Loire-Atlantique : Ancenis et Nantes : des hôpitaux sous tension

Les Urgences de l’hôpital d’Ancenis sont-elles en sursis ? C’est en tout cas ce que pensent le maire et les conseillers municipaux qui constatent avec inquiétude la répétition de la fermeture du service. Lundi 14 novembre, la question était même en tête de l’ordre du jour du conseil municipal car après la fermeture de cet été, la direction de l’hôpital a encore mis en place une autre période fermeture pour toutes les nuits du mois de novembre. Et l’inquiétude grandit pour la période de Noël…

A Ancenis comme ailleurs, la fermeture de ce service est la conséquence du manque de personnel. Près de la moitié des effectifs sont actuellement hors service. Et pendant ce temps, des agents ayant refusé les vaccinations à répétition sont interdits de reprendre le travail !

Au CHU de Nantes, la situation est tout aussi tendue. Ce vendredi 18 novembre, des personnels, syndicalistes et élus étaient devant l’établissement pour dénoncer une dégradation des conditions de travail avant de partir en cortège en direction de la préfecture.

Là aussi les soignants dénoncent le « manque d’effectif » et la « casse de l’hôpital public ». Les Urgences sont au coeur du problème mais également les services psychiatriques et pédo-psychiatriques en éternelle saturation après la période COVID.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Et plus de 1000 soignants attendent d’être réintégrés dans leurs fonctions médicales alors Mr le ministre de la santé vous attendez quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS