Réseaux sociaux : le poison des ados [L’Agora]

Nous avons inventé la pire des drogues pour nos jeunes : les réseaux sociaux.

Car les ados vivent désormais sur les réseaux sociaux. Uniquement ! Même les mobylettes, ça ne les intéresse plus ! Ils vivent dans des mondes virtuels fermés, mélange de foire aux vanités et de festival du slip. D’ailleurs, nos ados ne se causent même plus mais s’envoient des vidéos, photos, avec trois lignes dessous et 500 fautes d’orthographe. L’esprit bistrot disparaît de ce pays ! Les échanges épistolaires de nos jeunes d’aujourd’hui c’est un peu comme si Alfred de Musset et Georges Sand s’était échangé des cartes postales avec rien d’écrit dessus.

Et il faut le dire : ces bondieux de réseaux sociaux ont pour conséquence que les ados ne se préoccupent plus que de leur apparence physique. Constamment soumis à la concurrence des filtres Instagram et autres Tic-Toc, ils partent pourtant avec une grosse cote et arrivent rarement dans le quinté gagnant. Mais ils prennent quand même le départ et cravachent du canasson tout le long du parcours. Avec notre carbure ! Car au final ce sont toujours les parents qui passent au guichet au regard de la somme des produits de beauté dépensés pour coller au modèle du moment. Tik Tok donne une belle peau lisse aux boutonneux pour zéro euro. Yves Rocher propose les mêmes services mais pour beaucoup plus cher. Et c’est Manman qui sortira la carte bleue ! Pour les marques de cosmétiques, les influenceuses de crèmes anti-points noirs sont devenues, pour des ados qui ne quittent plus leur chambre, un investissement beaucoup plus rentables que des panneaux Giraudy posés au coin d’une rue !

Car, un ado ne décroche jamais, sinon il panique et pense que sa vie est finie. En ces temps de vacances, vous pouvez amener votre gosse à Tahiti, la première chose qu’il vérifiera en arrivant au Coconut Hôtel c’est s’il y a bien la Wifi. Autrefois, on rêvait de partir aux Amériques, dans ces pays lointains « où rien n’est important que de vivre », aujourd’hui ce qui importe c’est d’avoir répondu « tkt » ou « cc » décoré de 300 coeurs au fil Instagram de ChloéBeauté. Instantanéité et disponibilité permanente. Nous, on bataille pour que le télé-travail nous fiche la paix après 6h du soir, eux sont esclaves de leurs 7000 conversations simultanées.

Ah et puis, les ados d’aujourd’hui m’emmerdent. Génération de moutons. Tous transgenres & tok tok. Wifi et « barres ». Tellement identiques et tellement conformistes. Déjà expert-comptables avant d’être jeunes ! Obsédés par leur apparence de faces de rats. Selfies du soir au matin. Et attente des « Likes » et des « T tro bo ».

En fait, les réseaux sociaux ont rétréci le monde de nos ados. Il ne se situe plus qu’autour de leur petit nombril. Et dans leur téléphone. Comme une évolution du message de Matrix en fait.

Et avec le Métavers, arrive le pire du pire ! Ils n’en sortiront plus de leur existence numérique. Là vous pourrez toujours gueuler en bas de l’escalier pour leur dire de venir bouffer !

A bien y réfléchir, la meilleure chose qui pourrait arriver à ce monde est un virus géant sur l’ensemble des réseaux sociaux. Avec une vidéo de Charles Aznavour qui tournerait en boucle. Sur tous les réseaux et pour toute l’éternité. Cette fermeture des réseaux sociaux et des jeux en ligne ferait sortir nos jeunes d’un long cauchemar dans lequel, nous les avons enfermés. Nous !

Anne-Sophie Hamon

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

7 réponses

  1. Très bonne description. J’ai assisté à la « Grande mutation » pendant 40 ans dans la même entreprise.
    Je qui me fait plaisir, en revanche, c’est que leur comportement leur retombe dessus car ils ne connaissent pas la frustration et ne supportent ni la hiérarchie, ni les collègues de leur génération aussi égoïstes qu’eux-mêmes. C’est le burn-out assuré en 2 ans ! Démission, reconversion, dépression…

  2. Je considère que mon meilleur pote n’a pas trois enfants mais trois écrans. Je n’ai jamais vu leur regard, ni entendu le son de leur voix. Quand je viens chez lui et qu’il appelle ses écrans pour me dire bonjour ou au revoir, je lui dis de laisser tomber car je sais qu’il va falloir aller les chercher dans leur chambre (oreillettes bluetooth) et qu’ils vont se pointer de mauvaise grâce avec une attitude de zombie.
    J’en veux aux ordures qui ont saboté cette génération.

  3. Merci beaucoup pour ce texte qui résume bien la triste situation actuelle, on le lit, on se sent moins seul.

  4. Analyse un peu acide et humoristique mais pas loin de la réalité de ce monde virtuel qui ne vit que par l’image de soi et des autres….affligeant mais on peut se demander comment et pourquoi et pour qui en est-on arrivés là ?
    En un mot à qui profite cette fabrique d’idiots ? Les transformer en consommateurs non pensants, sans libre arbitre et surtout incapables d’affronter la réalité du monde sans risquer la dépression !
    Les parents, quand même un peu responsables de cette situation !

  5. Excellente analyse, à laquelle il manque cependant un élément.
    Qui donc est chargé de l’éducation des enfants, avant qu’ils ne deviennent ados ?
    Qui donc n’a pas pris le temps de s’informer de ce qui se passait dans le monde pour ensuite informer leurs ados sur l’envers du décor, afin de les faire entrer dans la vie avec les armes appropriées à leur époque ?
    Comment un ado pourrait-il se défendre s’il ne sait pas qu’une guerre de l’esprit est en oeuvre de façon intensive et permanente ?

  6. félicitations d’avoir mobilisé sur ce fait oui c’est le plus grand dommage que l’on est a déplorer
    papa maman vous êtes responsables de vos enfants ne laissez personne prendre votre place aucune loi aucun baratin LOIS sur le genre, la famille, homme/femme complémentaires !!! là est la règle de votre tendre affection envers vos enfants !!!
    dernier scandale un bébé mort dans la voirure !!!
    AMOUR AMOUR AMOUR ou es tu ????

    je suis une idiote réfractaire a IA normal je suis déjà avec des années au compter

  7. Tellement vrai.
    Mai nous sommes aussi coupable avec nos téléphones portables et nos tablettes, pour regarder des mails professionnels, nos comptes bancaires etc …
    Nous sommes aussi coupables que nos jeunes…
    Effectivement un bug géant serait peut être un espoir…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS