Fusillades : à Rennes aussi…

Une nouvelle fusillade a eu lieu à Rennes le 25 septembre dernier – vers 21h près de l’arrêt de bus Condate dans le quartier de la Bellangerais au nord de Rennes. La victime, un jeune homme de 19 ans, a été transporté au CHU de Pontchaillou.

Deux autres fusillades avaient eu lieu dans le même quartier en lien avec les trafics de drogue : le 4 août 2020 vers 21h45, cinq coups de feu avaient été tirés, et le 4 novembre 2019 où un jeune homme de 21 ans avait été blessé à la cuisse par des tirs d’arme à feu.

Cette fusillade de la Bellangerais n’est pas la première non plus en 2022 à Rennes. Même si Rennes connait moins de fusillades que Nantes qui bat tous les records (58 depuis le début de l’année, au 24 septembre dernier), des épisodes de tirs, de tentatives d’assassinat et de violentes rixes entre gangs de la drogue éclatent régulièrement.

Le 30 avril vers 20h30, un bus de la ligne 13 circulant dans le quartier du Triangle est visé par plusieurs coups de feu – quatre vitres sont brisées et le bus encaisse plusieurs impacts, mais il n’y a pas de blessé.

Le 6 juin dernier, une altercation entre sept délinquants, dont 6 mineurs – parmi lesquels un de 15 ans avec une arme à feu éclate en plein centre de Rennes, au pôle bus République. Six personnes, toutes connues défavorablement de la justice, ont été déférées ce 30 juin ; cinq mineurs âgés de 15 à 17 ans ont été présentés à un juge des enfants et placés sous contrôle judiciaire, l’un d’eux, auteur des tirs, a été placé et éloigné de Rennes. Le majeur âgé de 18 ans a lui aussi été placé sous contrôle judiciaire.

Le 10 juin dernier, un homme est poignardé allée de Brno à Maurepas, et une fenêtre d’immeuble est visée par des tirs rue de la Motte Brûlon. Dans la nuit du 10 au 11, quinze impacts sont relevés sur un immeuble au 30 b, avenue Gabriel Faure à Thorigné-Fouillard – les tireurs visaient un locataire de Maurepas qui y a déménagé, mais celui-ci n’habitait plus dans l’immeuble au moment des tirs. Le 13 juin, un homme est poignardé et décède, dans cette même rue de Brno. Le 24 juin dernier, toujours dans le même quartier, un tireur à scooter tire d’abord sur les guetteurs d’un point de deal au 6, rue de Brno, puis une rafale vers des policiers présents dans le quartier – onze douilles de 9 mm sont relevées.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Rennes, Nantes, Callac, Maurepas, Thorigné etc… les électeurs bretons ont bien choisi de voter Macron dans ces régions historiquement à gauche alors  » une chance pour la France  » vous l’avez voulu et bien vous l’avez !

  2. les zotorités ne réagiront que lorsqu’un des leurs recevra une balle perdue;
    les électeurs n’ont qu’a assumer leur choix, malheureusement ceux qui n’ont pas voté pour ces jeanfoutres doivent en subir les conséquences

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS