Alain de Benoist : « La guerre qui se déroule actuellement en Ukraine est en fait une guerre des Etats-Unis contre la Russie » [Interview]

En cette rentrée scolaire 2022-2023, nous avons donné la parole à Alain de Benoist, afin de faire le point sur l’actualité chaude du moment (guerre en Ukraine, crise politique et économique en France) mais aussi sur les perspectives, y compris chez nous, à moyen et long terme. Un entretien à découvrir ci-dessous.

Breizh-info.com : Tout d’abord, vous qui avez traversé la moitié du XXe siècle et le début du XXIe, diriez-vous que nous assistons actuellement, depuis quelques mois, à une accélération folle de l’histoire ?

Tout dépend de quelle accélération vous parlez. Il y a incontestablement une accélération sociale, qui vient du fait que nous vivons aujourd’hui en temps zéro : tout événement qui se produit dans un endroit donné est immédiatement connu dans le monde entier. Cet accélérationnisme nourrit le présentisme (et le stress qui va avec) et a notamment pour conséquence de rendre éphémère tout ce qui auparavant cherchait à s’inscrire dans la durée. Mais cela concerne surtout les pays occidentaux : sous d’autres latitudes, on n’a pas nécessairement le même sens de la temporalité.

Sur le plan historique, c’est plus complexe. On a effectivement le sentiment que beaucoup de choses sont en train de bouger, comme c’est souvent le cas lorsque différents cliquets jouent les uns sur les autres et déclenchent un ébranlement général. Mais s’agit-il vraiment d’une accélération ? On pourrait tout aussi bien penser qu’après une période glaciaire de quelques décennies, l’histoire reprend ses droits et que, comme dans toutes les époques de transition, on rebat les cartes. Mais il ne suffit pas de regarder ce qui se passe « depuis quelques mois », il faut aussi prendre un peu de recul. En l’espace de quatre ou cinq ans, il s’est plus passé d’événements sous la Révolution française qu’il ne s’en passe aujourd’hui ! Les processus en cours sont en outre loin d’être arrivés à leur terme. Sans vouloir cultiver le paradoxe, je leur trouve même une certaine lenteur… Quand on voit, par exemple, l’ampleur de la révolte sociale qui gronde, on se demande quand elle finira par éclater !

Breizh-info.com : Que vous a inspiré l’assassinat de Darya Douguine, et le traitement médiatique occidental qui en a découlé ? Que pouvez-vous nous dire sur elle, mais aussi sur son père à qui on a voulu l’assimiler d’office comme s’il s’agissait presque du même personnage ?

L’assassinat de Darya Douguine m’inspire ce qu’il devrait inspirer à tout homme normalement constitué : le dégoût qu’on ressent devant quelque chose d’abject. Les réactions des médias, elles, suscitent plutôt en moi un sentiment d’effroi. Que certains puissent trouver « remarquable » l’atroce attentat dont cette jeune intellectuelle, journaliste et philosophe – qui n’avait jamais fait qu’exprimer des idées –, a été la victime, certains n’hésitant même pas à s’en réjouir, montre que nous vivons dans le monde où, comme le disait Guy Debord, le vrai n’est plus qu’un moment du faux. C’est un monde orwellien, le monde de la terreur au nom du Bien.

J’ai bien connu Darya, comme j’ai bien connu son père. C’était une jeune femme délicieuse, charmante, intelligente, cultivée, intense, dotée d’un vif sens de l’humour, qui adorait la France depuis son adolescence. Elle adhérait en effet totalement aux idées de son père, mais elle en donnait une image plus légère, comme régénérée par l’eau fraîche. Quant à Douguine, son itinéraire et ses idées sont aujourd’hui bien connus, notamment pour ce qui concerne la géopolitique et l’eurasisme. On peut être en désaccord avec sa pensée, mais on ne peut nier qu’il s’agisse d’une pensée personnelle, qui ne s’est jamais ramenée à ânonner les slogans de tel ou tel milieu. C’est à mes yeux l’essentiel.

Breizh-info.com : La guerre en Ukraine semble faire perdre la raison à beaucoup. On sent une haine par procuration entre « supporteurs » d’un camp ou de l’autre, quasi pathologique désormais. Comment expliquez-vous cela ?

Je suppose que cela s’explique par la nature humaine. Peu d’hommes sont capables de faire la guerre sans haine, malheureusement. Mais dans le cas des « supporteurs », je crains que cette haine ne traduise bien souvent leur incapacité à décider de façon raisonnable de leurs positions et à argumenter pour les expliquer. En pareille occasion, beaucoup se déterminent par leurs sympathies ou leurs antipathies. Or, la sympathie et l’antipathie n’ont rien à faire en la circonstance. Seule importe l’analyse (on met les pour en abscisse et les contre en ordonnée) et les conclusions qu’on peut en tirer. Les gens de droite, je l’ai souvent écrit, ne sont pas des réflexifs, mais des réactifs. Au début de l’année, on les a vus s’emballer pour la candidature Zemmour alors qu’il suffisait d’en faire l’analyse pour comprendre que celle-ci déboucherait sur un échec. Il y a certes loin de la candidature Zemmour à la guerre en Ukraine, mais les réflexes sont les mêmes.

Je n’ai pour ma part aucune sympathie pour le sinistre président Zelensky, mais j’en ai beaucoup pour le peuple ukrainien, qui se retrouve aujourd’hui bombardé en raison des orientations désastreuses de son gouvernement. Mais que montre l’analyse ? Que la guerre qui se déroule actuellement en Ukraine est en fait une guerre des Etats-Unis contre la Russie. La question n’est donc pas de savoir si l’on préfère les Ukrainiens ou les Russes, mais si l’on se sent ou non solidaire de l’Amérique. Le choix me semble alors pouvoir être vite fait.

Breizh-info.com : Les répercussions en Occident, en plus des conséquences de la crise économique liée aux politiques covidistes, vont être énormes. Qu’avez-vous perçu dans le discours récent de M. Macron, qui, tel un mauvais Churchill, semble annoncer à son peuple du sang, de la sueur et des larmes ?

Je pense qu’Emmanuel Macron a pris conscience de la gravité de la situation, mais qu’il sait en même temps qu’il ne peut plus revenir en arrière sans se déjuger. Il n’est que trop évident que les sanctions contre la Russie – des sanctions d’une ampleur encore jamais vue – auront les Européens pour premières victimes, puisque ces derniers sont moins autosuffisants que les Russes. Comme l’a dit Viktor Orban, l’Union européenne s’est « tiré une balle dans le poumon » en s’engageant dans une voie suicidaire et totalement contraire à ses intérêts industriels et énergétiques. S’y ajoute la menace de crise financière mondiale, qui est plus présente que jamais. Et aussi, disons-le, le risque d’une extension de la guerre jusqu’à un point qu’on peut seulement imaginer. Aujourd’hui, Macron cherche des arguments pour imposer le rationnement comme, au moment du Covid, il en a cherché pour imposer l’enfermement. Cela ne suffira pas à éviter le lent glissement vers le chaos.

Breizh-info.com : La classe politique française est-elle selon vous aujourd’hui compétente, suffisamment qualifiée, pour être à la hauteur demain d’événements qui s’annoncent épiques mais aussi dramatiques pour nos populations ?

La réponse est dans la question, et vous la connaissez aussi bien que moi. L’élément essentiel en politique est la décision, alors que la classe politique n’a été formée que pour la gestion. L’imprévu, le cas d’exception, la laissent ahurie comme un lapin pris dans les phares. La décision n’est pas affaire de dossiers techniques et de rapports d’experts. Elle requiert un sens quasi physiognomique. Il s’agit de prendre la mesure d’un moment historique, d’évaluer les rapports de force et de déterminer ce qu’il faut faire en fonction de la finalité qu’on s’est fixée. Les hommes d’Etat savaient faire cela, les politiciens ne le savent pas. Cela dit, on pourrait aussi se poser la question de savoir pourquoi les hommes qui ont le sens de la décision se dirigent aujourd’hui de plus en plus vers des domaines autres que la sphère politique. On s’apercevrait alors qu’en dernière analyse, la médiocrité de la classe politique est le résultat direct de la dévaluation du politique.

Propos recueillis par YV

Crédit photo : Wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

33 réponses

  1. AdeB se trompe : Macron n’a pas  » pris conscience de la situation « , car il crée volontairement le chaos en France , où il détruit tout.

    C’est le plan de ses maitres qui l’ont suivi pas à pas en France, d’abord dans une de leurs banques, jusqu’ au sommet de l’Etat.
    Il n’a cessé de l’exécuter.
    Tout est écrit dans la vitrine de l’Empire qu’est le FEM installé à Davos. Le doctor Klaus Schwab y travaille depuis 40 ans, payé par les Rockefeller, et il a formé tous les tyrans qui détruisent chacun de leur pays : ces Young global leaders chargés de réaliser en ce moment le Great Reset.

    Je trouve effarant que AdB ne réalise pas que l’Empire américain a pris la succession du Commonwealth, dans les années 1920 apres le conflit qui vit les puissances européennes se détruirent.

    Les grands maitres de l’Empire sont les grands banquiers de Londres, maintenant établis à New York, dont les fortunes sont
    inimaginables, vraisemblablement des centaines de milliers de dollars, à commencer par les dollars puisque c’est leur banque , la FED. qui émet le dollar US.

    Leurs noms ne sont jamais cités ni leur Cluncil or Foreogn Relations font les 3.000 membres dirigent l’  » État Profond » des EUA, lequel est plus puissant que les 4 pouvoirs, exécutif, législatif, judiciaire, et journalistique.

    Pourtant AdB ne peut pas ne pas avoir lu les historiens de la conquête du monde commencée en Europe au 17 ème par les banquiers Rothschild et une secte de franc-maçons autrichienne dont les ramifications en France firent chuter le roi de France.
    Mais qui lit Jacques Bordiot, par exemple, qui a exposé cette histoire ?

    Cette conquête de l’Empire s’accélère : les projets démoniaques de la « décarbonisation », de la « transition énergétique », de la société « numérique », des guerres et « révolutions colortes » etc. sont conçus par les comparses des grands banquiers. Ils travaillent au CFR, au Bilderberg, à la Trilatérale, au FEM, etc. etc.

    1. Merci pour votre excellent commentaire !
      Comme dirait Charles Gave « la seule porte de sortie politique est de virer ces gens qui, depuis 50 ans s’acharnent à vous mettre dans la mouise »

      Si on ne sort pas par une porte politique toutes les autres scénarios sont bien pires, donc purger ces machins c’est pragmatique et vital.

      1. Merci à Breiz surtout de permettre ces échanges de point de vue et d’informations. Sans devoir s’inscrire à un compte de maga. Bravo.

        Le livre de Bordiot s’intitule  » Mondialisation – Une main cachée dirige.  »
        Il n’a pas pris une ride, même si Georges Soros n’y figure pas. Il faut vraiment le lire pour comprendre d’où vient cette formidable conquête du monde. Et, paradoxe, comment les Américains traditionnels ( les « populistes » ) en sont également victil2es, comme nous.

      2. Anonyme
        J’ai appris qu’il y a 3 façons de sortir de la Route de la servitude.
        1. Par le bulletin de vote. Ce moyen est illusoire en France.
        2. Par un moment révolutionnaire. Coûteux en vies, et le résultat, imprévisible, pourrait être pire étant donné le fond révolutionnaire en France et son alliance avec les islamiques.
        3.  » Faire sécession « . Il est possible de sortir du système, sur bcp de points notamment la consommation de biens, la culture, les activités. C’est plus délicat pour le travail : cela peut nécessiter une préparation voire un changement d’activité ou de façon de l’exercer. Assurément c’est une voie possible, pacifique, et une révolution en profondeur de la société si bcp la prennent.

      3. Dominique 06/09/2022 23:21 à 23 h 21 min

        J’ai adopté votre voie N°3 en 2011 ;-)
        J’ai claqué la porte de l’enseignement, pris deux activités indépendantes à mon compte (sport + artisan), abandonné la voiture et tout ce qui me faisait financer les saigneurs féodaux de la haute trahison .

        Moins je finance mes propres chaînes plus je suis content.
        C’est assez dur la première année, il faut changer toutes ses habitudes et s’adapter, mais ensuite l’homme qu’on était nous fait rire intérieurement.
        J’ai souvent ri en me disant : « quel crétin j’étais, je fais ce trajet à pied en dix minutes en profitant de tout ce que je vois, avant je le faisait en voiture en cinq minutes et je passais quinze minutes à chercher une place de stationnement payant »

        Je ne vous fais pas le détail, je n’ai jamais été aussi aisé dans mes revenus tout en gagnant 1/3 de de mes salaires d’avant 2011.
        La différence ? J’ai abandonné tout ce que je payais pour en être esclave et tout ce qui cause une taxation confiscatoire de la part des saigneurs féodaux de la haute trahison .

        Paradoxalement, malgré mes nouvelles activités et des vacances inexistantes ( à l’inverse l’enseignement) j’ai retrouvé énormément de temps pour étudier.

      4. Malheureusement la solution ne pourra pas être politique, d’une part la majorité des Français à perdu le sens de la politique et du jugement, il n’y a qu’à voir le comportement des Français durant le Covid, et de l’autre tous les politique sont pareils, du moins ceux qui ont la parole, donc ceux qu’écoutent les gents, ils sont tous la pour faire leur « business », copinages, va et vient entre le public et le privé, il n’y a qu’a voir avec quel mépris ils s’adressent au peuple. Et maintenant ils nous entraînent dans une guerre qui n’est pas la nôtre, celle entre les USA et la Russie, au mépris du peuple Ukrainien qui souffre dans sa chair, et des Européens qui vont prendre cher cet hiver. Pour que cela change il faudra les déloger avec des fourches, ils ont beaucoup de morgue mais je suis sûr peu de courage

  2. « la guerre qui se déroule actuellement en Ukraine est en fait une guerre des Etats-Unis contre la Russie » – donc entre deux barbaries il ne faut pas choisir ? Le fait que le conflit se déroule sur le sol de la libre Ukraine (comme il y a l’Etat libre de Bavière), plutôt que dans le satellite biéolurusse de la Russie, suffit à souligner les errements d’AdeB : l’anti-otanisme et l’anti-américanisme ne font pas une doctrine, ils permettent juste d’occulter des réalités de terrain… Et ce ne sont pas les Amerloques qui fournissent des hélicoptères aux Ukrainiens, ce sont les Lettons, et ce ne sont pas les Amerloques qui fournissent des avions aux Ukrainiens, ce sont les Polonais et maintenant les Tchèques. Tous peuples qui n’ont rien à foutre de nos ébats philo- ou anti-poutinistes !

    1. Bonjour Jean-Louis (dit « Pressman »). Dans les années 80, j’étais venu dans ta librairie à Nantes près des bureaux EDF GDF, avec mon fils aîné de 4 ans qui n’avait rien renversé!
      Concernant l’Ukraine, oui les Lettons arment l’Ukraine, oui les Polonais font de même, mais il s’agit aussi d’un matériel américain. Et on comprend la peur des ceux-ci, qui sont si proches de l’ancienne URSS et qui gardent des souvenirs traumatisants de l’occupation soviétique. Comme l’écrivait Alain Sanders, dans « Présent » sur Poutine: « KGB un jour, KGB toujours ». Donc méfiance à l’égard de Poutine.
      Mais comme AdeB le dit: c’est bien le gouvernement américain qui fait la guerre contre la Russie. Pour preuve: un document trouvé par hasard sur le net, montrant de armes américaines installées sur un aéroport militaire ukrainien, autour du 15 février 2022. On a peu de détails sur les laboratoires secrets installés en Ukraine. Et je crains qu’on découvre autre chose et bien pire, demain, qui relève de la barbarie américaine.

    2. Et qui fournit les helicoptères aux Lettons et aux Polonais? Les Amerloques comme vous dites, et pas les Européens.

    3. Tout à fait d’accord avec Jean-Louis Pressensé. J’ajoute que les Baltes, les Polonais et les Tchèques sont mieux placés que nous, géographiquement du moins, pour savoir qui y passera la prochaine fois, dans le processus de reconstitution de l’empire soviét… je veux dire tsariste.

      1. Cela fait plaisir de lire enfin un commentaire sensé et fondé sur des faits et informations réelles à disposition de tous ceux qui veulent se donner la peine de les chercher et de les consulter. Merci Dominique pour ce mini rappel qui, malheureusement, ne va pas inciter grand monde à fouiller plus profondément la question. La seule sortie possible est l’élimination de toute ces gangrènes qui veulent nous mener à l’abattoir et malheureusement cela ne peut pas se faire dans la douceur.

      2. Tout faux :
        1. il fallu attendre Alexandre Newski pour que la Russ repousse Finlandais, Polonais, Suédois etc.
        2. Une manifestation monstre vient de se tenir à Prague pour que la Tchéquie se retire du bloc de l’OTAN contre la Russie.

      3. Richard
        Pour le moment toute tentative de renverser le tyran me parait illusoire. Trop de policiers, gendarmes, bac, brav, gign, crs58, nouveaux LBD et nouveaux blindés bleus, etc.

        Ils se sont fait la main sur LMPT, les GJ, le Convoi de la liberté ( un massacre sur les Champs resté caché par l’afp ), les Antillais, etc. Le tyran ferait tirer dans le tas contre des manifestants pacifiques qui approcheraient des palais dorés. Et il utiliserait les antifas, voire les islamiques. Par nature, la violence n’est pas le mode d’action des amis de la liberté.

        De notre côté : les médias alternatifs, les recours juridiques, la  » sécession  » pour assécher les sources de profit de l’Empire et rendre inutiles les moyens qu’il emploie pour nous dominer ( gafa, biens de consommation inutiles, crédits bancaires, intimidation et chantage, etc.).

        Evidemment, il va falloir nous protéger contre les nouvelles stratégies qu’il va développer : flicage des réseaux sociaux, censure automatisée, surveillance par caméras, réseau 5g, reconnaisse faciale, quotas de conso carbone, quotas energetiques, pass numériques, injections génétiques, atteintes aux libertés de toutes sortes, blocage des comptes, etc. Tout est au point.

        Il faudra donc sortir de la Matrix : la SF est devenue réalité, soudainement et brutalement. Comme dit la bornée :  » nous serons radical dans la transition énergétique « .

    4. « donc entre deux barbaries » pour avoir effectué plusieurs déplacements en Russie, je trouve votre affirmation quelque peu irréaliste. La grosse différence, de mentalité, est qu’en Russie le peuple est habitué et souhaite se débrouiller par lui même et n’attends pas de l’état autre chose que sa protection. Il existe un système de santé et d’alimentation performant facilement accessible au peuple, et cet hiver il aura chaud et de quoi manger. Je vous souhaite la vie d’un Russe en ces circonstances de quoi peut être vous amener à réviser une vision indubitablement archaïque.

  3. ? ? Mais que montre l’analyse ? Que la guerre qui se déroule actuellement en Ukraine est en fait une guerre des Etats-Unis contre la Russie. La question n’est donc pas de savoir si l’on préfère les Ukrainiens ou les Russes, mais si l’on se sent ou non solidaire de l’Amérique. Le choix me semble alors pouvoir être vite fait. ? ?

    Le choix proposé n’est pas le bon .
    La question , pour les pauvres Européens impuissants que nous sommes , n’est pas de se sentir solidaires de l’un ou de l’autre, il s’agit de savoir ,  » vite fait « , si nous préférons être sous la botte  » de l’ Amérique « , ou, sous la botte de la Russie .
    Sachant que actuellement, sous la botte des USA nous y sommes, peut-être, déjà ! ! !

    Cordialement, bien à vous .

    Geoffroy Ferroni

    1. Sous la botte des États-Unis, nous y sommes déjà. Alors…compte tenu du résultat…je me dit qu’on serait peut être mieux sous la botte de la Russie. De toute façon tant qu’on aura un camé à la tête de l’état qui se la joue « chef de guerre », se prend pour Churchill ou De Gaulle selon son humeur mais baisse son froc chaque foi que l’Amérique aboie… on est dans la mouise!

  4. Des commentaires doivent désoler la Rédaction de Breiz qui a déjà eu l’occasion de montrer pourquoi comment et depuis quand l’Empire veut la peau de la Russie.
    Pourtant, avec les  » tags « , (catégories en langue française ) les articles anciens de Breiz sont accessibles.

    A propos d’Alain Sanders, je me suis demandé si sa russophobie outrancière n’est pas fondée sur une position schismatique de Catholique contre Orthodoxe, et sur sa vénération des « états du Sud » américains et de la musique « country »…

    Sur le premier point, il devrait obéir au pape Benoît 16 qui a oeuvré pour l’oeucuménisme, afin que Catholiques et Orthodoxes redeviennent les Chrétiens unis durant 1.000 ans dans l’Eglise du Christ.
    Le Patriarchat de Rome voulut ensuite affirmer une primauté, injustifiée et injustifiable, sur les Patriarchats de Constantinople, Alexandrie, Jérusalem ( et j’en oublie un ), en modifiant un dogme sans réunir en Concile tous les évêques de la Chrétienté ! Avec ce schisme, c’était évidemment l’empire de Byzance que visait l’empire de Rome… motif également politique donc.
    Cette séparation entre la 1ère Rome et la « 3ème Rome » joue inconsciemment dans la Russophobie ambiante en France.

    Sur le second point, Sanders n’a pas compris le film Autant en emporte vent … Les Sudistes catholiques furent massacrés par les Nordistes protestants.
    Ensuite, les EUA ne cessèrent de faire la guerre pour s’étendre, et depuis 1945, ils visent la Russie. L’expansion est dans la nature de l’Empire.
    Après avoir soumis les Catholiques de l’Europe du sud , France Italie et Espagne ), avec le soutiem des états de l’Europe du nord, protestants, qui ont toujours été dans le camp anglo-saxon de l’Angleterre et des EUA, l’Empire évangéliste s’est attaqué au grand pays chrétien qui subsiste : la « sainte Russie » orthodoxe.
    Par volonté des Évangélistes américains de convertir les Russes au Protestantisme ? Même si les grands banquiers américains pensent aux richesses fabuleuses des sous-sols de la Russie et à l’intérêt géostratégique d’ajouter ce vaste territoire aux EUA.

    Après la Louisiane vendue par Napoléon, le Texas arraché aux Mexicains, Cuba aux Espagnol, et l’Alaska vendu par les Russes, les EUA deviendraient avec une Russie annexée le premier pays au monde par la superficie et les richesses.

    Devant cette perspective, pour la 1ère fois la CHINE et la Russie font EN CE MOMENT de gigantesques manoeuvres militaires, avec la participation de l’Inde !!! et d’une douzaine d’autres pays du « sud ».

    Cette guerre actuelle entre EUA et Russie évoquée par AdB, devient ainsi une guerre entre EUA et Russie- Chine- Inde- Brésil- Algérie- etc. soit 3, 5 millards d’individus, et surtout l’avance militaire russe en matière d’armes stratégiques avec la propulsion atomique MHD.

    1. Sur Alain Sanders, je pense que vous avez raison. Mais il y a aussi chez lui un anticommunisme viscéral. Il n’a pas oublié -avec raison- la terrible férule qui pesait sur l’Europe de l’Est.
      Voir la Pologne occupée par l’armée rouge, en 1945, alors que la guerre a été déclarée pour défendre la liberté de ce pays, suite à l’agression nazie (l’agression soviétique étant passé sous silence; voir les manuels du collège!) a quelque chose d’irréel.

      1. Justement, si Alain avait appris l’histoire il saurait que le Stalinisme a commencé avec Staline ( et Lénine, et Trotski etc. ) et fini avec Staline. Aucun de ces criminels n’était russe.

        Depuis Poutine, qu’on le veuille ou non c’est avec des hommes de sa trempe et de son intelligence que les Américains n’ont pu dépecer la Russie, et que les Communistes russes n’ont pas pu reprendre le pouvoir.

        Rebâtir un pays, assurer sa sécurité intérieure et extérieure, redonner l’espérance à un peuple détruit dans sa chair et son âme, le placer aux premiers rangs des Nations, en tenant à distance l’Empire du mal, et tout cela dans la paix et en 30 ans. Chapeau les gars !

        Poutine est de la classe du prince Vladimir et d’Alexandre Newski.

  5. Il y a deux grandes phases de l’Histoire qu’on enseigne tres peu ou pas du tout (pour la 2 eme) en France; la classe politique et les commentateurs comme celui qui publie ici, ne veulent pas en parler (probablement question d’amour propre franco-français):

    1) L’ampleur et les causes de la défaite de 1940. Comment une armée a t elle pu subir une telle déroute devant l’invasion nazie alors que tout le monde savait qu’elle aller arriver ? J’ai beaucoup voyagé dans le monde entier et je vous assure que cette question revient souvent. C’est dur a expliquer (plutôt honteux) mais pas difficile a comprendre.
    Faites le rapprochement avec les Ukrainiens qui eux se font envahir par la deuxième meilleure armée au monde pour une raison totalement bidon de « denazification ». Eux résistent et se battent avec courage pour garder leur pays. Les russes croyaient faire comme Hitler contre la France, et faire tomber Kiev en 3 jours !

    2) La chute du mur de la honte, la chute de l’Empire socialiste soviétique, la défaite du communisme , sont des événements que les français n’avaient absolument pas prévus, et ne sont en aucun cas responsables. Cette revolution a pu être faite grace a Lech Walesa, Jean Paul II, et surtout Ronald Reagan.

    Quand aux américains, laissez les tranquilles! Ils en ont marre d’intervenir pour vous libérer. Macron se plaignait meme de l’isolationnisme de Trump ! Par contre Trump vous avait bien prévenu que les popovs allaient vous couper le gaz quand il en aura envie, et étaient contre Nordstream II. Vous vous rappelez ? (tiens, silence complet !)Il disait aussi clairement que les budgets des armées de l’Otan (surtout l’Allemagne) étaient trop faibles.. (tiens comme avant 39 sauf pour Hitler) Résultat: Schultz fait passer son budget militaire 5 ans après le warning des américains a 100 Milliards de $… L’auteur de l’article indique qu’on manque de vision en politique en France!! En Allemagne on se rend bien compte qu’après l’Ukraine… , les pays Baltes, la Pologne et l’Allemagne sont les prochains sur la liste. Ce n’est pas parce que le Finistère est le dernier sur la liste, qu’il faut ici ignorer les scenarios geo politiques et militaires, et ignorer la propagande du FSB/KGB.

    1. N’importe quoi. Vous voilà russophobe en chef auto’-proclamé. MDR.

      Pendant que vous délirez, les habitants du Donbass instruisent le procès des terroristes néo-nazis qu’ils ont capturés et élargnés, et l’armée russe et les milices des 2 républiques du Donbass passent au hachoir les malheureux soldats que Zelinski envoie se faire tuer.

      Ils font aussi attention aux civils, puis rétablissent des conditions de vie humaines que ces populations russophones ne connaissaient plus depuis 2014.

      Pour les 14.000 que Kiev a tués depuis 2o14 c’est malheureusement trop tard. La Russie a du attendre d’être supérieure en armes stratégiques à l’Empire du Mal. Mais mieux vaut tard que jamais puisque l’ONU refusa d’intervenir pour faire cesser le massacre des populations russophones.

      1. Mais c’est pas possible d’être d’aussi mauvaise foi que le Kamarad Doninik ! Il ne lit et ne répète que la propagande russe ! L’OTAN, Empire du Mal (avec une majuscule !) LMFAO ! cela n’impressionne plus personne ce genre d’affirmation á la réthorique de l’époque communiste.
        Quant a sa propagande a 2 kopeks selon laquelle « les milices des 2 républiques du Donbass passent au hachoir les malheureux soldats que Zelinski envoie se faire tuer…  » c’est de la fake news a 100% ! C’est exactement l’inverse: Poutine envoie des dizaines de millers de soldats (souvent des jeunes recrues de Sibérie et autres regions pauvres de la Federation…) se faire tuer pour « une operation spéciale » que personne ne comprend y compris les russes et encore moins ces soldats russes qui désertent pour sauver leur peau.
        Avant de poster un commentaire dans ce forum, je recommande au kamarad Dominik de ne pas oublier de prendre sa pilule, ne pas rester au soleil sans chapeau… et s’il veut fantasmer sur l’Empire du mal, relire « Le Livre Noir du Communisme », peut être pas tout d’un coup car il y a plus de 800 pages sur les horreurs du communisme et il pourrait déprimer encore plus grave qu’il ne le fait actuellement.

  6. Le premier résultat obtenu par Vladimir Poutine a été de renvoyer les pays d’Europe de l’Est, Ukraine comprise, vers les Etats-Unis (qui n’en demandaient pas tant). Poutine est un allié objectif de l’influence américaine !
    Il aurait pu en être autrement, sans doute, si la France et l’Allemagne, au lieu de ramper devant Poutine en cherchant à se convaincre de ses intentions amicales, avaient servi de colonne vertébrale à l’Europe.
    Et de même si la Russie avait voulu être un modèle en Europe, forte de sa culture et de sa technologie, au lieu de cultiver une agressivité géopolitique appuyée sur une refabrication de l’histoire (la Deuxième Guerre mondiale a commencé en 1941 et a été gagnée par la seule URSS, etc.) Il me semble que tel est le rêve que cultivent encore des amis de la Russie comme Alain de Benoist qui, à force de ne pas regarder la réalité en face, se transforment en agents poutiniens. Pour y gagner quoi ?

  7. Pour y gagner … la vérité pardi ! 😀😀😀

    A propos, combien de morts durant la 2ème grande guerre ?
    Russie = ?
    Allemagne = ?
    France = ?
    EUA = ?

  8. Petit commentaire sur la défaite de la France en juin 40 : la réponse à la question de ALG est dans le livre  » Weigand mon père  » écrit par son fils, Colonel de la Légion en mémoire de son père.

    Général Maxime Weigan, nommé TROP TARDIVEMENT Commandant en Chef des Armées françaises, en mai 1940, livra avec ses archives de nombreuses pièces ( documents officiels, lettres manuscrites ) qui expliquent les causes profondes et les circonstances de la défaite. A lire absolument car tout est là pour comprendre.

    Emprisonné par les Nazis, libéré à la fin de la guerre, Qui vous Savez osa le faire comparaître devant un tribunal pour motif de… trahison !

  9. « Que la guerre qui se déroule actuellement en Ukraine est en fait une guerre des États-Unis contre la Russie. ». Où est l’info, c’est un fait entendu.*
    « ’il s’agisse d’une pensée personnelle, qui ne s’est jamais ramenée à ânonner les slogans de tel ou tel milieu. C’est à mes yeux l’essentiel. »
    AdB ne s’intéresse pas vraiment au sujet qu’il traite mais à lui même.

    « Je pense qu’Emmanuel Macron a pris conscience de la gravité de la situation, mais qu’il sait en même temps qu’il ne peut plus revenir en arrière sans se déjuger. »
    Il ne faut pas attendre de AdB un quelconque soufle révolutionnaire ni de soutient pour des initiatives telles que les gilets jaunes.

    « Elle requiert un sens quasi physiognomique. Il s’agit de prendre la mesure d’un moment historique, d’évaluer les rapports de force et de déterminer ce qu’il faut faire en fonction de la finalité qu’on s’est fixée.  » Comment tout faire pour se donner une image intellectuel, ne pas mettre les mains dans le cambouis, ne pas prendre le risque de ce tromper.

    « Je n’ai pour ma part aucune sympathie pour le sinistre président Zelensky, mais j’en ai beaucoup pour le peuple ukrainien. » Comment botter en touche, 50 ans de AdB dans une critique du système sans prendre de risque. Le confort d’un bourgeois, un peu à droite.

  10. Il y a un autre détail très important dans les intérêts américain, non seulement c’est de détruire la russie qui a de la réussite économique depuis 20 ans, mais surtout et également, en détruisant la Russie, en l’isolant économiquement pour que la Russie s’effondre, c’est une stratégie économique pour imposer à la Russie des moyens militaire sur leur térritoire entre autre des missiles par millier en direction de la chine, et ensuite provoquer des ko relationnel entre la chine et la russie, les américains sont responsable depuis plus de 100 ans des guerres internationnale, des crises économiques mondiales

  11. Alain de Benoît a rendu un bel hommage à Darya Douguine dans sa réponse au journaliste de Breizh Info.

    Pierre Antoine Plaquevent vient de publier un texte remarquable sur Darya : elle a porté le journalisme à un niveau exceptionnel en alliant la théorie ( la philosophie et la métaphysique ) et l’action.

    https://reseauinternational.net/que-loptimisme-eschatologique-de-daria-douguine-continue-de-nous-guider/

    En lisant et relisant ce texte, il m’est apparu que la Rédaction de Breizh Info pourrait faire de Darya une inspiratrice et un guide. Et tous ceux qui allient la théorie et l’action dans le combat de la réinformation. Pas en adoptant les thèses d’Alexandre Douguine – cela est d’ordre personnel – mais dans la façon d’exister en menant le combat de la réinformation.

    Il s’agit d’un combat contre des forces du mensonge et du mal, tel David contre Goliath. Un combat mené en France par les journalistes libres et indépendants, face à l’armée des mercenaires de la désinformation.

    Être un véritable journaliste aujourd’hui, c’est être comme Charles de Foucault un missionnaire au milieu d’une population dans une attente inconsciente de spiritualité mais dans les mains d’islamistes, prêt au sacrifice. C’est une métaphore bien évidemment, pour montrer la place essentielle dans le combat pour retrouver nos libertés perdues, que j’accorde aux véritables journalistes. Et pour montrer les dangers qui les cernent. Darya a connu le sacrifice ultime, comme le père de Foucault, sorti de nulle part et de façon aussi soudaine que brutale.

    Avoir une pensée pholosophique, s’engager pour apporter la vérité – celle qui nous rendra libre, pour reprendre la parole du Christ – être dans l’action en s’appuyant sur la théorie, en agissant ainsi, le véritable journaliste devient un héros moderne.

    Un héros anonyme qui doit lutter et ruser pour trouver la bonne information, les bonnes personnes, analyser, comprendre, formuler son opinion, lancer éventuellement une alerte, être sur ses gardes, éviter les procès, voire les gardes à vue et vivre avec ces menaces sans peur, enfin communiquer le fruit de travail à ceux qui attendent la réinformation.
    Lecteurs inconnus dont il ne connaîtra la satisfaction que par leur nombre, des enquêtes d’opinion, et les ( indispensables ) commentaires. Jusqu’à la fin, les ennemis seront là, trolls professionnels payés par l’empire du mal et mensonge qui essaient troubler des commentaires qui peuvent devenir un forum.

    Darya est devenue un martyr et j’espère que la Rédaction de Breizh l’honorera longtemps en portant au quotidien sa façon d’Être. Je ne crains pas d’écrire ici mon espérance car la Rédaction n’est pas influençable par ma petite personne 😊

    RIP Darya. Nous penserons toujours à toi.

  12. Le Kamarad Sergei Guriev, Professeur et ancien directeur de la Banque Européenne de la Reconstruction et du Développement pense que « Poutine ne va pas très bien, mais ce qu’il fait avec son chantage au gaz et pretrole en juillet et août, c’est qu’il essaie de diviser l’Europe… et de s’assurer que les Européens cesseront de pousser les sanctions… » Poutine essaie de faire le fanfaron et faire croire que les sanctions ne lui font pas de bobo ! Y a t il une personne pour croire cela ? En tout cas, aucun russe.
    La preuve, le comble et la honte: la Russie est obligée de s’approvisionner en munitions chez « Rocketman » ! C’est comme si J.Y Le Drian avait dû appeler Idi Amin Dada pour se fournir en fusils d’assault.

  13. @ Anonyme
    Je fais suite à votre commentaire sur votre démission de l’EN et votre nouvelle activité professionnelle, ( bravo ).

    Vous avez trouvé votre solution pour sauver votre peau. ( Peut-être pourriez vous expliquer votre aventure dans un article ? )

    Effectivement il faut s’extraire du système, d’abord en tant que consommateur, puis professionnellement ce qui peut être difficile.
    Un salarié pourra tenter un travail à mi-temps, et / ou mieux une reconversion. Un travailleur indépendant devra repenser son modèle économique et cela n’est pas facile : l’artisan de production a été tué plus par les charges sociales à la française ( 50 % de son bénéfice avant charges sociale et impôt sur le revenu! ) que par la concurrence chinoise.
    Le travailleur indépendant, artisan, commerçant, ou profession libérale, n’a à mon avis ( je parle d’expérience ) d’autre solution que de réduire son activité pour échapper au moins à l’épuisement.
    Il réduira son activité professionnelle aux limites des besoins incompressibles pour sa famille, et consacrer le temps rendu disponible à des activités non  » encadrées  » par les règlementations étatiques. Il produira pour lui-même : entretenir sa maison , sa voiture, etc. il faut être doué ; et cultiver un jardin pour l’auto-suffisance alimentaire de sa famille par ex. ( Il faut alors avoir terrain et… être doué ).

    Puisque vous consacrez du temps à l’étude, voici de quoi théoriser votre action. Bonne lecture de E. Verhaeghe qui propose une théorie de la « sécession sociétale » :

    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/09/02/la-secession-larme-libertarienne-pour-changer-le-systeme-pacifiquement-par-eric-verhaeghe/

    https://www.cultureetracines.com/essais/86-secession-manuel-d-auto-defense-contre-la-caste.html

  14. Par proxy kiévien interposé, l’Empire tue des civils en Ukraine comme il en a tué et continue d’en tuer ailleurs en Serbie, en Irak, en Syrie, en Lybie etc.

    A Donetz, ville russophone et capitale de la province russophone qui résiste depuis 2014 aux bataillons néo-nazis kiévien, l’armée régulière kiévienne vient de tuer comme tous les jours.

    Cette fois ce sont 9 civils d’un coup déchiquetés par des obus de 155 dans les rues de Donetzm. Des obus tirés notamment par les canons Caesar livrés par la France et servis par des « volontaires » français :
    https://southfront.org/18-ukrainian-forces-killed-nine-civilians-in-donetsk/

    Cette guerre n’est pas faite uniquement par les EUA à la Russie, mais aussi par tous les pays vassaux de l’Empire anglo-saxon. Avec ces bombardements de civils innocents, nos « gouvernants » se rendent coupables de crimes de guerre.

  15. En fait, on ne nous l’avait pas dit mais la France macronienne est déjà engagée par les Américains dans cette guerre contre la Russie. il serait peut-être raisonnable que le président en informe le Parlement.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS