Irlande du Nord. Un joueur du FC Larne suspendu pour avoir porté un maillot pro-IRA

Le Larne FC, club de football de première division en Irlande du Nord (éliminé du premier tour des barrages de ligue europa conférence cette saison) a suspendu son joueur John Herron « avec effet immédiat » après l’apparition d’une photo de lui portant un maillot contenant un slogan pro-IRA lors d’un concert des Wolte Tones, dimanche dernier, dans l’ouest de Belfast.

Une image circulant sur les médias sociaux dimanche montrait le milieu de terrain de Larne portant un haut avec le slogan : « Tiocfaidh ar la, sing up the RA, ooh ah up the RA » (Notre jour viendra, vive l’IRA). Un communiqué du club indique : « Pendant la durée de sa suspension, John ne représentera pas le club lors des rencontres, à quelque niveau que ce soit. Une enquête sur cet incident est en cours. Nous avons montré que nous sommes un club de football ouvert à tous, ce qui est démontré non seulement en paroles mais aussi par notre travail considérable dans la communauté locale. Il n’y a pas de place pour un comportement qui ne correspond pas à cette éthique et nous attendons des membres, des joueurs et de toute personne associée au club qu’ils reflètent ces normes à tout moment. Nous ne ferons aucun autre commentaire jusqu’à ce que l’enquête soit terminée. »

Le député Unioniste d’East Antrim, John Stewart, a déclaré que M. Herron ne devrait plus jamais jouer pour le club. « Le joueur de Larne photographié avec un slogan pro IRA sur son maillot ne devrait plus jamais jouer pour le club. Tous les clubs de la ligue irlandaise d’Irlande du Nord sont inter-communautaires, y compris nos équipes locales Larne FC et Carrick Rangers FC. Les équipes sont composées de personnes issues de différents milieux et ayant des opinions politiques différentes. Ce que les gens font pendant leur temps libre et quelles sont leurs allégeances religieuses et politiques ne regardent personne d’autre. Cependant, il y a une ligne à ne jamais franchir, celle du soutien à une organisation terroriste, quelle que soit son origine politique. Cette société sort de trois décennies où les attentats à la bombe et les fusillades ont été utilisés pour causer une misère et une souffrance indicibles. Il est inacceptable d’être perçu comme sympathisant d’une campagne terroriste de l’IRA où des milliers de personnes ont été tuées. John Herron ne devrait plus jamais jouer pour le Larne FC. »

Un ancien vice-président de la Fifa a qualifié les actions d’un joueur du Larne FC de « méprisables » et a félicité le club pour l’avoir suspendu . Jim Boyce, qui a été président de l’Association irlandaise de football pendant 12 ans et a également été président du Cliftonville FC pendant plus d’une décennie, a déclaré que les actions du Larne FC en suspendant John Herron donnaient le bon signal que le sectarisme n’avait pas sa place dans le sport : « Le football est un sport qui doit s’efforcer de rassembler les gens. Les clubs et les joueurs ont la responsabilité de montrer du respect à leurs supporters et à leurs collègues. Les clubs d’aujourd’hui sont tous mélangés à travers la religion, et peu importe de quel côté de la division religieuse vous êtes, le sectarisme n’a pas sa place dans ce sport. »

Parmi ceux qui se sont félicités de la suspension du jour, on trouve le député DUP Gordon Lyons. Le représentant d’East Antrim a déclaré : « La glorification de l’IRA, ou de toute autre organisation terroriste, est tout à fait inacceptable. Malheureusement, c’est quelque chose que nous avons vu trop souvent ces derniers temps et cela doit être condamné sans équivoque. Après avoir parlé à des responsables du club, je suis heureux qu’ils comprennent le sentiment de colère que ressentent de nombreux habitants de la ville. Ne vous y trompez pas, la campagne brutale, sanglante et sectaire de l’IRA et de ses membres n’est pas quelque chose qui doit être célébré, honoré ou mis à la légère. J’espère que ceux qui ont adopté un tel comportement ce week-end reconnaîtront à quel point leurs actions ont été blessantes pour ceux qui ont tant souffert aux mains de l’IRA.»

Le footballeur écossais Herron (28 ans) a commencé sa carrière au Celtic en 2015 et a fait deux apparitions pour le club de Glasgow, puis a fait des passages à Cowdenbeath, Dunfermline Athletic et Raith Rovers en Écosse et à Blackpool dans le championnat anglais avant de passer au Glentoran FC en 2018. Il a rejoint Larne FC en 2020 après avoir fait 49 apparitions pour Glentoran.

Si le club de Larne évolue dans une ville de l’est de l’Irlande du Nord très majoritairement protestante, et unioniste, il n’est pas « marqué » politiquement et confessionnellement comme peuvent l’être des clubs comme Cliftonville (catholique) ou Linfield (protestant) à Belfast.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. La liberté d’opinion a été affirmée solennellement dès la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789. Elle fait l’objet de l’article 10. Elle signifie que toute personne est libre de penser comme elle l’entend ou d’avoir des opinions contraires à celle de la majorité (son corollaire est la liberté d’expression)

    Donc forcément je pisse de rire quand, au nom de la dite déclaration, on m’impose une invasion migratoire, des religions inadaptées à notre culture et à notre époque, ou même encore pire la 17éme correctionnelle « au nom de la démocratie et des droits de l’homme » (enfin les droits de l’autre)

    Je n’ai cessé de démontrer içi que les pays de l’euro sont des régimes TOTALITAIRES qui prétendent tout contrôler de votre vie, y compris vos pensées, goûts et couleurs, l’énergie que vous utilisez etc…
    Voilà une preuve de plus que j’ajouterai à ma liste.

  2. Un joueur de football nord-irlandais condamné pour arborer un maillot pro-républicain : décryptage

    Vaste mise en scène d’obédience anti-sectariste dans cette province britannique demeurant ultra divisée. Et forte émotivité en politique. L’expression pro-IRA sur un maillot sportif est à l’évidence une manière de tendre la joue…
    Mais recontextualisons la, afin de mieux comprendre.
    Après des décennies de discriminations, de guerre de libération, puis un accord de paix ayant fait le pari d’un partage du pouvoir transcommunautaire, le camp pro-irlandais a récemment gagné l’élection législative d’Irlande du Nord. De là, les unionistes, à travers le DUP, leur refusent la formation d’un gouvernement local émanant de l’autorité ainsi élue de la leader républicaine du Sinn Féin. Donc blocage institutionnel pour que ne soit pas investi le premier premier ministre (une femme, qui plus est !) d’origine irlandaise et catholique d’Irlande du Nord. De là, la frustration de ce jeune sportif qui joue le jeu de la démocratie locale en prenant part à un club multiconfessionnel peut être dotée de davantage de sens.

  3. Encore une fois lorsqu’il s’agit d’un point de vue pro-catholique, pro-irlande unifiée les personnalités politiques et sportives crient à l’unité et fustigent les personnes incriminées. Mais quid des extrémistes protestants qui bloquent la politique nord-irlandaise depuis plusieurs mois pour empêcher l’investigation de la 1ère ministre catholique. D’autant que l’IRA a toujours promu une égalité entre tous tandis que le DUP et autres extrémistes protestants ne veulent pas d’une vraie égalité des droits entre les communautés.
    Hypocrisie…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !