France, pays du Tiers monde. Entre 13 et 20% des lits du CHU de Rennes pourraient être supprimés cet été

Vous payez des impôts, des charges, des taxes. Mais le service public que doit vous garantir l’Etat en échange est lui, de moins en moins assuré. Selon la direction du CHU de Rennes, 13% des lits seraient supprimés à l’hôpital cet été en raison de congés, de manque de personnel, et de nombreuses conséquences de la crise dite « du Covid » (personnel suspendu notamment). Selon les syndicats, ce chiffre pourrait grimper à 20%.

Sachant que par ailleurs, en Bretagne, des services d’urgence ferment ou vont fermer cet été, la situation pourrait rapidement être catastrophique.

Parmi les services les plus touchés au CHU de Rennes cet été : une unité en maternité, l‘unité cognitivo-comportementale basée sur le site de La Tauvrais, l’unité Lambling du centre hépato-digestif ainsi qu’une partie du service chirurgical des urgences. Traduction : si vous avez prévu d’accoucher cet été..ou si vous tomber gravement malades, accrochez-vous (et pourtant, vous payez vos impôts, vos charges, mais l’Etat vous abandonne).

Ajoutez à cela la folie covidiste, qui fait que même sans le moindre symptôme, des personnels sont en arrêt maladie (57 au 6 juillet rien que pour le CHU de Rennes) et vous obtenez une bombe sanitaire prête à exploser cet été, à Rennes ou ailleurs. Car Rennes n’est pas une exception. Pour essayer de compenser le marasme, une majorité d’hôpitaux décident d’ores et déjà de fermer des lits : 600 sur 2 600 au CHU de Bordeaux, et plus de 50 au centre hospitalier de Haguenau, soit 15 % de sa capacité. Selon une récente enquête de la Fédération hospitalière de France (FHF), réalisée auprès de 400 établissements, 57 % des centres hospitaliers (CH) et 85 % des CHU ont désormais recours à des fermetures de lits temporaires.

La France, ce pays du Tiers monde en devenir…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Fermeture des lits, personnel débordé et insuffisant, fermeture des urgences etc…le déconstruction du service public ( pareil pour l’Education Nationale, les transports..la Poste..etc…) est  » EN MARCHE  » !

  2. nous avons le meilleur système de santé au monde (quand il fonctionne) les soignants virés ne manquent pas aux zororités ? ils s’en contrefichent

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !