Kervernaer-Raez (44) : kenavo ar panelloù e brezhoneg !

brezhoneg

Tennet eo bet ar pannelloù e brezhoneg « Kervenaer-Raez » (La Bernerie-en-Retz) e mont-treoù ar gumun gant an ti-kêr. Hervez ar maer e oa « re a banelloù er mont-treoù, dav e oa tennañ reoù zo ». Panelloù labeloù a bep seurt a zo bremañ dindan hini « La Bernerie-en-Retz » : Commune touristique, pavillon bleu, village fleuri, zone 30. Unan a ranke bezañ tennet evit staliañ seurt bruderezh, an hini e brezhoneg a zo bet aberzhet. Ur spont !

Rannet eo kalon difennerien an Adunvanidgezh gant seurt degouezh evel just met daoust hag e oa ur mennozh mat da vezañ staliet panelloù e brezhoneg en ur ger ken tost eus ar Vende. ? Ma n’eo ket bet komzet brezhoneg biskoazh, patant ouzhpenn-se met gallaoueg (pe poatevineg, pe raezeg ?) ?

E kêrioù zo eus Penn-ar-Bed n’eus ket kalz a banelloù divyezhek, ha brezhoneg yezh ar vro. Marteze ez eus trawalc’h a labour d’ober e Breizh-Izel a-raok mont betek su-pellañ Breizh ?

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

6 réponses

  1. n’eus forz petra………….
    votre prise de position est minable .
    déjà si près de la Vendée ? je ne vois pas le rapport.

    cette décision du maire est unilatérale et personnelle , ce maire est originaire des 2 sevres ,, meme pas originaire du coin .
    au lieu de nous défendre, vous nous enfoncez .

  2. Je ne comprends pas tout ce qui est écrit mais ce que je comprends c’est que les militants du breton semblent perdre tout sens commun. Du breton à la Bernerie, de mieux en mieux. Ils ne doivent pas être identitaires pour faire des sottises pareilles mais « déconstructeurs’. Même de leur propre identité.

    1. Komzet eo bet ar brezhoneg e Pembo hag e Pornizh gant Bretoned deuet eus Breizh Veur.
      Des Bretons d’outre-Manche se sont établis en Pays de Retz au début du Moyen Age. Renseignez-vous avant de dire n’importe quoi. La Bernerie est de toute façon en Bretagne où le celtique a été parlé partout.

  3. Pour répondre à Patrick D. evitez de parler de ce que vous ne connaissez pas, de plus la langue bretonne a sa place partout en Bretagne .

    quant au breton inexistant en pays de retz je cite :
    Thierry Magot
    Lis l’excellent livre magnifiquement documenté de Bertrand Luçon « Noms de lieux bretons du Pays Nantais » édité chez Yoran Embanner et tu verras le grand nombre de traces du Breton dans le Pays de Retz, y compris dans ma commune Bourgneuf en Retz, où, par exemple, (p. 255) le nom d’une ancienne saline (« Talvern » = « Tal wern » « le bout du marais », toponyme qu’on trouve également à 14 reprises dans les salines du Vannetais bretonnant) montre clairement que le Breton a, à une certaine époque, été la langue du peuple des paludiers du Pays de Retz.
    Quant au mythe du « Poitevin langue du Pays de Retz », il faut rectifier en ayant conscience que dans le domaine des langues (dialectes) d’Oïl, il n’y a pas de frontières absolues. Le parler du Pays de Retz est, comme tous les parlers d’Oïl (ça serait aussi le cas pour les dialectes d’Oc ou les dialectes du Breton : Léonard, Cornouaillais, Trégorrois, Vannetais), une langue de transition. Dans son cas précis, transition entre les parlers gallos du Nord Loire et les parlers plus Sud comme le poitevin de Vendée ou plus au Sud encore comme les langues d’Oc. Mais (pour la quasi totalité des communes du Pays de Retz ; 47 sur 50) pas du tout du Poitevin si on s’intéresse au trait poitevin exclusif et emblématique, les pronoms personnels sujets : en français je/tu/il/nous/vous/ils, en gallo je/tu/il/je/vous/il (dont le parler du Pays de Retz), mais en poitevin i/tu/le/i/vous/le. J’ai présenté en 2014 à Pornic (Pays de Retz) au cours d’un stage de Gallo (organisé par Thierry Jamet, éditeur de « An Amzer » éditions en Gallo et Breton) une causerie sur le thème « Et le parler du Pays de Retz, c’est du Gallo ? » où la conclusion a été que « le parler du Pays de Retz est clairement du Gallo, mais une forme méridionale qui s’inscrit particulièrement bien dans l’ensemble des parlers Nantais avec leurs spécificités communes par rapport au Gallo du Nord (de la Bretagne administrative 22, 35, 56). Il est regrettable que le Gallo standard, tel qu’il se développe dans le mouvement Gallo actuel (entre autres dans l’Institut du Gallo), ne tienne pas du tout compte des spécificités des parlers Nantais et marginalisent la Loire Atlantique en freinant ainsi la revendication de réunification ».
    https://www.amazon.fr/Noms…/dp/2916579958/ref=sr_1_1…
    Noms de Lieux Bretons du Pays Nantais
    AMAZON.FR
    Noms de Lieux Bretons du Pays Nantais

    1. Vous êtes vraiment en train de dire que la Bernerie est en Bretagne car 2 pelos ont parlé breton il y’a 1000ans dans le Pays de Retz ? Intéressant…

  4. Ar brezhoneg a zo tonket da vezañ yezh Breizh da zont,a Eusa da Ankiniz ha Kerverner-Raez. Egin Breizh da zont eo Emsav ar brezhoneg. Pell zo n’eus ken a c’haloeg pe a boatevineg en Arvor kreisteiz al Liger. Yezh vroadel Breizh nemeti eo ar brezhoneg, ar galoeg a glever mesket gant kalz a c’halleg n’en deus nemet un dalvoudegezh trivliadel evit tud ‘zo pa oa lod eus o zud kozh oc’h ober gant ar parlantoù-se.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !