Syrie. 2 morts et 12 blessés dans une attaque avec un drone, contre l’église Ste Sopie de Squelbiyeh

Une attaque de drone survenue en pleine célébration religieuse de consécration de la nouvelle église Sainte-Sophie, dans la ville de Squelbiyeh, au nord-ouest de la Syrie, aurait fait au moins deux morts et 12 blessés. 

Dimanche 24 juillet, alors que les familles de Squelbiyeh sont rassemblées autour de la nouvelle église Sainte-Sophie, réplique miniature de la basilique Sainte-Sophie de Constantinople, pour débuter la cérémonie de consécration par les archevêques de Hama, Nicolas Baalbaki, et de Homs, Georges Abou Zahem, un drone armé s’est abattu juste à côté de l’église, faisant selon les sources locales au moins deux morts et 12 blessés.

Cette attaque terroriste, qui ciblait notamment des femmes, des enfants et le clergé de Squelbiyeh est particulièrement choquante et l’ONG SOS Chrétiens d’Orient souhaite alerter la communauté internationale sur ce crime commis à l’occasion d’un office religieux. Cet acte terroriste sur le village chrétien de Squelbiyeh est une nouvelle illustration dramatique de la situation que vivent les habitants de cette région : 

« Depuis 2016, SOS Chrétiens d’Orient apporte une aide humanitaire et un soutien moral à ces populations, ce qui lui a valu des attaques inadmissibles de la part du journal Médiapart et une enquête pour « complicité de crimes de guerre ». Malgré ces tentatives de déstabIlisation de la part de journalistes à l’idéologie douteuse, SOS Chrétiens d’Orient poursuit et poursuivra ses actions humanitaires auprès des habitants de cette région assaillis par des groupes armés terroristes »

L’église Sainte-Sophie est un projet qui a vu le jour à Squelbiyeh, en réponse à la transformation de la basilique Sainte-Sophie de Constantinople en mosquée. Ainsi, la consécration qui avait lieu hier survenait exactement deux ans après l’inauguration de Sainte-Sophie en tant que mosquée. Peu de temps après le début de la cérémonie, un drone armé s’est abattu juste à côté de l’église, ratant visiblement sa cible de quelques mètres. Il a explosé à 15 mètres des familles rassemblées devant l’édifice. Deux personnes auraient trouvé la mort, et plus de 12 ont été blessées.

Le patriarche grec orthodoxe d’Antioche, Jean X, a condamné « l’acte terroriste perpétré à Squelbiyeh, attribué à des groupes terroristes armés ». Les réactions et condamnations des autorités officielles se font encore attendre. 

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Les chrétiens pourchassés et massacrés dans divers pays ne soulèvent pas vraiment une forte indignation que ce soit en France ou dans le monde.
    Nos médias préfèrent blablater pendant des heures sur la discrimination envers le burkini dans les piscines !

  2. Je suis d’accord avec domper! Nos médias ne s’attendrissent QUE sur les  »pauvres » musulmans qui ont été  »colonisés » et qui ont été  »exploités » par ces vilains  »colons » de non-musulmans…mais, en Algérie: il n’y avait QUE 10  »gros colons » et parmi ces  »gros colons » on trouvait aussi des musulmans! Dans mon quartier, à Alger, les musulmans, qui y vivaient, étaient plus riches que nous! Nous étions 1 million de non-musulmans, en 1962,et nous n’étions PAS TOUS des terroristes!

  3. le sort des chrétiens d’orient, mais d’occident ou d’afrique (nigéria, nord mozambique aussi) n’intéresse pas les journaleux ou les politiques d’occident, le pape préfère aller faire repentance au canada

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !