Variole du singe : vous la sentez venir également la future vaccination de masse ? [L’Agora]

variole du singe

Le COVID n’est toujours pas vaincu que la variole du singe arrive ! Ah, on va l’avoir notre 76è dose de rappel, cette fois il devrait y avoir un peu d’anti-variole en plus, histoire de donner du goût à la sauce.

Au stade actuel des recherches, la variole du singe -ou « MonkeyPonx » dans le patois too much- se transmet principalement par des rapports sexuels entre la bouche et l’anus. Ne voulant pas entendre la voix criarde de Sandrine Rousseau me seriner aux oreilles, je me garderais bien de faire un commentaire sur cet état de fait. Je me garderais également d’avancer l’idée que certaines populations, « minorités sexuelles » comme on dit de nos jours, sont, par la même, plus concernées que d’autres.

Après qu’un virus chinois a confiné la planète entière depuis presque 3 ans, un virus africain est bien parti pour prendre le relais ou agir de concert avec le premier. D’ailleurs, si vous voyez revenir Jérôme Salomon sur les plateaux télés, commencez à reprendre un abonnement Netflix, le confinement et les 25 rappels de vaccination ne sont pas loin !

Donc maintenant, après avoir sauvé les Boomers, nous nous préparons à sauver les Cucul-Popol ! Le mot SINGE prêtant visiblement à stigmatisation, j’hésite en effet à prononcer le nom du public numéro 1 concerné par cette maladie, nous aurions un procès ! Pourtant, selon une étude du New England Journal of Medicine réalisée sur 16 pays et publiée en , 95 % des cas de contamination récents résultent d’un contact sexuel. Contact sexuel cucul-popol majoritairement.

Face à cette nouvelle menace, peut-être pourrions-nous fermer les frontières aux personnes venues d’Afrique ? Peut-être pourrions-nous également fermer certains lieux à risque ?

L’ARS ouvre actuellement des centres de vaccination partout. Et certains parlent déjà de vaccination de masse. Là c’est non ! Non, non et non ! Que les personnes concernées par les pratiques sub-nommées se vaccinent ou s’isolent, sinon tant pis pour elles ! Marre de subir les effets de la mondialisation et de l’immigration conjuguées avec des pratiques sexuelles qui ne sont pas les miennes ! Nous n’allons tout de même pas subir de nouveau une pandémie dévastatrice parce que la doxa progressiste refuse de voir la vérité en face : l’immigration c’est aussi l’immigration des virus et l’expansion actuelle de certains choix sexuels provoque la diffusion plus facile de nouvelles maladies, inconnues dans nos contrées et nos sociétés jusqu’alors.

Anne-Sophie Hamon

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

5 réponses

  1. Un virus qui, comme il est dit dans l’article, se transmet essentiellement par des pratiques sexuelles ciblées …. Mais vous verrez que la propagande réussira à envoyer à la vaccination toute une cohorte de vieux qui, c’est bien connu, sont de grands pratiquants (masqués !) de la brouette japonaise devant l’Éternel, mais qui tremblent néanmoins pour leur carcasse. On a pas fini de rigoler.

  2. Oui mais nous pouvons être rassurés :
    Covid ou variole du singe les frontières resteront grande ouvertes !

    Seuls les Français auront besoin d’un ausweis pour sortir à 5Km de chez-eux, et dans le même temps des clandestins en situation illégale pourront parcourir l’europe de long en large, sans test de dépistage, sans vaccin obligatoire, sans quarantaine, sans isolement etc…

    C’est pareil pour le Co2 …C’est bon pour les seuls Européens, les autres ça passe crème !

  3. « Marre de subir les effets de la mondialisation et de l’immigration conjuguées avec des pratiques sexuelles qui ne sont pas les miennes  »
    excellent résumé de cet article

  4. Le nombre de contaminés pourrait correspondre à une sorte de recensement des pratiquants de l’anusophilie.
    Mais c’est interdit ça!!!
    Donc pas de déclaration officielle du nombre de contaminés
    Non ce n’est pas un doublon!!!

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS