Étiquette : guerre

Nicolas Faure : « La droite doit cesser d’être pro-russe »

Nicolas Faure : « La droite doit cesser d’être pro-russe ». Un point de vue intéressant à écouter, durant un peu plus d’une heure, ci-dessous. Sommaire : 00:00 Intro 04:31 L’importance des circonstances 14:27 L’occidentalisation du monde est inévitable 18:59 L’Occident, qu’est-ce que c’est ? 23:22 Les Ukrainiens veulent s’occidentaliser ! 31:12 La Russie, modèle de résistance à la décadence

Bombardement du réseau électrique des régions de l’Est de l’Ukraine contrôlées par Kiev

Après la grande contre-offensive menée par l’armée ukrainienne durant le week-end pour reprendre du terrain à l’armée russe, il semblerait que les russes soient passés à la vitesse supérieure comme l’indique ce texte du général Dominique Delawarde. Pour ceux qui voudraient suivre les combats au jour le jour, du point de vue d’un breton engagé dans le donbass, un blog

Alain de Benoist : « La guerre qui se déroule actuellement en Ukraine est en fait une guerre des Etats-Unis contre la Russie » [Interview]

En cette rentrée scolaire 2022-2023, nous avons donné la parole à Alain de Benoist, afin de faire le point sur l’actualité chaude du moment (guerre en Ukraine, crise politique et économique en France) mais aussi sur les perspectives, y compris chez nous, à moyen et long terme. Un entretien à découvrir ci-dessous. Breizh-info.com : Tout d’abord, vous qui avez traversé

La Royal Navy est elle prête pour une guerre en Europe ?

Aujourd’hui, les anglo-saxons (US + UK) sont incontestablement, au sein de l’OTAN, ceux qui poussent le plus à la guerre contre la Russie. Bien que ne faisant plus partie de l’UE, le Royaume Uni s’impose en chef de meute de l’Europe occidentale par l’emploi d’une rhétorique toujours plus guerrière. Mais lorsqu’on veut entreprendre une guerre, encore faut-il avoir les moyens

Ukraine, la partie de poker menteur

La guerre en Ukraine déchaîne les passions. Les passions sont certes humaines et leur déchaînement a inspiré les plus belles œuvres de l’art universel… et les plus grandes tragédies historiques. Comme nul n’y échappe, mes choix sont bien entendu eux aussi portés par elles. Mais je vais tout de même essayer d’analyser les tortueux tenants et aboutissants de ce conflit

Laurent Ozon : « La France et la plupart des Etats occidentaux seront engagés plus avant dans un conflit armé avec la Russie d’ici octobre »

Pour Laurent Ozon, qui s’exprimait ce week-end sur son compte Twitter, « La France et la plupart des Etats occidentaux seront engagés plus avant dans un conflit armé avec la Russie d’ici octobre. Ils imposeront un quasi-état-de-guerre qui leur fournira des pouvoirs étendus contre les populations au moment où la crise énergétique dévastera l’économie ». Et de poursuivre : «

Ukraine, la guerre hybride de l’OTAN, par Lucien Cerise

L’opération militaire russe lancée le 24 février 2022 en Ukraine a des causes profondes qui remontent au moins à 2013. En effet, que s’est-il passé à Kiev pendant l’hiver 2013-2014 ? Pour Lucien Cerise, « Nous disposons aujourd’hui du recul suffisant. La révolution de la place Maïdan, présentée comme une insurrection spontanée du peuple ukrainien, s’est avérée finalement n’être qu’une

Guerre en Ukraine. Plus de 150 sites culturels détruits partiellement ou totalement

L’UNESCO a publié jeudi un bilan actualisé des dommages causés aux sites culturels en Ukraine depuis le 24 février 2022, date du début de l’offensive russe. Selon les vérifications effectuées par ses experts, 152 sites culturels ont été détruits partiellement ou totalement en raison des combats, dont 70 édifices religieux, 30 bâtiments historiques, 18 centres culturels, 15 monuments, 12 musées

Les cyberattaques américaines contre la Russie pourraient dégénérer en conflit réel

Carl von Clausewitz, un éminent général prussien, a décrit la guerre comme « la simple continuation d’une politique par d’autres moyens« . Cela décrit parfaitement la relation de l’Occident politique avec le monde. Cependant, contre la Russie, il est incapable de mener ce que feu Donald Rumsfeld appelait par euphémisme la « force cinétique ». Cette expression différencie la guerre conventionnelle de la force

Attila Demko : « L’Europe a besoin d’armées pour se défendre et protéger ses frontières, et pour retrouver ses valeurs ancestrâles » [Interview]

Entretien avec Attila Demko, expert hongrois en politique de sécurité, écrivain et ancien diplomate, qui dirige actuellement le Centre de géopolitique du Matthias Corvinus Collegium. Propos recueillis par notre confrère Álvaro Peñas | El Correo de España et traduits par nos soins. Selon les médias occidentaux, l’Ukraine est en train de gagner la guerre, selon les médias russes, c’est le

Daria Douguine : la guerre en Ukraine, « un choc des civilisations mondialiste et eurasienne » [Interview]

Le conflit en Ukraine n’est toujours pas terminé. En Occident, nous sommes bombardés d’informations en faveur de l’Ukraine et des Ukrainiens. Nous oublions que les Russes aussi ont leur point de vue. C’est à cet effet que nous avons interrogé Daria Douguine, fille d’Alexandre Douguine, au sujet de la situation. Un entretien passionnant. Breizh-info.com : Pouvez-vous vous présenter à nos

Personne ne veut la guerre mais nous y allons mécaniquement [L’Agora]

Rarement la déconnexion de la classe politique de la vie au quotidien des gens est apparue aussi clairement. Entièrement mobilisés par la succession des élections, il ne sortent de la cuisine électorale que pour se mettre en valeur auprès de leurs électeurs, comme si, autour d’eux, la Terre s’était arrêtée de tourner, figeant dans le temps tous les autres sujets.+

Géopolitique. Une analyse pro-russe de la stratégie militaire en Ukraine

Ci-dessous, et dans un esprit de refus d’une information à sens unique, nous vous proposons l’analyse du point de vue russe de la stratégie militaire en Ukraine, signée Drago Bosnic, géopoliticien et analyste militaire Ukraine-Russie : un conflit pas si binaire que cela Dans la couverture médiatique occidentale du conflit ukrainien, une seule conclusion s’impose : l’Ukraine est en train

La guerre en Ukraine et le crépuscule de l’Occident [L’Agora]

Face à la guerre en Ukraine, nous sommes sommés de choisir notre camp selon un manichéisme absolu, en l’occurrence derrière une Amérique, redevenue le champion des plus hautes valeurs humanistes. Ceux qui émettent quelques objections le feraient au nom d’un « parti pris anti-américain virulent ». La réalité historique qu’il faut bien regarder en face et qui devrait nous conduire

L’intoxication médiatique et les bombardements : du meilleur au pire [L’Agora]

Il ne faut pas installer de missiles à proximité des frontières de l’adversaire En novembre 1961, les USA installent 15 missiles nucléaires Jupiter en Turquie et 30 en Italie contre la Russie. En mai 1962, Khroutchev envoie des soldats et 38 missiles nucléaires à Cuba. Le 26 octobre, le pape Jean XXIII lance un appel à la paix et le 28, Khroutchev donne

ukraine

A propos de la guerre en Ukraine et de ses victimes, par Xavier Eman

Un homme qui meurt pour son pays le fait généralement pour des raisons et des motivations qui ne sont pas celles de ceux qui l’envoient se faire tuer. C’est un homme simple qui veut défendre sa terre, son héritage, son village… Presque toujours, il est le jouet et la victime de stratégies et d’intérêts qui le dépassent. Ce n’est nullement

David Engels : « La Russie est une puissance mondiale qui ne pourra jamais être intégrée au monde occidental » [Interview]

Entretien avec le professeur David Engels, historien et analyste à l’Institut Zachodni de Poznan. Entretien réalisé par notre confrère Álvaro Peñas (El Coreo de Espana) et traduit par nos soins. Comment analysez-vous la guerre actuelle, sommes-nous de retour à la guerre froide ? David Engels : L’ancienne « guerre froide » opposait le matérialisme socialiste au matérialisme libéral. La nouvelle sera entre

Covid-19 : les 5 défaites de l’OTAN [L’Agora]

Dominique Delawarde nous adresse une tribune et un document que nous reproduisons ci-dessous. Dans la journée du 23 mars deux événements, passés inaperçus, ont conduit à faire l’analyse de la guerre à la Covid, telle qu’elle a été conduite par les 30 pays membres de l’OTAN. 1 – Les USA ont franchi hier le cap symbolique du million de décès déclarés

Nicolas Faure : « La droite doit cesser d’être pro-russe »

Nicolas Faure : « La droite doit cesser d’être pro-russe ». Un point de vue intéressant à écouter, durant un peu plus d’une heure, ci-dessous. Sommaire : 00:00 Intro 04:31 L’importance des circonstances 14:27 L’occidentalisation du monde est inévitable 18:59 L’Occident, qu’est-ce que c’est ? 23:22 Les Ukrainiens veulent s’occidentaliser ! 31:12 La Russie, modèle de résistance à la décadence

Bombardement du réseau électrique des régions de l’Est de l’Ukraine contrôlées par Kiev

Après la grande contre-offensive menée par l’armée ukrainienne durant le week-end pour reprendre du terrain à l’armée russe, il semblerait que les russes soient passés à la vitesse supérieure comme l’indique ce texte du général Dominique Delawarde. Pour ceux qui voudraient suivre les combats au jour le jour, du point de vue d’un breton engagé dans le donbass, un blog

Alain de Benoist : « La guerre qui se déroule actuellement en Ukraine est en fait une guerre des Etats-Unis contre la Russie » [Interview]

En cette rentrée scolaire 2022-2023, nous avons donné la parole à Alain de Benoist, afin de faire le point sur l’actualité chaude du moment (guerre en Ukraine, crise politique et économique en France) mais aussi sur les perspectives, y compris chez nous, à moyen et long terme. Un entretien à découvrir ci-dessous. Breizh-info.com : Tout d’abord, vous qui avez traversé

La Royal Navy est elle prête pour une guerre en Europe ?

Aujourd’hui, les anglo-saxons (US + UK) sont incontestablement, au sein de l’OTAN, ceux qui poussent le plus à la guerre contre la Russie. Bien que ne faisant plus partie de l’UE, le Royaume Uni s’impose en chef de meute de l’Europe occidentale par l’emploi d’une rhétorique toujours plus guerrière. Mais lorsqu’on veut entreprendre une guerre, encore faut-il avoir les moyens

Ukraine, la partie de poker menteur

La guerre en Ukraine déchaîne les passions. Les passions sont certes humaines et leur déchaînement a inspiré les plus belles œuvres de l’art universel… et les plus grandes tragédies historiques. Comme nul n’y échappe, mes choix sont bien entendu eux aussi portés par elles. Mais je vais tout de même essayer d’analyser les tortueux tenants et aboutissants de ce conflit

Laurent Ozon : « La France et la plupart des Etats occidentaux seront engagés plus avant dans un conflit armé avec la Russie d’ici octobre »

Pour Laurent Ozon, qui s’exprimait ce week-end sur son compte Twitter, « La France et la plupart des Etats occidentaux seront engagés plus avant dans un conflit armé avec la Russie d’ici octobre. Ils imposeront un quasi-état-de-guerre qui leur fournira des pouvoirs étendus contre les populations au moment où la crise énergétique dévastera l’économie ». Et de poursuivre : «

Ukraine, la guerre hybride de l’OTAN, par Lucien Cerise

L’opération militaire russe lancée le 24 février 2022 en Ukraine a des causes profondes qui remontent au moins à 2013. En effet, que s’est-il passé à Kiev pendant l’hiver 2013-2014 ? Pour Lucien Cerise, « Nous disposons aujourd’hui du recul suffisant. La révolution de la place Maïdan, présentée comme une insurrection spontanée du peuple ukrainien, s’est avérée finalement n’être qu’une

Guerre en Ukraine. Plus de 150 sites culturels détruits partiellement ou totalement

L’UNESCO a publié jeudi un bilan actualisé des dommages causés aux sites culturels en Ukraine depuis le 24 février 2022, date du début de l’offensive russe. Selon les vérifications effectuées par ses experts, 152 sites culturels ont été détruits partiellement ou totalement en raison des combats, dont 70 édifices religieux, 30 bâtiments historiques, 18 centres culturels, 15 monuments, 12 musées

Les cyberattaques américaines contre la Russie pourraient dégénérer en conflit réel

Carl von Clausewitz, un éminent général prussien, a décrit la guerre comme « la simple continuation d’une politique par d’autres moyens« . Cela décrit parfaitement la relation de l’Occident politique avec le monde. Cependant, contre la Russie, il est incapable de mener ce que feu Donald Rumsfeld appelait par euphémisme la « force cinétique ». Cette expression différencie la guerre conventionnelle de la force

Attila Demko : « L’Europe a besoin d’armées pour se défendre et protéger ses frontières, et pour retrouver ses valeurs ancestrâles » [Interview]

Entretien avec Attila Demko, expert hongrois en politique de sécurité, écrivain et ancien diplomate, qui dirige actuellement le Centre de géopolitique du Matthias Corvinus Collegium. Propos recueillis par notre confrère Álvaro Peñas | El Correo de España et traduits par nos soins. Selon les médias occidentaux, l’Ukraine est en train de gagner la guerre, selon les médias russes, c’est le

Daria Douguine : la guerre en Ukraine, « un choc des civilisations mondialiste et eurasienne » [Interview]

Le conflit en Ukraine n’est toujours pas terminé. En Occident, nous sommes bombardés d’informations en faveur de l’Ukraine et des Ukrainiens. Nous oublions que les Russes aussi ont leur point de vue. C’est à cet effet que nous avons interrogé Daria Douguine, fille d’Alexandre Douguine, au sujet de la situation. Un entretien passionnant. Breizh-info.com : Pouvez-vous vous présenter à nos

Personne ne veut la guerre mais nous y allons mécaniquement [L’Agora]

Rarement la déconnexion de la classe politique de la vie au quotidien des gens est apparue aussi clairement. Entièrement mobilisés par la succession des élections, il ne sortent de la cuisine électorale que pour se mettre en valeur auprès de leurs électeurs, comme si, autour d’eux, la Terre s’était arrêtée de tourner, figeant dans le temps tous les autres sujets.+

Géopolitique. Une analyse pro-russe de la stratégie militaire en Ukraine

Ci-dessous, et dans un esprit de refus d’une information à sens unique, nous vous proposons l’analyse du point de vue russe de la stratégie militaire en Ukraine, signée Drago Bosnic, géopoliticien et analyste militaire Ukraine-Russie : un conflit pas si binaire que cela Dans la couverture médiatique occidentale du conflit ukrainien, une seule conclusion s’impose : l’Ukraine est en train

La guerre en Ukraine et le crépuscule de l’Occident [L’Agora]

Face à la guerre en Ukraine, nous sommes sommés de choisir notre camp selon un manichéisme absolu, en l’occurrence derrière une Amérique, redevenue le champion des plus hautes valeurs humanistes. Ceux qui émettent quelques objections le feraient au nom d’un « parti pris anti-américain virulent ». La réalité historique qu’il faut bien regarder en face et qui devrait nous conduire

L’intoxication médiatique et les bombardements : du meilleur au pire [L’Agora]

Il ne faut pas installer de missiles à proximité des frontières de l’adversaire En novembre 1961, les USA installent 15 missiles nucléaires Jupiter en Turquie et 30 en Italie contre la Russie. En mai 1962, Khroutchev envoie des soldats et 38 missiles nucléaires à Cuba. Le 26 octobre, le pape Jean XXIII lance un appel à la paix et le 28, Khroutchev donne

ukraine

A propos de la guerre en Ukraine et de ses victimes, par Xavier Eman

Un homme qui meurt pour son pays le fait généralement pour des raisons et des motivations qui ne sont pas celles de ceux qui l’envoient se faire tuer. C’est un homme simple qui veut défendre sa terre, son héritage, son village… Presque toujours, il est le jouet et la victime de stratégies et d’intérêts qui le dépassent. Ce n’est nullement

David Engels : « La Russie est une puissance mondiale qui ne pourra jamais être intégrée au monde occidental » [Interview]

Entretien avec le professeur David Engels, historien et analyste à l’Institut Zachodni de Poznan. Entretien réalisé par notre confrère Álvaro Peñas (El Coreo de Espana) et traduit par nos soins. Comment analysez-vous la guerre actuelle, sommes-nous de retour à la guerre froide ? David Engels : L’ancienne « guerre froide » opposait le matérialisme socialiste au matérialisme libéral. La nouvelle sera entre

Covid-19 : les 5 défaites de l’OTAN [L’Agora]

Dominique Delawarde nous adresse une tribune et un document que nous reproduisons ci-dessous. Dans la journée du 23 mars deux événements, passés inaperçus, ont conduit à faire l’analyse de la guerre à la Covid, telle qu’elle a été conduite par les 30 pays membres de l’OTAN. 1 – Les USA ont franchi hier le cap symbolique du million de décès déclarés

À LA UNE

7 Français sur 10 sont intéressés par la généalogie
Vladimir Poutine rebat les cartes du jeu mondial [L'Agora]
Pornizh (44) : harz an ajañsoù-tiez !
Biskoazh kement-all ! Troc'het o deus o blev evit ar merc'hed iranian

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !