Une mise au point concernant la guerre en Ukraine et la ligne éditoriale de Breizh-info.com

Depuis le début de la guerre en Ukraine, la rédaction de Breizh-info.com, qui n’est ni pro russe, ni pro ukrainienne,  a cherché à proposer aux lecteurs des points de vue jugés intéressants au sein des principaux belligérants. Qu’ils soient russes ou pro-russes, ou dans le camp ukrainien.

Mais pour une partie de notre lectorat ça n’est manifestement pas assez, à en lire certains commentaires qui nous font nous interroger parfois à savoir si ceux qui commentent seraient prêts, les armes à la main, à aller jusqu’au bout de leur esprit partisan d’un côté ou de l’autre. Une mise au point s’impose donc.

Comme vous le savez, Breizh-info.com est un site… breton. Si la guerre en Ukraine nous concerne (enfin surtout ses conséquences, désastreuses pour notre économie et pour l’avenir de nos enfants), nous n’avons pas à prendre une quelconque position, dans un conflit qui ressemble aux terribles boucheries du 20ème siècle. Nous avons simplement à souligner qu’en première ligne, c’est la jeunesse ukrainienne, comme la jeunesse russe, qui sont en train d’être saignées à blanc en raison des consignes de leurs élites. Ce sont les jeunesses ukrainiennes et russes que les dirigeants, d’un côté comme de l’autre, envoient sans la moindre retenue sur le front, en première ligne, à la merci du triptyque moderne drones-artillerie-missiles, laissant sans doute moins de chance à un soldat d’aujourd’hui qu’à un de nos poilus dans les tranchées de 14-18.

C’est sans doute cela le plus terrible : deux nations d’Europe, en lourde difficulté (euphémisme) démographique, sont en train de liquider leur jeunesse respective. Pour servir les intérêts de l’OTAN d’un côté, de la volonté impériale russe de l’autre. Car oui, à nouveau, en Europe, ce sont bien des élites, assises dans leurs beaux salons, qui jouent à la guerre, pendant que sur le terrain, des soldats, des idéalistes, des patriotes, crèvent dans leurs tranchées. Vladimir Poutine, l’ennemi numéro un aujourd’hui de l’Occident, était il y a encore quelques années à manger du caviar avec tous ceux qui aujourd’hui l’ont mis au ban des nations occidentales.

Oui, notre rôle, c’est effectivement de souligner que cette guerre est une boucherie. Mais aussi de s’étonner que la Russie ait laissé le Donbass et sa population seuls, pendant 8 ans, sans réagir. Y compris alors que des exactions massives ont eu lieu durant cette période. Oui, notre rôle c’est aussi de souligner que quoi qu’en disent les défenseurs de l’impérialisme russe, la nation ukrainienne, le peuple ukrainien sont une réalité. Une réalité moderne sans doute, mais lorsque vous avez vécu l’Holodomor, et des décennies de communisme et de massacres…en plus de ce qui se passe aujourd’hui, oui,  il n’est pas choquant d’admettre un sentiment national ukrainien, qui n’englobe sans doute pas toute l’Ukraine, mais qui est bel et bien là.  Ceux qui n’ont d’yeux que pour la Russie se refusent à le voir, comme ils refusaient sans doute, il y a 30 ans, de voir que Croates, Bosniaques, Monténégrins, Slovènes, aspiraient eux aussi à vivre en dehors du joug Yougoslave et communiste.

Vous ne trouverez en effet sans doute pas, à la rédaction de Breizh-info.com, média engagé en faveur des patries charnelles, de journalistes et de rédacteurs qui soutiennent ceux qui veulent nier à un pays, à une nation, à un peuple, le droit d’exister et d’être libre. Différentes (et très larges) sensibilités sans aucun doute. Mais appétence pour les tyrans, jamais.

Néanmoins, notre rôle est aussi, et  nous le faisons quotidiennement, de montrer ce que ne montre pas la presse mainstream occidentale, qui est elle aussi pleinement engagée dans cette guerre au niveau de la propagande. Pour elle, il ne fait aucun doute : l’ennemi, c’est la Russie, et tout est de sa faute. Binaire, mais faut-il attendre autre chose de journalistes et d’une presse qui, quotidiennement et sur tous les sujets, se montre binaire, estime qu’il y a le bien d’un côté, le mal de l’autre, sans goûter à la nuance, ni à la modération.

Il faut les voir aujourd’hui ces commentateurs et journalistes, s’offusquer, traquer les victimes collatérales ou les exactions dans un camp (et dans un camp seulement). Ils fermaient les yeux sur les bombardements visant la Serbie en pleine guerre du Kosovo. Ils fermaient les yeux sur les millions de morts que l’impérialisme américain a coûté au monde depuis la création des USA. Ils ferment toujours les yeux sur les massacres engendrés par cet impérialisme, au Yémen, en Syrie, en Irak, en Afghanistan…sur la planète entière. Surtout ne rien remettre en question. Nous nous attachons, envers et contre tous s’il le faut, à rappeler que non, les USA ne sont pas, et n’ont jamais été, nos alliés, ni nos « amis ». Ce n’est pas du peuple américain (ou des peuples américains) dont il s’agit, mais bien des dirigeants belliqueux de ce pays, dont la seule pause guerrière finalement fût la mandature de Donald Trump, recentrée sur sa population et refusant le rôle de « gendarme du monde ».

Nous nous attachons à tenir ce discours de vérité et de nuance, comme nous nous attachons à souligner, depuis le début de la boucherie en Ukraine, que oui, les conséquences pour les peuples d’Europe seront terribles (on commence à les voir, sur nos factures, dans nos supermarchés). Les élites occidentales, auto-centrées qu’elles sont, et persuadées que le monde entier partage leur vision géopolitique, oublient que l’Inde, la Chine, le Brésil, ne sont pas, comme des milliards d’habitants sur cette terre, alignés sur leurs lubies.

Là encore, nous n’avons de cesse de le rappeler. Comme nous n’avons de cesse d’évoquer le fait que les dirigeants actuels de l’Union européenne, mais aussi de nos pays d’Europe de l’Ouest, ont un rôle criminel dans la paupérisation massive qui survient en Europe, et dans les conséquences qui iront avec (explosion de la violence, des comportements déviants, pans de guerre civile en fonction des territoires, tiersmondisation de ce qui fût une puissance mondiale pour la France…).

Ces remarques, lourdes, étant effectuées, cela signifie-t-il qu’il faille adopter systématiquement le point de vue russe ? Ne pensez vous pas, chers lecteurs, que les Géorgiens, Roumains, Polonais, Hongrois, Ukrainiens, que nous avons interviewés depuis le début de la guerre pour avoir leur point de vue sur les événements, ont eux aussi quelque chose à dire, et sûrement pas la même approche des choses que vous, qui êtes comme nous, tranquillement installés dans nos fauteuils ou dans nos salons à l’abri de la guerre ? Ne pensez-vous pas que des décennies de communisme qui ont ravagé tous les pays limitrophes à l’URSS font qu’aujourd’hui, oui, pour une partie de ces populations, l’ennemi numéro un, ça n’est pas l’Occident mais l’Ogre qui violait, pillait, assassinait, et interdisait de fuir, il y a encore quelques décennies ?

Pouvez-vous comprendre ces points de vues ou bien, tels des observateurs binaires, et des commentateurs stériles (vous n’avez de toute façon pas prise sur les événements en cours), êtes vous déterminé à continuer à vous offusquer, et à déverser vos critiques sans la moindre retenue, sans le moindre recul ?

Cette guerre en Ukraine est, d’une certaine façon, le prolongement de la folie Covidiste qui a gangréné une partie du monde pendant deux ans. Plus le moindre recul sur rien, chacun étant aveuglé par sa propre croyance, tel un supporteur de football en furie. Ce que beaucoup trop de lecteurs souhaitent, qu’ils soient de ce journal comme de la plupart de ceux qui existent, c’est finalement croire. C’est une croyance que vous êtes trop nombreux à chercher, vous qui avez pour beaucoup d’entre vous déserté les églises d’Europe. Vous voulez croire, vous voulez une religion qui vous donne réponse à toutes vos interrogations, clé en main. Le monde serait tellement plus simple à comprendre si il ne tournait qu’entre Bien et Mal… de façon universelle…

Une croyance exacerbée par les réseaux sociaux que vous fréquentez, qui vous ont permis de fabriquer une bulle confortable dans laquelle vous êtes et dans laquelle vous n’avez que des gens qui ont la même vision du monde que vous : celui qui n’est pas d’accord avec vous sur un sujet, disparaît de votre liste « d’amis » ou de vos contacts, sanction immédiate. L’actualité que vous recevez relève des mêmes médias, des mêmes thèmes, et vous confortent dans ce que vous voulez penser.

Fascinante évolution d’une société européenne dans laquelle la notion de débat a connu, en l’espace de quelques décennies, un déclin sidéral.

Chers lecteurs, si vous lisez Breizh-info.com parce que vous pensez y trouver les justificatifs de vos auto-persuasions quotidiennes, alors effectivement, vous faites fausse route. Nous ne sommes ni des prophètes, ni des agents de propagande.  Notre rôle consiste avant tout à informer, de la manière la plus large qu’il soit, à proposer une actualité alternative à la presse mainstream – ce qui ne signifie d’ailleurs pas que celle-ci se trompe systématiquement. Là encore, il faut sortir des schémas binaires.

Notre ligne éditoriale, rappelons le, est celle de la défense de la Bretagne  et de la civilisation européenne, contre tous ses ennemis. Et pour espérer vaincre ses ennemis, il faut déjà vaincre, en nous mêmes, les réflexes et les croyances qui nous rendent aveugles, perméables, aigris, et même parfois malhonnêtes avec nous mêmes.

Nous maintiendrons.

La rédaction

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

70 réponses

  1. C’est en effet une boucherie comme en 14. En espérant qu’une paix de compromis puisse y mettre fin.

    1. Je n’y connais strictement rien …!
      Mais je me demande Pkoi la Russie a-t-elle voulu reprendre l’Ukraine qui avait son indépendance ?!!!
      Une candide …!

      1. NON POUTINE N’A JAMAIS VOULU REPRENDRE L’UKRAINE ! POUTINE EST INTERVENU TARDIVEMENT APRÈS LES APPELS AU SECOURS DES RÉPUBLIQUES AUTOPROCLAMÉES DU DONBASS QUI SUBISSAIENT UN GÉNOCIDE PAR L’ARMÉE UKRAINIENNE, D’AILLEURS, AMNEYSTY A DÉNONCÉE LES CRIMES DE GUERRE ENVERS LES CIVILS DU DONBASS PAR L’ARMÉE UKRAINIENNE QUI REFUSE L’INDÉPENDANCE DES ÉTATS, D’AILLEURS, IL N’Y A PAS QUE LE DONBASS QUI SONGE A SON INDÉPENDANCE, D’AUTRES PETITS ÉTATS Y SONGE ET AIDE LA RUSSIE EN CE SENS !

      2. parce que poutine en a eu assez de voir les siens se faire bombarder pendant plus d’une décennie par les ukrainiens sans que les allemands et français garant des accords de minsk ne réagissent

    2. Une boucherie comme en 14 ?
      Ça c’est une grossière erreur, jusqu’à présent.
      Suffit de savoir compter…

    3. J’ai vu l’URSS. j’ai vu le rideau de fer. J’étais à Berlin le jour de la réunification. Je connais New York. J’ai marché sur la plage d’Omaha Beach.
      Mon père est né à Saint Laurent sur oust et décédé près de guéméné sur scorff.

      ce qui se passe aujourd’hui en Europe sur le Dniepr, par très loin de Koursk ou du ravin de babi yar, c’est la partition annoncée de l’entité politique « UKRAINE » qui n’a jamais été un état… mais la survivance territoriale d’une république soviétique socialiste aujourd’hui disparue.

      La Crimée est russe. il eut été intelligent de la vendre à la Russie, par un traité, comme la Louisiane a été vendue, ou comme le Texas a été annexé.

      la Bretagne n’est pas concernée par cette partition annoncée.

      erwan

    4. Une boucherie comme en 1914 ???? Mais bien sûr que non ! 15000 morts en neuf mois. Et je rappelle que la Guerre de 1914-1918 a causé vingt millions de morts, soit une moyenne de cinq millions par an

    5. Une boucherie ? Vingt millions de morts en 1914-18, soit une moyenne de cinq millions de morts par an. Et dans ce conflit Russsie – États-Unis sur le sol ukrainien, quinze mille morts en même pas une année.

  2. Objectivement, ce qui « se tramait » dans les laboratoires souterrains en UKR-NAZ devrait être mieux connu du grand public pour que les idées deviennent plus claires sur la configuration de la situation.
    La complicité des « grands me(r)dias » dans ce jeu de colin-maillard est pour le moins sujette à caution !

  3. Bonjour, assez d’accord avec vous sauf sur un point V.Poutine n’est pas resté sans rien faire depuis 2014, il a porté secours des le début des événements et il est resté dans l’espoir du respect des accords de Minsk en n’attaquant pas immédiatement L’Ukraine qui n’en voulait pas et les autres pays dont La France sont resté les bras croisés et est arrivé ce qui devait arriver, L’Ukraine est le champ de bataille qu’ont voulu les US-Otaniens qui se moquent que les Ukrainiens soient de la chair à canon pour servir leurs buts guerriers pour le gaz et le pétrole qu’ils veulent contrôler pour mieux vendre leur pétrole de schiste à L’Europe qui est l’idiot utile dans l’histoire et va en payer très lourdement le prix.

    1. Poutine n’est pas resté sans rien faire, c’est le moins qu’on puisse dire, et il était très actif dès avant le premier accord de Minsk. De nombreux reportages, y compris français (Le Monde notamment) en sont témoins, plusieurs milliers de soldats russes combattaient dans le Donbass en 2014. Les armes lourdes des séparatistes ne pouvaient d’ailleurs pas avoir d’autre origine. Amnesty International avait alors mené une enquête confirmant l’implication russe (et dénoncé au passage des crimes de guerre commis par des séparatistes).
      Quant à dire que « V.Poutine (…) est resté dans l’espoir du respect des accords de Minsk en n’attaquant pas immédiatement L’Ukraine », c’est un oxymore. Par les accords de Minsk, la Russie s’est engagée à respecter les frontières de l’Ukraine et à retirer ses troupes, ce qu’elle n’a jamais fait (même si elle a veillé à retirer leurs signes d’identification ! Ach ! Kolossale astuce !). Bien entendu l’attaque du 24 janvier puis la reconnaissance de républiques indépendantes sont des violations franches et ouvertes de ces accords signés par la Russie.

      1. N’IMPORTE QUOI !! C’EST L’INVERSE ! JE VOUS RAPPELLE QUE L’UKRAINE EST LA MÈRE DE LA RUSSIE, KIEV SON BERCEAU ! QUE L’UKRAINE NE FUT JAMAIS UNE NATION, MAIS UN TERRITOIRE ABRITANT DE MULTIPLES ETHNIES AYANT CHACUNE SON TERRITOIRE, CES ETHNIES NE SE SUPPORTAIENT PAS ENTRE ELLES D’OÙ LES CONFLITS DEPUIS L’AN 530 AVANT JC, QUE LE TERRITOIRE EST D’ORIGINE SLAVE, EN 988 APRÈS JC, LE PRINCE VLADIMIR BAPTISA LES POPULATIONS DEVENUES CHRÉTIENNES DEPUIS LORS ! QUANT AU TRAITÉ DE MINSK, IL FUT RÉDIGÉ ENTRE LA FRANCE ET L’ALLEMAGNE ET LA RUSSIE ( L’OCDE )QUI SE PORTAIENT GARANTS SUR LE RESPECT DU DIT TRAITÉ, QUE C’EST LE PRÉDÉCESSEUR DU ZELENSKY LE POROCHENKO QUI AVAIT SIGNÉ L’ACCORD EN ATTENDANT D’AVOIR UNE ARMÉE PLUS FORTES LES NAZIS UKRAINIENS ONT ÉJECTÉ POROCHENKO ( TROP MOU ) POUR Y METTRE ZELENSKY EX VEDETTE DU PORNO ET D’EFFETS DE MODE, ZELENSKY A VENDU 80% DES TERRES NOIRES AUX SOCIÉTÉS AMÉRICAINE AFIN D’AVOIR LEUR SOUTIEN ! CE SONT LES RÉPUBLIQUES AUTO PROCLAMÉES DU DONBASS QUI ONT DEMANDÉS L’AIDE À LA RUSSIE, LE DONBASS EST RESTÉ RUSSOPHILE DEPUIS L’ÉCLATEMENT DE L’URSS, ÉCLATEMENT DÉCLENCHÉ PAR LES USA ! LE DONBASS SUBISSAIT LES BOMBARDEMENTS SANS CESSE SUR LES CIVILS, QUAND AMNESTY EST VENUS SUR PLACE, ELLE A DÉNONCÉ LES CRIMES DE GUERRE, LES ASSASSINATS EN MASSE DES CIVILS PAR L’ARMÉE UKRAINIENNE ! RENSEIGNEZ-VOUS AVANT DE DIRE N’IMPORTE QUOI SUIVRE LA PROPAGANDE DES GANSTERS OCCIDENTAUX ET AMÉRICAINE !

      2. Pour les soldats Russes, si certains y sont allés, ce n’était pas a titre officiel, mais a titre privé. pendant leur vacances, et pas sous les ordres de leur chef.
        Pour ce qui est de l’armement, les républiques séparatistes se sont emparé de dépôt d’armes et de munitions, et de nombreuses unités Ukrainiennes, sont passé avec tout leur matériel du coté séparatiste, car pensant comme elle.
        Il faut aussi savoir que l’Ukraine possédais à cette époque une grande partie des usines d’armement de l’ex URSS. Ce qui facilite le fait d’avoir des armes.
        Car si Poutine avait armée les séparatistes ils auraient pu riposter bien plus efficacement aux attaques de Kiev.

    2. C’EST EXACT ! VOUS AVEZ ABSOLUMENT RAISON !
      LE PROBLÈME CONCERNANT LES ÉCHANGES PRO OU NON UKRAINIEN DE LA PLUPART, C’EST QUE CEUX-CI, IGNORENT QUE L’UKRAINE EST D’ORIGINE SLAVE, QUE L’UKRAINE EST LA MÈRE DE LA RUSSIE, QUE SA VILLE KIEV EST LE BERCEAU DE LA RUSSIE ! LA GUERRE EN UKRAINE, EST DIRIGÉE PAR LES USA ET LEUR RÊVE HÉGÉMONIQUE SUR LA PLANÈTE, EN INSTALLANT DES BASES DE L’OTAN AUX PORTES DE LA RUSSIE AVEC L’ARME NUCLÉAIRE POUR DISSOUDRE LA RUSSIE ENSUITE LE TOUR DE LA CHINE ! SE QUI SE PASSE ACTUELLEMENT EN UKRAINE, C’EST L’HISTOIRE QUI SE RÉPÈTE, EN 1939-40, C’ÉTAIT UN NAZI DU NOM DE STEPAN BANDÉRA QUI S’ÉTAIT RALLIÉ À HITLER AFIN QUE CELUI-CI L’AIDE À FORMER UNE SEULE ET GRANDE NATION UKRAINIENNE EN SE DÉBARRASSANT DES SANGS IMPURS, POUR CELA, CE BANDÉRA AIDA LES SS POUR LES RAFLES JUIVES ET LES POLONAIS ET LES GAZER DANS LES CAMPS DE CONCENTRATION, QUAND HITLER L’A LÂCHÉ, BANDÉRA S’EST TOURNÉ VERS LES USA QUI S’EN SERVIRENT CONTRE LES RUSSES, PUIS LES AMÉRICAINS LE LÂCHÈRENT À LEUR TOUR ET BANDÉRA S’EST RETOURNÉ CHEZ LES ANGLAIS QUI FIRENT DE MÊME, BANDÉRA FINI ASSASSINÉ PAR UN AGENT SPÉCIAL ET SON PARAPLUIE BULGARE EN REVENANT DU MARCHÉ SUR LE PAS DE SA PORTE !
      ZÉLENSKY SUIT LA MÊME DESTINÉE !

      1. Tout ce que vous dites est parfaitement exact. Ces 2 pays ont une longue et vieille histoire depuis 1850. Zelensky à été débusqué dans les Pandora Papers pour être possesseur de compte off store dans les paradis fiscaux, il serait corrompu dit-on !! Il n’arrête pas de demander de l’argent, des générateurs, des armes, il s’invite dans tous les cercles : l’UE, les maires de France, les grandes écoles françaises.
        L’UE va donner prochainement 18 milliards d’euros à l’Ukraine, ce qui représente 3,5 milliards pour la part de la France. La France va donner 100 millions d’euros à la Moldavie, en plus de ce qu’elle a déjà reçu de l »UE. Où va-t-on trouver ces fonds que nous n’avons pas !!
        Zelensky veut récupérer la Crimée, mais le peuple de ce pays annexé par la Russie, en majorité russophone, ne s’est jamais plaint d’être retourné dans le giron de la Russie.
        Braves gens arrêtez de regarder les médias d’information en boucle et celles de France TV, où l’information est dirigée car les médias TV, les journaux sont subventionnés par l’Etat. Les magniats milliardaires de la presse tiennent le discours de la doxa par l’intermédiaire de leurs journalistes salariés, lesquels sont obligés de tenir la ligne éditorialiste dictée s’ils veulent conserver leur boulot !! Bruno Jeudy à été viré d’un hebdomadaire parce qu’il n’était pas d’accord sur la une du magazine (voir l’histoire sur votre navigateur Internet). Récemment les membres de l’association des journalistes de la Présidence de la République se sont réunis et le Président était présent pour donner les « éléments de langage » pour traiter les articles de presse.
        Il y a notre journal très documenté, et sur Internet, des médias sans conflit d’intérêt, non subventionnés, qui permettent un débat contradictoire sur tous les sujets.

  4. Merci pour cette mise au point. Je suis tout à fait d’accord avec votre article. Bonne continuation et longue vie à breizh-info.
    Bien à vous.

  5. De bonnes résolutions journalistiques qu’on aimerait voir partager. Tant de publications font honte à la France, aux Français, à leur culture passée. Un petit complément cependant: Il semble que nos manières de raisonner aujourd’hui s’apparentent de plus en plus à ce que nous honnissions hier en URSS: la pensée unique, l’avènement de l’homme nouveau, la destruction du passé, le conditionnement mental totalitaire, la dictature de la nomenklatura, la prédation des richesses du peuple, ‘l’incompétence des dirigeants. Bref tout ce que les Polonais, les Yougoslaves, les Roumains et d’autres ont détesté et détestent encore. L’occident est-il toujours du même coté du mur?

  6. Voilà un article réconfortant comme je les aime.
    Cet article rappelle des fondamentaux du journalisme bien oubliés des médias « officiels ». Un journaliste n’a pas à prendre position et affirmer des convictions, il doit juste exposer des faits et confronter des points de vues différents. Il appartient au lecteur de se faire une opinion.

  7. Une excellente mise en perspective
    Cela fait longtemps que je n’avais lu un article de cette qualité

    1. Parfaitement exact, il reste bien heureusement des esprits libres et capables de prendre du recul.

      C’est ce que j’ai enseigné a mes enfants qui ont cette liberté …

  8. c’est toujours pareil gentils ukrainiens et méchants russes….. venez dans le 06 vous verrez ces nouveaux pauvres rouler en porsche mercédes et autres immatriculés UA et quid des 100 euros d’argent que l’on donne a tous….

  9. Grand merci pour cet éditorial qui explique pourquoi on a été privé depuis quelque temps des seules informations objectives concernant cette guerre qui nous concerne tous. J’ai bien apprécié aussi votre présentation du monde « mainstream ». Merci de continuer votre combat.
    Cordialement,

  10. Ce n’est pas un hasard si la presse à grande audience, dans tout l’occident, sous les ordres des grandes puissances morales occultes, qui sont aussi celle de la finance, a pris pour cible Trump, puis Poutine. Ceux qui s’enrichissent de la guerre ne tolèrent pas les fauteurs de paix.
    Au XIXe siècle déjà, une grande puissance financière internationale, toujours active aujourd’hui, a financé simultanément les fédéraux et les confédérés pour les inciter à déclencher la guerre de sécession américaine. Le calcul était simple : l’effort de reconstruction post-conflit produirait une recrudescence d’activité économique dont ils étaient prêts à retirer les principaux profits.
    Le scénario n’en finit pas de se répéter.

  11. merci pour cette excellente mise au point qui fait un bien fou…ne changez surtout pas ! vous êtes la bouffée d’oxygène dans le monde de la presse

  12. Si Poutine peut signer la paix en ne récupérant que le Dombass, ils le fera. Mais Zélenski persuadé de gagner la guerre avec l’aide de l’Otan ne veut rien lâcher. Tous deux sacrifient leur jeunesse pour une guerre stupide qui aurait pu être évitée en mettant l’Otan et les deux pays autour de la table;

  13. Voilà qui est clair et net. Quand donc les Français découvriront ils le sens de la nuance ? Continuez sans vous lasser votre mission d’information. Merci.

  14. Merci.
    J ajouterai que nonobtant son ‘imperialisme’ en partie défensif, la Russie est conservatoire de m anthropplogie chrétienne que nous ( L Europe, les USA) dépeçons

  15. Depuis l’ implosion de l’ URSS, les ricains et leurs alliés occidentaux n’ont eu de cesse de mettre la main sur les richesses diverses er variées de la Russie et ont choisi l’ Ukraine pays pourri s’il en est, pour imposer leur décadence à la Russie ! Manque de bol, ils sont tombés sur un os !!!

  16. très bel edito, je ne vous demande pas d’être d’accord avec moi mais d’essayer de faire la part des choses et ce n’est pas facile dans ce monde de la communication efficace dont la meilleure preuve est de voir un type sorti de nulle part devenir président

    1. IL EST DEVENU PRÉSIDENT À LA DEMANDE DES DIRIGEANTS NAZIS PARCE QU’IL ÉTAIT CONNU ET ADORÉ EN TANT QUE VEDETTE DE SPECTACLES, SON PRÉDÉCESSEUR POROCHENKO FUT RENVERSÉ PAR CES NAZIS LE JUGEANT TROP MOU ! CES DERNIERS N’AVAIENT NI LE TEMPS, NI LES MOYENS DE FAIRE LA PROPAGANDE POUR UN INCONNU ! ZELENSKY EST UN BANDÉRISTE, IL FINIRA COMME SON IDOLE QUAND LES UKRAINIENS S’APERCEVRONT QU’IL A VENDU 80% DES TERRES NOIRES ( LES PLUS FERTILES D’UKRAINE ) AUX SOCIÉTÉS AMÉRICAINE, QUI À L’HEURE ACTUELLE, NÉGOCIENT AVEC LA RUSSIE UN TRAITÉ DE PAIX SANS LE ZELENSKY C’EST À DIRE ENTRETIENT SECRET, CET ENTRETIENT RUSSO-AMÉRICAIN, VISE À LAISSER LA RUSSIE ENVAHIR DES ENDROITS D’UKRAINE CONTRE PROMESSE D’ABANDON DE L’ANNEXION DES TERRES NOIRES ACHETÉES PAR SES SOCIÉTÉS

  17. Merci.
    J ajouterai que nonobtant son ‘imperialisme’ en partie défensif, la Russie est conservatoire de l’anthropplogie chrétienne que nous ( L Europe, les USA) dépeçons

  18. Bonjour,
    Bravo pour votre article ! Vous y résumez tous les motifs qui font que l’on a intérêt et plaisir à vous lire.
    Un seul petit bémol :  » les conséquences pour les peuples d’Europe seront terribles » non pas à cause « de la boucherie en Ukraine », mais à cause des sanctions idiotes que nous avons prises contre les Russes et qui nous reviennent dans la figure (comme d’ailleurs en 2014, où nos sanctions ont mis par terre nos producteurs de pommes, par exemple…).

  19. Enfin ! voici un texte sensé auquel j’adhère, Je pensais à un moment être la seule révoltée de tout ce qui nous est inoculé régulièrement par les médiats a la botte de notre gouvernement! Fort heureusement nous sommes encore quelques-uns à faire la synthèse de l’irréel et du réel. Certes je suis parfois désolée du haut de mes 75 années de voir notre France régresser de toutes parts que ce soit au niveau social, culturel et j’en passe. Le bon sens à disparu, le peuple est devenu un troupeau de moutons qui bêlent mais dit amen à tout puisque qu’on leurs balance des petits chèques de 100 ou 200 € pour qu’ils se taisent. Ces guerres qui sont alimentées par nos « dirigeants » sont lamentables et n’enrichissent que les plus riches mais tuent des innocents par milliers! Je ne reconnais plus ma France dans laquelle s’est installée un genre de guerre civile que ce soit physique ou mentale! Alors à mon niveau, je fais de mon mieux pour adoucir la vie de ceux qui font appel à moi et je remercie ceux comme vous qui ont le courage de leurs opinions et le font savoir.
    Merci et belle journée à vous
    Denise Laporte

  20. Comme vous le dites, à la rédaction, dans ce conflit il n’y a pas des bons et des méchants, il ne faut pas oublier tous les méfaits du communisme dans le monde, tout en payant un lourd tribut en 1945, il ne faut pas oublier toutes les guerres et les crises politiques causées par les USA depuis le début de leur histoire, malgré leur aide, qui était loin d’être désintéressée, durant les deux conflits mondiaux. Dans ce conflit la doxa sublime Zelensky le présentant comme un héro libérateur, luttant pour sauver son peuple alors que ce n’est qu’un piètre comique jouant du piano avec son pénis, traînant des casseroles de corruption et des dossiers dans les Panama Papers. La Russie désignée par la doxa comme le monstre violeur de femmes et mangeur de petits enfants, mais par d’autres comme un rempart contre le mondialisme. Le monde est devenu manichéen, bon ou méchant, blanc ou noir, tout comme pour la pandémie, si vous n’êtes pas dans le camp de la doxa vous êtes classé de complotiste sans aucun débat possible, que l’interlocuteur soit au bas de la classe sociale ou d’un milieu plus aisé, qu’il un soit un téléspectateur de Netflix et joueur de Call of Duty ou un intellectuel. Les peuples ont perdu leur courage et leur fierté en échange de produits de consommation et d’une illusoire sécurité, trop de futilités et pas assez de culture générale ni politique. Nous sommes gouvernés par des affairistes qui pensent avant tout à leur carrière, de droite ou de gauche, peu leur importe l’avenir du pays, de toute façon pour eux tout se passera bien quoi qu’il arrive, on brade nos technologies, on ouvre les frontières, la France doit penser et agir d’abord pour elle même et ses nationaux, comme ont toujours fait les USA et d’autres pays comme l’Allemagne, entre autres. L’ Europe c’est la chute de l’empire Romain, les dirigeants se désintéressent de leurs nations et les barbares sont aux portes, mais l’Empire Romain a duré cinq siècles Les gents ne veulent pas défendre un idéal ? En ont il seulement un ? Qu’ils dorment tranquilles, il y a dans le mondes des gents qui veulent prendre en main leur avenir, malheureusement cela ne se fera pas à leur avantage.

  21. Tout à fait d’accord avec votre mise au point; le problème est que les Ukrainiens, en même temps qu’ils défendent leur patrie défendent aussi le pouvoir de Zelensky, corrompu et jouet des USA et de l’OTAN.

  22. Article très clair et pour ma part très objectif des réalités de ce monde, j’ai beaucoup apprécié sa lecture et je remercie la rédaction de BREIZH INFO de l’avoir publié. Il reste à chacun de faire son analyse politique de la situation actuelle de manière honnête, pragmatique et cela sans parti pris.
    Merci à vous.

  23. On sait d’où vient le ou les problèmes aujourd’hui. Du même endroit qu’avant. Le tout est de savoir qui défend réellement le bon droit aujourd’hui. Autrefois, en Amérique, les tribus indiennes entretenaient des guerres constantes entre elles car leurs chefs respectifs savaient que par la crainte d’une agression, leur propre tribu se serreraient autour d’eux pour se défendre. Au final, qui en tire bénéfice? Les chefs. Et les peuples sont trompés des deux côtés.

  24. Votre ligne éditoriale sur ce sujet est tout-à-fait honorable. Il est bon de lire les divers points de vue sur une situation pour le moins compliquée, même si ça gratte un peu nos préférences. Mais vous avez raison de souligner la catastrophe humanitaire que ce conflit engendre. Fasse le Ciel que les belligérants se mettent efficacement autour d’une table.

  25. Écœurante tentative pour renvoyer dos à dos l’agressé et l’agresseur. Oui, la guerre en Ukraine est une catastrophe européenne, mais l’attribuer aux « consignes de leurs élites », c’est refuser de nommer LA personne qui a décidé la guerre (puis qui, pour avoir commis une désastreuse erreur stratégique et renforcé l’OTAN du même coup, l’a transformée depuis quelques semaines en « sale guerre » contre les populations civiles).
    J’ajoute que votre vision de la guerre du Donbass est soit d’une totale naïveté soit d’une franche duplicité. Vous dites étonnés « que la Russie ait laissé le Donbass et sa population seuls, pendant 8 ans, sans réagir ». L’étonnant est votre étonnement : de nombreux reportages ont été effectués sur place pendant cette période, révélant l’implication directe de militaires russes. N’avez-vous jamais lu les rapports de la mission permanente de l’ONU en Ukraine ? Et les rapports de l’OSCE (à lire entre les lignes, cependant, car en général ils n’osent pas désigner les coupables des violations du cessez-le-feu) ?
    Par ailleurs, vous faites mine de considérer le Donbass comme une entité homogène. Il s’y est déroulé une guerre civile, c’est-à-dire une guerre où des frères s’entretuent. Rien ne vous permet de dire que les indépendantistes étaient plus nombreux que les loyalistes. Il est bon de rappeler que, avant le 24 février, l’Ukraine comptait 1,5 million de réfugiés du Donbass, soit 25 % de la population des deux oblasts concernés, fuyant une menace de nettoyage ethnique. Disons, pour reprendre vos termes, que l’armée ukrainienne n’a pas laissé les loyalistes seuls sans réagir.

      1. L’OTAN était « en état de mort cérébrale » depuis quelques années. Poutine l’a ressuscitée avec une efficacité dont Biden n’aurait pu rêver ! La Suède et la Finlande refusaient d’adhérer à l’OTAN depuis 1949. Poutine a obtenu cette adhésion en quelques jours. Et il a renforcé l’emprise de l’OTAN sur les pays baltes et la Pologne : ces pays savent bien que, après la Tchetchenie, l’Ossétie du Sud, l’Abkhazie, la Crimée, l’Ukraine, ils sont les suivants sur la liste impérialiste du reconstructeur de l’URSS. Et ils n’ont pas d’illusions : pour se défendre, ils comptent sur l’OTAN plus que sur l’Union européenne…

  26. Merci pour cette excellente mise au point ! C’est pour ça que je « suis » (verbe suivre) Breizh Info depuis longtemps. Ne changez pas surtout !

  27. Formidable article : honnête ,lucide, courageux jusqu’à l’imprudence . Oui, l’Europe est l’idiote utile des Américains , oui l’Ukraine a bombardé ses citoyens durant 8 ans, oui ‘l’Amérique empêche que les belligérants se mettent autour d’une table, car elle a intérêt à ce qu’elle dure, et tant pis pour les morts.Et je redis ce que d’autres ont déjà écrit : Vous êtes une sacrée bouffée d’oxygène et d’honnêteté (mot qui sera bientôt banni du dictionnaire , faute de partisans)

  28. Bravo pour l’article. Avec le trio d’armes modernes que vous citez, le soldat peut être tué, courageux ou pleutre. Mais en 14-18, il lui fallait vaincre sa peur pour sortir de la tranchée et courir vers les mitrailleuses allemandes… Et même dans la tranchée, il y avait les obus allemands, les possibles charges souterraines qui vous projetaient en morceaux à 25m de haut. Et puis les gaz à une certaine époque et enfin les rats… Terrible épreuve s’il en fut. Alors il semblerait que vous la relativisiez. Peut-être n’avez-vous pas été soldat… et même si, heureusement pour vous pas en 14-18, ni à Monte Cassino ni à Dien Bien Phu ou sur la RC4 et j’en passe.

  29. Tout le monde admet que la Russie est l’agresseur . Je ne voudrais pas choquer, il est plus correct de dire que la Russie est l’attaquant et l’Otan est l’agresseur en voulant s’étendre et encercler la Russie, en absorbant l’Ukraine entre autres. Un rappel historique: en 1967, Israël a attaqué l’Égypte de Nasser, mais c’est ce dernier qui était l’agresseur , car il se préparait à effacer ce pays de la carte .

  30. Bonjour
    Parler ici de « boucherie » c’est insulter les morts de 14/18 et de 39/45 ou du Cambodge !
    Les mots ont un sens !
    Des points de vue oui , de la propagande non , BFM et LCI sont la honte du journalisme , les prétendus massacres de Timisoara ne leurs ont rien appris !

  31. Breiz Info vous vous raccrochez aux branches.

    Dans les faits vous n’avez pas plus informé les lecteurs sur ce conflit, ses origines, son début, son évolution, que sur les autres conflits où l’empire américain met des peuples à feu et à sang en ce moment.

    Tout au plus vous avez publié des interviews de politiciens de pays étrangers, d’ailleurs le plus souvent des nationalistes anti-Russie.

    Et sauf erreur de ma part, vous n’avez pas expliqué l’idéologie nazie de Bandera, exterminateur d’Ukrainiens juifs et slaves durant la 2ème guerre mondiale, et les nationalistes ukrainiens bandéristes qui ont continué à exterminer des russophones – sinon les Russophones n’auraient pas eu à créer deux petits états pour se protéger ( Donetsk et Lougansk ) des attaques qui tuèrent 14.000 des leurs de 2014 à 2022, et aujourd’hui assassinent des prisonniers de guerre russes. Etc.

    En étant muet vous laissez le champ de l’information aux médias dominants pro atlantistes.

  32. D’accord avec votre vision du journalisme, comme vous le dites, on est souvent dans l’entre-soi bien confortable et on a tendance à refuser et vouer aux gémonies tout ce qui ne va pas dans notre sens. En l’occurrence, on exècre cet Occident LGBT et on soutient, sans mesure, tout ce qui peut le contrecarrer oubliant la boucherie qui s’opère devant nos yeux dans une guerre civile entre slaves.

  33. Sans un débat contradictoire libre, il n’est pas de liberté qui tienne ! Merci d’offrir des points de vue variés pour nous permettre de nous faire une opinion !!!

  34. Il est souhaitable que la rédaction clarifie sa position. Le système poutinien est issu d’un communisme avec toutes ses tares ! La remise en cause des frontières ukrainiennes est une folie! Depuis 2014 cette guerre a fait trop de morts! et que de souffrances!
    Concernant le droit international l’UKRAINE est un pays souverain et lui seul choisit démocratiquement sa destinée.
    Concernant l’histoire et les soi disant nazis ceux qui cherchent à savoir la vérité je vous invite à lire le livre de Timothy SNIDER « TERRES DE SANGS » vous saurez pour quoi l’UKRAINE se battra jusqu’au bout.
    Concernant BREIZH INFO nous souhaitons que ce média reste libre de toute oppression ou lobby.

  35. De toute façon cette guerre est en résumé un affrontement USA/Russie chez les ukrainiens en attendant le conflit USA/Chine mais le territoire à massacrer reste à définir.
    Dans ce qu’il est convenu d’appeler les « informations » qu’elles soient presse écrite, radio, télé c’est exactement la même manipulation de cervelles que pour le covid
    C’est d’ailleurs la même manipulation quel que soit le sujet: Covid, Ukraine, Climat, Inflation … et j’en passe
    Il faut quand même se rappeler que cette affaire ukrainienne a débuté en 2014 avec les évènement de Maïdan orchestrés en sous main par … les USA, CIA ou je ne sais quelle officine américaine
    Cette guerre est « géniale » n’avez vous pas remarqué les exploits des bourses depuis le début et en outre cette guerre sert à justifier la catastrophe économique en route sans parler de l’écologie avec laquelle on nous rebat les oreilles depuis des lustres
    Faire venir en bateau du gaz de schistes américain ne pollue évidemment pas mais que vous rouliez à la campagne avec un moteur diésel c’est quasi criminel
    Cherchez l’erreur …
    Toutes les guerres finissent depuis la nuit des temps par des négociations ….. et si on commençait par là: NEGOCIER au lieu de massacrer des jeunes
    qui a dit: « vous pensez mourir pour la patrie alors que vous mourez pour des financiers »

    1. Cela va plus loin : les banquiers américains veulent détruire la Russie, la démanteler, occuper le territoire et s’emparer de ses richesses.

      C’est leur projet, il a été écrit noir sur blanc par Zbingniew Brezinsky et il est appliqué depuis des décennies. L’empire américain ne renoncera pas.

      La réaction de la Russie est une nécessité pour la survie des peuples de la Fédération.
      Le droit naturel – pas celui de l’ONU – est du côté de Moscou.

      Dans cet affrontement, Moscou n’est pas seul face à l’empire. La Chine, l’Inde, l’Iran, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Algérie et j’en passe sont à ses côtés : le monde mutipolaire s’est levé !

      L’empire américain du mal et des mensonges est seul, isolé, et ce n’est pas les pays de l’UE, qui n’ont pas d’armées, qui pourront l’aider, ni le Japon, Taiwan, et la Corée du Sud : ils ne font pas le poids face à la Chine.

      Les années de l’empire sont comptées
      😊😊😊

  36. Je suis désolé mais vos commentaires (TVL) condamnent toujours les Ukrainiens en mettant Poutine dans son droit de restaurer la Grande Russie. Non seulement il a annexé la Crimée en 2014, violant les règles internationales sur les frontières d’un pays souverain et il a poursuivi en février 2022 devant la non intervention de l’Occident. Le régime de Poutine est maffieux, s’appuie sur des milices Kadyrov et Wagner, annexe sans vergogne des territoires, déporte des enfants tout en menant une guerre totale de destruction et de génocide du peuple Ukrainien. C’est ce que font les Ukrainiens ?
      Слава Україні! Героям слава! 🇺🇦

    1. On ne peut pas mettre tous les Ukrainiens dans le même panier. Le monde n’est pas soit blanc, soit noir, mais gris !
      Il faut cependant reconnaître que la Crimée est russe.
      N’oublions pas, pour nous Français, l’histoire mouvementée de l’Alsace-Lorraine !
      La Russie a ses raisons, annoncées depuis longtemps par Lavrov, d’intervenir en Ukraine.
      Il est sage de comprendre leurs arguments afin, du côté ukrainien, de négocier une paix…
      Les propos stupides et hargneux de Zelinski nuisent gravement au peuple ukrainien !

  37. Le présent est dépassé, l’avenir est en marche. La guerre en Ukraine est une guerre étasunienne contraignant les ukrainiens à agir en leur lieu et place et même si cela irait jusqu’au dernier ukrainien pourvu que la Russie soit vaincu. La prochaine guerre étasunienne sera contre la Chine Taïwan étant le détonateur.

  38. « Nous nous attachons, envers et contre tous s’il le faut, à rappeler que non, les USA ne sont pas, et n’ont jamais été, nos alliés, ni nos « amis ». Ce n’est pas du peuple américain (ou des peuples américains) dont il s’agit, mais bien des dirigeants belliqueux de ce pays, dont la seule pause guerrière finalement fût la mandature de Donald Trump, recentrée sur sa population et refusant le rôle de « gendarme du monde ». Ah bon ? Yorktown 1781 qui assure l’indépendance des USA, 1917-18, une aide décisive, Omaha Beach, vous insultez les milliers de GIs massacrés sur la plage… j’adore la manière dont vous réécrivez l’histoire un peu comme Poutine. Sans l’armement américain les Russes seraient à nouveau à Kiev, Prague, Riga, Varsovie et peut-être à Paris. S’il faut un gendarme du monde, je préfère que ca soit la démocratie américaine que la dictature sanglante de Poutine ou de la Chine de Xi Jinping zéro covid massacreur des Ouighours et des Tibétains

    1. C’est l’action des États-Unis qui a mis l’Europe sous la menace soviétique. Donc on ne peut les en remercier.
      et autant je ne souhaite pas vivre sous la dictature chinoise, autant je préfère vivre sous la férule de poutine plutôt que de celle de nos oligarques occidentaux qui ont pour but d’imiter la Chine.

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS