Cambriolage de la bijouterie de Loudéac : trois Roumains interpellés !

Selon les immigrationnistes, la cohabitation entre populations se passe très bien et « ce n’est qu’une question de temps » avant que tout ce petit monde se « créolise » dans la joie et la fraternité universelle.

Dans le Pays de Loudéac pourtant, les choses ne se passent pas ainsi. Le secteur compte deux communautés allogènes en expansion : les Roumains et les Mahorais. Or, si avec certains parmi les seconds la cohabitation est parfois compliquée, avec les premiers elle ne se déroule guère mieux, alors que ces derniers sont des Européens ! Il faut dire qu’il y a Roumains et Roumains, certains appartenant à une communauté bien précise et bien représentée dans le secteur.

En mars 2022, le cambriolage de la bijouterie de Loudéac avait suscité un certain émoi. Situé en plein centre, celle-ci avait ouvert au moment du premier confinement, tant et si bien que le couple de propriétaires avait connu des débuts difficiles. Le cambriolage n’avait alors fait qu’handicaper un peu plus les deux commerçants. Car lors du forfait, ce ne sont pas moins de 40 000€ de bijoux qui avaient été dérobés. Surtout de l’or ! Et les dégâts occasionnés aux locaux avaient été assez importants : 68 000€ en tout !

Or depuis mars, la police et la gendarmerie n’ont pas chômé.  Ceux-ci ont relié entre eux une série de cambriolages de bijouterie survenus dans la même unité de temps. A Rennes, Issoire (63), Angers et enfin Loudéac. A chaque fois, le même véhicule est repéré sur les lieux et de l’ADN est prélevé.

Finalement, ce seront deux ressortissants roumains qui seront arrêtés en juin et un troisième le 30 septembre dernier à Roissy, alors qu’il s’apprêtait à quitter la France. L’un des protagonistes semble faire partie du banditisme organisé et ne compte pas moins de 13 mentions à son casier judiciaire européen !

Malgré leurs dénégations, les trois suspects ont été placés en détention provisoire. Un quatrième larron est, quant à lui, toujours en fuite.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Ethnie (possible) de ces Roumains ?
    Malheureusement, ici aussi, la vie facile attire beaucoup d’éléments de la société. Nul besoin d’être gitan pour cambrioler, détenir des parts dans le marché mafieux, voler l’argent du contribuable – en cela, les Roumains « de souche » excellent, faites-moi confiance.

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS