3,6 millions d’habitants en Bretagne administrative en 2070 ?

3,6 millions d’habitants en Bretagne administrative en 2070 ? Telles sont les estimations de l’INSEE qui a publié hier une nouvelle étude sur le sujet démographique, révélant qu’en 2070, la population en Bretagne serait plus nombreuse, mais aussi plus âgée qu’aujourd’hui. On fait le point même si il sera tout de même intéressant qu’un jour, des statistiques ethniques viennent, comme au Royaume-Uni, permettre de comprendre ces évolutions sous ce prisme, déterminant.

Plus de 280 000 habitants supplémentaires en 2070

Si les tendances démographiques récentes se prolongeaient, la Bretagne compterait 3,6 millions d’habitants en 2070, soit 283 000 de plus qu’en 2018. La population augmenterait jusqu’au milieu des années 2050 mais à un rythme moins soutenu qu’auparavant. Ensuite, le nombre d’habitants diminuerait légèrement jusqu’en 2070. Selon les scénarios envisagés, le nombre d’habitants en Bretagne oscillerait entre 3,1 millions et 4,2 millions en 2070. L’Ille-et-Vilaine porterait l’essentiel de la croissance démographique

Un Breton sur trois aurait au moins 65 ans en 2070

Dans la région, comme en France métropolitaine, le vieillissement de la population s’accentuerait à l’horizon 2070. Le nombre de personnes âgées de 65 ans ou plus augmenterait de 476 000 tandis que le nombre de moins de 65 ans diminuerait de 192 000. En 2070, un tiers des Bretons serait âgés de 65 ans ou plus. En 2018, ils étaient 22 %. L’âge moyen passerait de 42,5 ans en 2018 à 49,0 ans en 2070. Le vieillissement de la population toucherait les quatre départements. La part des 65 ans ou plus serait plus élevée dans le Morbihan (39 %) et dans les Côtes-d’Armor (38 %).

« Les projections ne sont pas des prévisions. Elles permettent de simuler la structure et la taille de la population à moyen et long terme à partir d’hypothèses sur les comportements démographiques. Le scénario central prolonge les tendances démographiques observées ces dernières années. Le modèle Omphale permet de réaliser des projections infranationales en projetant d’année en année les pyramides des âges des différents territoires. L’évolution de la population par sexe et âge repose sur des hypothèses d’évolution de trois composantes : la fécondité, la mortalité et les migrations. Le point de départ des projections est la population 2018 issue du recensement de la population (avant la crise sanitaire liée au Covid-19) » indique l’INSEE.

Toute l’étude est disponible ici

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Vu à quelle vitesse sont remplacés les Bretons par des africains en nord-africains (très visible à Brest!!) je crains fort que le taux de naissances de ces braves gens va bouster plus les naissances que ce que les stats présentent, et je m’en désole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS