« Qu’il(s) retourne(nt) en Afrique ». Et alors ? [L’Agora]

Autrefois, le plus grand crime de l’espèce humaine était le parricide. Tuer son père était inimaginable, insupportable, folibouldingue ! Le parricide apparaît d’ailleurs en filigrane dans les 10 commandements du Décalogue, précisément entre le quatrième (tu honoreras ton père et ta mère) et le cinquième (tu ne tueras point).

A l’époque moderne, le maître-crime aura longtemps oscillé entre l’inceste, la pédophilie et autres impensables abominations. Mais, ce crime est désormais supplanté à grands renforts de haussement de sourcils et d’yeux écarquillés par le racisme. Il n’y a pas plus grand péché pour un homme que le racisme. Vous pouvez vous adonner aux plus fantastiques perversités mais tant que vous n’affichez pas, en tant que Blanc, un quelconque racisme, même supposé, vous restez tout de même dans le champ de l’humanité.

En tant que Blanc. Car n’oublions pas que le racisme est acceptable partout, dans tous les groupes humains, sauf chez les Blancs.

Ce jeudi, un député RN a prononcé une phrase anodine au cours du discours d’un confrère LFI cherchant à nous faire pleurer sur le sort des envahisseurs qui traversent quotidiennement la Méditerranée sur 200-300m avant de se faire prendre en charge par une ONG. Hystérie dans l’assemblée ! Mon Dieu ! Et la machine à surjouer est partie à plein régime. La sur-sur-réaction des LFIstes entourant ce député de couleur aurait dû déclencher, depuis jeudi, des torrents de rigolade, mais non. Car remettre en cause une indignation zélée face à une parole raciste, c’est pire que de bouffer son gosse. J’invite, à ce propos, nos lecteurs à se concentrer sur les yeux exorbités de Sébastien Rome (député LFI de 4è circo de l’Hérault) en bas à droite de cette vidéo (6’00). Fantastique comédie !

Cette réaction outragée, aussi mesurée et subtile qu’un black block lançant des boules de pétanque sur un cordon de CRS, devrait lui amener quelques médailles d’anti-racisme zélé. D’un très bon aloi dans son milieu ! Et si ce brave garçon pouvait s’être évanoui à la suite de cet incident insupportable et demander une assistance psychologique pour pouvoir évacuer son stress post-traumatique, ce serait même un point supplémentaire pour accéder à l’ordre du Grand Castor avec fourragère du camp du Bien.

Anti-racisme fanatique, amour démesuré, inconditionnel et unilatéral de l’Autre, attitude turbo-ostentatoire au moindre soupçon extérieur d’une parole sortant du dogme, voici désormais le catéchisme de l’élite de la miséricorde humaine.

Mais le racisme est-il en progression dans la société ?

Chez les populations de couleur, il est omniprésent. Les Arabes sont souvent racistes envers les Noirs qui le leur rendent bien. Sans parler des Asiatiques, jalousés et ostracisés par les deux groupes raciaux sub-cités. Mais heureusement, le Blanc met tout ce petit monde d’accord car le racisme anti-blanc généralisé a littéralement chassé les Blancs de nombres d’endroits. Physiquement chassés ! Chassés des banlieues de l’immigration comme des établissements scolaires afférents.

Mais les Blancs sont-ils racistes ? Oui ! Et ils le sont de plus en plus !

Dans l’intimité. Dès que la nièce casse-burne étudiante en sociologie du genre à Rennes 2 a détalé du repas de famille, tout le monde se lâche façon dogues nourris au yaourt. Je ne répèterais d’ailleurs pas ici ce que j’entends régulièrement parmi les miens, cela pourrait me valoir quelques siècles dans les cachots du tribunal international de La Haye ! Car l’accusation de racisme se traite au niveau universel. Et votre mort sociale doit être totale.

Car la question du racisme a été liée -par les auto-proclamés « anti-racistes »- à la question de l’immigration. Or le rejet de l’immigration est tel dans la population et la répression de toute parole en rapport avec cette immigration-invasion est si brutale et dévote que le racisme a mécaniquement monté chez les Blancs.

Tout cela devrait, un jour prochain, déboucher sur une terrible libération de la parole. Rien que pour voir les gueules d’ahuris de tous les Sébastien Rome de la planète, certains n’hésiteront pas à se libérer totalement. C’est mal sûrement, mais c’est inévitablement ce qu’il va arriver. Car il y a un tel décalage entre la répression du racisme avéré ou supposé et la bienveillance envers les dégâts de l’immigration que la tectonique des plaques devrait régler le problème un jour. Trop de forces accumulées en profondeur, trop de pression contenue dans les couches profondes de la société à propos de l’immigration, trop de petits flics de la pensée. Et trop de différences flagrantes entre groupes humains mais qu’il est impossible d’aborder en raison du Grand Tabou. Et pourtant… Et pourtant, malgré les risques de mort sociale, cette libération de la parole se fera et se fera n’importe dans toutes les directions. Car le fanatisme immigrophile est trop grand, trop irrationnel, trop totalitaire. Et le retour de boomerang sera, hélas, du même ordre.

Que ces migrants retournent en Afrique ! 100% d’accord avec Grégoire de Fournas ! Et que ceux qui les soutiennent aillent s’installer là-bas, parmi le sel de la terre, puisque ces millions d’individus sont, par nature, meilleurs que nous. Qu’ils sont « notre avenir ». Que ces brillants avenirs s’enrichissent entre eux et nous éblouissent pas leur développement spectaculaire. Nous n’attendons que cela ! Nous applaudirons le jour où le Burkina-Faso sera la Suisse de l’Afrique et Breizh-Info publiera une année entière de reportages quotidiens pour célébrer ce pays. Idem quand les pays « noirs » des Antilles auront dépassé en niveau de développement les pays « blancs ». Sans parler de l’Afrique du Sud dirigée par une élite noire. Quand celle-ci aura retrouvé son niveau d’excellence du temps du pouvoir blanc, nous en ferons chaque jour des articles dithyrambiques.

En attendant ces merveilleuses surprises, nous ne désirons qu’une chose : vivre entre nous. Entre Européens. Et nous désirons même partager ce projet d’entre-soit avec d’autres peuplades. Qu’elles retrouvent également le charme de la vie sans nous. Chacun chez soit comme aux bons vieux temps du confinement et nous ferons des apéros virtuels avec Mamadou revenu chez lui. Il nous montrera son incroyable Wakanda à travers son ordinateur made in Afrique et nous serons bien jaloux !

Anne-Sophie Hamon

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

25 réponses

  1. « Entre soi » sans t, c’est mieux. Ceci dit, j’ai trouvé cet article assez jouissif. Un bon coup de gueule rigolard dans ce système orwellien dégénéré qui s’est mis en place en Occident, ça fait du bien !

  2. Tous les gauchos islamos sont de veritables malfaisants pour la France, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ! mais seulement les imigrés ! ils se moque des francais qui ne peuvent se loger !! mais donner des logement ou payer des hotels à l’année leur convient tres bien c’est normal ! il n’y a qu’à regarder ce qu’il soutiennent à Callac et autres villes ! je me demande si Melanchon ne serait pas à la solde de Soros !! je me demande !!

  3. Je retiens ces mots : «  »Nous ne desirons qu’une chose : Vivre entre nous, entre européens. «  » BRAVO !
    J’ajouterais ce commentaire :
    Ce matin je me suis levé tôt. La nuit étalait encore ses voiles sur la rade de Villefranche sur mer.
    De ma terrasse, le regard fatigué plongeant au delà de mes murs, la voix eraillée de sommeil et l’oeil devenu inransigeant, j’ai hurlé après une dizaines de migrants va-nu-pieds, hardes au vent, en route piétonnière vers les premières urbanisations niçoises.
    Comme tant d’autres,
    c’est une image de la France nouvelle dont les contours se dessinent chaque jour un peu plus …
    In memoriam,
    GdR

  4. Le racisme était en voie d’extinction en France, Les noirs faisaient souche tranquillement et prenaient leur place dans une société de liberté d’égalité et fraternité…Puis sont venus les antii-racistes pro immigration anti intégration. Ils fallait accepter tous les comportements de la nouvelle « diversité » et de ses enrichissements. Et vint la chasse au blanc..qu’il fallait accepter. Je ne crois pas que les « racisés » aient gagné à ce combat intégriste.

  5. Il y a peu de temps, un conseiller municipal PS de la ville Les Mureaux a dû démissionner et quitter sa ville, il avait pourtant été élu sur une liste commune avec LFI ou devrais je dire LFS, mais voilà il s’est fait tabasser plusieurs fois parce qu’il était blanc, on lui a dit, « toi le blanc casse toi, t’as rien à faire dans notre ville »…. Aussi, l’on peut se demander ce qui arrivera lorsqu ‘il n’y aura plus qu’un député blanc à cette assemblée nationale qui n’en a plus que le nom! Et que dire encore de ce qui est arrivé à la petite Lola, torturée, martyrisée, tuée puis découpée? On ne peut pas dire que cela s’est passé parce que c’était une très rare petite fille blanche de son quartier sans être aussitôt qualifié de raciste! Et que dire de cette femme agressée chez elle par un algériens en situation irrégulière récidiviste! Et que dire……

  6. Bravo Anne-Sophie Hamon ! Bien pensé, bien dit. On se sent moins seule lorsque l’on vit parmi les dhimmis incapables de prendre conscience de leur déchéance : la majorité des Français, peut-être.

  7. bravo ,tribune parfaite.
    vous avez bien résumé ce qu’est le racisme
    j’ajouterai que les plus nationalistes sont ces africains qui sur notre sol vantent leurs si beaux pays .
    Zemmour vite ….

  8. Dans cette fausse affaire personne n’a relevé que le député  » la France insoumise » Bilongo Carlos est un fieffé menteur car il à répondu au député du RN après  » qu’ils retournent en Afrique « , PAS DU TOUT il avait donc bien comprit que la remarque s’adressait aux passagers du bateau de migrants et non à lui ! mais poussé par la bande d’excitée de la France insoumise , il a changé sa version en devenant victime
    Notons la rapidité avec laquelle le gouvernement c’est introduit dans la faille

  9. Que ces migrants retournent en Afrique !
    ces chances pour l’afrique doivent développer leurs pays!, les faire venir ici c’est de l’esclavage moderne, bas salaires pour tordre le cou aux locaux par conséquence

  10. Après les Calvaires, encore un excellent papier.
    Merci Anne-Sophie, c’est vraiment un plaisir de vous lire! Vérités et rigolades (une parenté intellectuelle avec Céline?) : merci Anne-Sophie!

  11. Petites précisions sur la « cuisine » interne à l’Assemblée : le procès-verbal de chaque séance est approuvé par le bureau de l’Assemblée qui, en cas de d’incident, s’en saisit et tranche à la majorité. Comme le bireau est à l’image de l’Assemblée, la majorité (macronards + islamo-gauchistes) a décidé d’enlever le pluriel à « Qu’ils retournent en Afrique » pour transformer cette phrase en « Qu’il retourne en Afrique » et transformer ainsi une opinion politique en délit, criminalisant ainsi leurs adversaires. Et le tour est joué.

  12. « La sur-sur-réaction des LFIstes entourant ce député de couleur aurait dû déclencher, depuis jeudi, des torrents de rigolade, mais non. » MAIS SI ! Personnellement, j’ai bien rigolé ! Et pas mal de mes proches ont fait de même ! Bravo à vous, Grégoire de Fournas, et ne vous arrêtez pas en si bon chemin !

  13. J’adore la tronche du Grand Indigné. J’ai cru, à première vue, que c’était extrait d’un film gore des années 70. Mais non, quel cinoch’, ce Palais Bourbeux ! Et parfaitement inutile, chambre d’enregistrement servile des diktats de la GroSS KomiSSion, ramassis de cabotins d’une mauvaise foi écœurante, capables de voter n’importe quoi ! Magnifique, la « démocratie représentative » dans sa forme décadente accélérée à démagogie débridée…

  14. Bravo pour cette prise de position !
    Malheureusement, la France des imbéciles décérébrés a encore frappé.
    Du coup je comprends mieux ce qui a pu se passer en 1789 : Les encore -pourvus-de-neurones en ont eu assez des imbécilités prédatrices des surtout-pourvus-de-rapacité. Et ils n’ont trouvé qu’un moyen de se débarrasser d’eux, après des siècles d’asservissement par les seigneurs , des siècles de la tyrannie religieuse qui envoyait au bûcher les déclarées-sorcières et les blasphémateurs. Tiens, ça me rappelle quelque chose de très actuel !

  15. Tous s’indignent : LFI, NUPES, la MACRONIE quand un député RN parle du « bateau et des migrants » qui doivent (selon lui) retourner d’où ils viennent, c.a.d. en Afrique.
    « Qu’ils retournent en Afrique » : quoi de raciste dans ce propos ? Il s’agit d’une « OPINION POLITIQUE » sur l’immigration que chacun est en droit de défendre ou non. Mais.. le député vient d’écoper d’une suspension avec perte de salaire. C’est lamentable, nous ne sommes plus en démocratie et la parole est à tout moment suspecte, interprétée, trahie, déformée. Tout est instrumentalisé dans notre pays pour nuire à l’adversaire et les médias aux ordres s’empressent de crier au racisme pour influencer l’opinion.
    Macron a écopé de quoi quand il a dit vouloir « emmerder les Français jusqu’au bout » pendant la Covid ?
    Là pourtant, il n’y avait aucun doute dans la sémantique. « Emmerder », c’est bien COUVRIR DE MERDE des millions de citoyens. Et c’était dit avec le plus grand mépris par un Président de la République. La sanction aurait dû être exemplaire !…
    Que l’on foute la paix aux élus qui ne font qu’exprimer une opinion politique sans discriminer qui que ce soit. Bien triste paysage politique où « mal penser » et » bien penser » sont devenus des sujets plus importants que les problèmes économiques auxquels sont confrontés tous les jours nos concitoyens.
    Pauvre France entre les mains d’hypocrites et d’incapables ….

  16. Eh bé, c’est du lourd, par ici. La réflexion est profonde et l’argumentaire soigné. Sans parler de l’orthographe approximative. Pour des adorateurs du génie français, c’est plutôt loufoque. C’est bien, de temps en temps, de s’égarer chez les allumés. On comprend mieux pourquoi ce pays va mal.

  17. Ce que l’on reproche aux envahisseurs, c’est d’envahir. Ce n’est pas leur couleur, rose, chocolat, braun ou pivert.

  18. Après les proclamations d’indépendance des ex-colonies françaises (1960), la France laissa des « coopérants » pour aider les Africains à prendre en main leurs destinés… Par la suite ces pays ont invité les Français à retourner chez eux et ce n’était qu’une volonté toute légitime de retrouver leur identité.
    Aujourd’hui la France connaît une poussée migratoire africaine illégale et incontrôlée. Les Français expriment donc dans leur grande majorité ce même désir identitaire et demandent aux Africains de retourner chez eux. Ce n’est pas plus du racisme ici que là-bas.
    J’ajoute que la comparaison s’arrête où les uns étaient en situation régulière et pas les autres. Ce qui revient à reconnaître que l’expulsion d’étrangers en situation irrégulière ne relève évidemment pas du racisme.

  19. Un excellent billet, mais c’est habituel, pour décrire la bêtise gauchiste. D’ailleurs, comme écolos, cette pouillasserie gauchiste devrait respecter le biotope, sinon pourquoi ne pas mettre des Inuits chez les Pygmées et réciproquement ? Quand on voit ces « Identitaires Bretons gauchistes »(bel oxymore) à Callac étaler leur bêtise comme crétins utiles des oligarchies davossiennes dont l’objectif est de dissoudre les peuples, les identités et en faire des esclaves au service du patronat comme aurait dit, en son temps, Marchais. En fait, ce sont des troupes supplétives de Macron. Le gauchisme, c’est la détestation de soi et un amour hystérique de l’Autre inconnu de l’hémisphère sud qui ira planter sa tente et se démerder sur la colline du crack. Une vraie une maladie mentale…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS