Quand un universitaire traite Paul Molac de « raciste »

Raciste Paul Molac ? C’est en tout cas ce que laisse entendre Benoît Vaillot, jeune chercheur associé à l’université de Strasbourg, « historien et politologue » suite à l’interview donnée par le député autonomiste breton à Ouest-France où il se définit lui-même comme « citoyen français de nationalité bretonne ».

En 2019, Benoît Vaillot avait déjà provoqué la polémique en Alsace confondant visiblement recherche historique et posture idéologique.

Obsédé par la question du « racisme » chez les « ethnorégionalistes », Benoît Vaillot partage abondamment sa marotte sur twitter :

 

Mais Benoît Vaillot n’affiche pas que des idées jacobines, il a aussi quelques conviction décolonialistes tout à fait dans l’air du temps. Décolonialisme qui ne s’applique qu’à certains types de population cependant. Les Antilles, oui. La Bretagne et la Corse, non !

Dénonçant par ailleurs la « bourgeoisie », Benoît Vaillot connait pourtant les bonnes adresses pour publier ses petites diatribes :

Et ce monsieur a des supporters jusqu’en Bretagne et même jusqu’au CRBC (Centre de Recherche Bretonne et Celtique) de Brest en la personne du chercheur Erwan Le Gall qui apporte, sur twitter, son soutien à la « victime » Benoît Vaillot.

Racailles d’ethnorégionalistes ? Benoît Vaillot devrait se renseigner sur l’organisme dans lequel travaille son ami Erwan Le Gall. Si monsieur Le Gall partage les mêmes convictions concernant les « ethnorégionalistes », les réunions doivent, en effet, être animées au sein du CRBC. Même s’il est vrai qu’au sein de la dite structure cohabitent un certain nombre d’individus ayant peu ou prou le même profil que Benoit Vaillot et… des nationalistes bretons convaincus !

De toute façon, Erwan Le Gall dans une posture très « 2.0 » a déjà annoncé la couleur : il ne répondra qu’aux « influenceurs » des réseaux sociaux, pas aux ploucs !

L’Université ce n’est plus ce que c’était…

Crédit photo : Copie d’écran twitter compte Benoît Vaillot

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Le pauvre Vaillot devrait se méfier : l’honorable dix-neuviémiste (dix-neuviémistes et vingtiémistes se recrutent essentiellement chez les apprentis historiens qui n’ont pas les bases pour être antiquisants, médiévistes et même modernistes) reçoit le soutien d’un chercheur breton au nom suspect (Le Gall !), qui a quand même codirigé un ouvrage, paru en 2013 aux Presses universitaires de Rennes, intitulé : « Les petites patries dans la grande guerre ». Je ne voudrais pas dire, mais ce concept de « petite patrie » semble s’appliquer parfaitement aux propos de Paul Molac ! En outre, ledit Erwan Le Gall ne publie que des ouvrages ayant trait à la Bretagne ou aux Bretons. Si ce n’est pas du racisme, c’est au moins de l’ethnodifférentialisme assumé : Le Gall peut envoyer ses livres dédicacés à l’honorable député (le mieux élu de Bretagne, je crois)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !