14 juillet : des violences partout en Bretagne, y compris à l’Ile aux Moines

Vitré

La chaleur du 14 juillet a tapé sur les têtes – pourtant dures – un peu partout en Bretagne, avec de nombreux épisodes de violence, voire d’émeutes.

A Hennebont près de Lorient, le 14 juillet, une voiture de police a été caillassée à Kerihouais, la lunette arrière a été cassée – cette attaque arrive après plusieurs interpellations et une présence policière renforcée contre le deal. Un mineur a été interpellé pour le jet de projectile, il s’est dit « énervé » en garde à vue et sera présenté au juge des enfants en septembre prochain.

A Brest, le 14 juillet vers 7h30, deux hommes de 26 ey 28 ans ont été blessés avec un couteau et une machette, à la main et à l’épaule, rue du capitaine Guynemer dans le quartier de Guelmeur – il n’y a pas encore eu d’interpellation dans cette affaire. Les jours des deux blessés ne sont pas en danger.

A l‘Ile aux Moines après le feu d’artifice tiré le soir du 13 juillet et le bal, puis la fermeture des buvettes à 2 h du matin, des bagarres ont éclaté pour divers motifs et les gendarmes ont du intervenir – trois personnes ont été interpellées. Les gendarmes présents sur l’île pour l’été ont « ressenti une vraie volonté d’en découdre », après que des amis du premier interpellé, 24 ans et très éméché, ont tenté de casser les vitres de la gendarmerie temporaire à coups de futs de bière.

Ce qui dénote sur une île plutôt calme, ou vols comme faits de délinquance ne sont guère courants, et où l’on sait raccompagner les indésirables sur le bateau. Pas moins de 17 gendarmes se sont rendus sur l’ile depuis le continent – Vannes et Saint-Avé, avec les vedettes de la SNSM, et l’hélicoptère de la gendarmerie a survolé l’île. Les trois fauteurs de trouble seront jugés sur reconnaissance préalable de culpabilité.

Près de Rennes, un incendie important s’est déclaré dans la commune du Verger le 15 juillet – 25 hectares de végétation sèche ont brulé, le feu a été fixé le 16 juillet, occupant jusqu’à 348 pompiers d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan. Le feu, parti au bord d’une départementale, pourrait avoir une origine intentionnelle. Deux départementales ont été fermées le temps de l’éteindre.

A Vannes, une voiture a été incendiée dans la nuit du 14 au 15 juillet à Ménimur, rue Claude Monet vers 1h40 du matin. Un second véhicule a brûlé par propagation. Une enquête a été ouverte.

Louis Moulin

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Je regrette  »le bon temps » (d’avant 1962)où les Français se réjouissaient de regarder un feu d’artifice, puis d’aller au  »bal populaire », gratuit, sur la place du village!…Depuis 1981,des hordes de sauvages ont envahi notre pays sous l’oeil bienveillant de nos gauchos-islamos-collabos!

  2. « le vivre ensemble » comme ça, ça suffit! que les juges fassent respecter la loi , que les politiques cessent d’excuser les « incivilités » qui deviennent aujourd’hui mortelles , le drame d’angers en est la preuve

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !