) seront les candidats souverainistes sous la bannière « Les Patriotes » aux élections législatives du 12 juin 2022. 

Pour voir la liste des candidats présents dans le Morbihan pour les législatives 2022 c’est ici.

Je suis Alexandre Vellutini, célibataire, 33 ans, j’habite Vannes, troisième et dernier enfant d’une famille Lyonnaise, où j’ai eu une enfance protégée. Mon père enseignant, plutôt de gauche gouvernementale, moi et mon frère, plutôt de droite gaullienne, je peux vous affirmer que les discussions politiques ont animé régulièrement ma jeunesse …. D’où mon goût pour les débats. Ma phrase fétiche étant « mieux vaut deux erreurs qui s’affrontent, qu’une vérité qui règne en maitre » ….

Début 2020, comme tout le monde j’ai été abasourdi par l’arrivée de cette maladie, mais très vite, les injonctions paradoxales, le lynchage médiatique de tous ces scientifiques qui ont remis en cause la doxa, la culpabilisation plutôt que la bienveillance, la société de contrôle et du tout numérique, la propagande et les mensonges répétés du gouvernement, l’absence de contre-pouvoir pour créer un débat, m’ont poussé à davantage m’engager ….

J’ai compris que la politique affectait notre vie de tous les jours et que je ne voulais pas vivre dans ce monde qui est en cours de construction. Aucune décision n’est plus validée par la population (plus de referendum depuis celui sur l’Europe), et depuis des décennies nous constatons plus de technocratie, moins de démocratie. Nos élus n’assument plus leur décision politique, cachés derrière l’Europe, derrière la technique, il n’y a pas d’alternative. Avec des cabinets de conseil a la place du politique, c’est le prélude à la globalisation et le bilan est catastrophique pour nous le peuple ; ils nous imposent l’austérité, la destruction des services publics, le contrôle via l’identité numérique, la monnaie numérique, et bientôt la suppression du droit de propriété.

J’ai donc rejoints Les Patriotes où Florian Philippot, très actif, a donné de la voix, mobilisé du monde, dénoncé les mensonges et qui cherche à unir derrière un projet de souveraineté de la France.

Dans le même temps, j’ai participé à toutes les actions que j’ai pu, pour porter, avec mes petits moyens de simple citoyen, ce débat pour une société différente de celle des Marconistes. J’ai participé aux régionales sur la liste « Un Nôtre Monde », j’ai participé aux manifestions aussi bien ici à Vannes qu’à Paris, aussi bien au côté de membres de la CGT, pour lutter contre la fermeture d’hôpitaux à Paris et pour la réintégration des personnels suspendus, qu’avec les Patriotes, pour les mêmes causes, car pour moi l’important n’est pas de regarder à côté de qui on lutte, mais ce pour quoi on lutte .

Je suis conscient des problèmes de cette 2e circonscription, circonscription particulièrement hétéroclite : nous devons faire face, d’une part aux soucis des insulaires, et d’autre part à ceux des continentaux … Mais en tout premier lieu, apparait le problème du logement. Les gens qui travaillent et particulièrement les jeunes ont de grandes difficultés à se loger dans cette région touristique, où il fait bon vivre, et qui attire de plus en plus de retraités, mais aussi des investisseurs, soit pour des locations saisonnières, soit pour des résidences secondaire trop souvent vides …. Je propose une régulation et une incitation à la location annuelle en taxant principalement les locations courtes durées ….

Au sujet du statut de résident breton ? Je pense que le statut de résident breton est une mauvaise réponse locale à une bonne question nationale. La question du logement est un problème dans de nombreuses autres régions de France, comme par exemple en Corse, d’où est originaire mon père … Pour moi, un problème national doit avoir une solution nationale, il me paraît essentiel de permettre l’accès à la propriété, en tout premier lieu en nationalisant une banque, qui aura pour mission de faciliter les prêts aux travailleurs et permettre aux communes de construire des logements réservés aux travailleurs locaux …. La relocalisation devient urgente aussi bien sur le plan écologique que financier, l’augmentation du prix des carburants risquent de provoquer des pénuries de personnel si rien n’est fait ….

Les PME, les artisans, l’aide aux personnes, le monde agricole, le monde de la mer, doivent être écoutés, encouragés à produire un travail de qualité en favorisant les réseaux locaux. D’autre part le Frexit les protégera de la concurrence internationale … Je suis favorable à une augmentation des taxes des produits venant de l’étranger qui ne tiennent pas compte de nos normes sociales, environnementales et aux conséquences délétères pour notre planète du transport de toutes ces marchandises produites à l’autre bout du monde.

Il faut redonner à tous nos concitoyens des valeurs et que chacun puissent s’accomplir dans un travail qui lui permette de vivre dignement. C’est une vraie politique nationale qui doit être mise en place, avec un plan clair, sur plusieurs années, qui doit recréer un monde juste et solidaire comme notre devise l’exprime.

Il faut redonner ses lettres de noblesse aux Services Publics, au Social à la française, à la justice, à la démocratie, à la liberté. Arrêter l’ingérence de l’état dans la vie privée de chacun …. Il faut que le citoyen ait un contrôle permanent de ses élus, de son administration, des décisions prises. Je suis très favorable à un RIC, au tirage au sort de citoyens contrôleurs pour de courtes durées, qui rendent compte au peuple, de ce qui se passe là-haut…. Ne pourrions-nous pas envisager progressivement que chaque Français s’expriment sur les priorités données au budget de l’état ? …

Il y a urgence de proposer une réforme profonde des médias et particulièrement de leur rémunération. L’autonomie financière des médias est gage de liberté et de démocratie

La situation économique de la France est catastrophique, sous Macron la France est passée de la 5e puissance mondiale à la 7e place derrière l’Angleterre (malgré le Brexit) et l’Inde, une dette publique qui a flambée (le : « quoi qu’il en coûte »), un chômage en hausse (malgré les formations non qualifiantes qui permettent de faire sortir de gens du chômage artificiellement), un déclin industriel qui se poursuit, un déficit commercial abyssal et une inflation qui nous affecte tous. Il est urgent de proposer une autre politique, et d’immédiatement protéger les classes les plus défavorisées, et les classes moyennes en réindexant les salaires et les retraites …. Sans oublier de corriger le calcul sous-évalué de l’inflation par l’INSEE (qui entre autre ne tient pas compte du poids du logement …), et bien sûr de réintégrer immédiatement toutes les personnes suspendues dans leur milieu professionnel qui en a tant besoin ….

Il nous faut stopper l’escalade dans le conflit en Ukraine. Certainement une des seules actions positives de M. Hollande, était sur le plan diplomatique, d’avoir engagé la France dans les accords de Minsk, à l’époque contre la volonté des Etats Unis, il avait su trouver le chemin vers la paix. M. Macron est inexcusable, de ne pas avoir joué son rôle de négociateur et pousser aujourd’hui au conflit qui va amener le déclin et le discrédit de la France pourtant une grande nation de diplomatie qui était reconnue partout dans le monde.

Que se passe-t-il à gauche ? Faire après les présidentielles une union de la gauche qui n’a pas même été envisagée avant, me paraît faire ressortir la soif de pouvoir de certains …. Aujourd’hui être de gauche ou de droite est complètement dépassé …. Le combat aujourd’hui est d’être souverainiste ou mondialiste. L’accord entre les Verts (mondialistes) et la France Insoumise (plutôt souverainiste) est incompréhensible, cette incohérence va j’espère ouvrir les yeux à certains. J’appelle tous ces gens qui aiment la France à venir nous rejoindre, à construire quelque chose de nouveau. Le débat d’idées est la vie, la réunion des idées est la mort de la politique. Le Nupes est le coup de grâce porté à la gauche qui va devenir inaudible …

Donc non, je n’ai pas peur de NUPES, défendre ses idées est le seule combat politique qui mérite d’être porté

Pour le mot de la fin, je dirais aux lecteurs de voter pour leurs idées et de ne pas faire des calculs savants du vote utile qui a malheureusement permis à Macron d’être encore là … Plus nos idées auront eu de votes, plus ces idées pourront être portées et rassemblées dans le débat public et dans l’avenir politique du pays.

Le plus difficile c’est toujours d’être le premier à sortir des rangs, mais si notre cause est juste, nous serons toujours suivis par d’autres, nos parents étaient fiers de dire « La France n’a pas de pétrole mais elle a des idées …. » je pense qu’elle a aussi des valeurs à porter, Garder la foi en l’avenir, le pire n’est jamais sûr, surtout si nous décidons d’agir …

Venez débattre avec nous lors des réunions publiques programmées dans les différents cantons de la circonscription, et vous nous retrouverez aussi sur les principaux marchés de la circonscription ….

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Selon ce candidat, il n’y a pas de réponse locale acceptable aux problèmes régionaux qui se posent, seule une réponse nationale est possible. Comment peut-on être d’accord avec ce candidat, à l’évidence jacobin ?

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !