Playmobil lance une collection Astérix le Gaulois !

Quels jouets demander à Noël ? La marque allemande Playmobil a sorti une nouvelle collection sur les célèbres Astérix et Obélix. En projetant son imaginaire dans le jeu, l’enfant dès son plus jeune âge peut ainsi créer les aventures des Gaulois : manger du sanglier, boire de la cervoise et frapper l’envahisseur romain !

Malgré son nom d’origine anglaise (« play » et « mobil »), cette marque de jouets allemande est ancrée dans la campagne bavaroise. Depuis son origine, elle a mis l’accent sur la transmission de l’Histoire. En 1974, trois thèmes sont proposés : la vie de chantier, les indiens et les chevaliers. L’année 1975 est marquée par l’arrivée des cow-boys et des soldats Nordistes de la guerre de Sécession. En 1977 apparait une nouvelle collection de chevaliers avec un grand château et une multitude de maisons médiévales. En 1978 est créé un nouveau thème : les pirates. Le bateau pirate reste, aujourd’hui encore, l’un des grands succès de la marque. En 1994, la collection western s’enrichit d’une gamme consacrée à la guerre de Sécession : on se souvient de la cavalerie des soldats Sudistes arborant le célèbre drapeau confédéré. A partir de 2002 sont enfin produits de nouveaux thèmes historiques : les vikings (camp, drakkar, bélier…) en 2002, l’arche de Noé en 2003, les barbares (camp, catapulte, tour d’assaut, char…) en 2005, les romains (Colisée avec gladiateurs, galère romaine, tour d’assaut, catapulte, char…) en 2006, l’Egypte ancienne (pyramide, sphinx, temple, tombe, char, navire…) en 2008, la Préhistoire en 2012, la mythologie grecque il y a deux ans…

Contrairement à la plupart des autres marques, Playmobil ne passe pas sous silence les racines chrétiennes. On note, en 2000, un nouveau thème religieux : les rois mages et la nativité (avec Jésus, Marie, Joseph). De 2004 à 2006, une collection à tête de lapin est conçue pour commémorer la fête de Pâques (dont le lapin est le symbole en Allemagne). Playmobil a également créé une église (2008) et une figurine de Saint Martin.

La marque Playmobil propose ainsi, pour la première fois, une collection sur les gaulois. Le développement de cette nouvelle collection a demandé six ans de coopération entre le fabricant de jouets allemand et les éditions françaises Albert René.

Cette collection est inspirée du premier album d’Astérix. Elle comprend plusieurs boîtes. La plus imposante représente le banquet du village (70931), que l’on retrouve systématiquement à la fin de chaque aventure d’Astérix et Obélix. Les gaulois se rejoignent autour d’une grande table où ils vont dévorer des sangliers et boire de la cervoise… Dans La Hutte d’Abraracourcix (70932), le chef du village est accompagné de ses deux porteurs et de Bonemine. La boîte Playmobil 70933 contient la figurine de Panoramix et sa fameuse marmite de potion magique. Deux autres gaulois y figurent, dont Agecanonix, le doyen du village. L’armée romaine figure dans deux boîtes : Les légionnaires Romains (70934) et La tente des légionnaires (71015). On retrouve également la hutte perchée d’Assurancetourix, le barde du village (71016). Dans cette collection Astérix, un calendrier de l’Avent avec le bateau des pirates vient même de paraître.

Chaque personnage de la BD est reconnaissable. Les créateurs ont dû soigner les chevelures, les moustaches, les sourcils, les vêtements… Pour Obélix, la réalisation d’un moule spécial a permis de grossir la taille d’une figurine classique. Il faut en effet de gros bras tournants pour tenir un menhir sur son dos ! Les Romains ont une double face pour leur visage : en tournant la tête, la facette normale est remplacée par une autre avec un cocard !

La collection Astérix est disponible sur le site playmobil.fr

Kristol Séhec

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

7 réponses

  1. Une très bonne idée de cadeau. La marque Playmobil se distingue du lot des fabricants de jouets qui pour la plupart sont toujours prompt à céder aux tendances « woke » ou aux délires LGBT.

  2. Comme j’aurais aimé avoir ça quand j’étais môme ! J’espère que ça va marcher et qu’il y aura d’autres créations sur ce thème (Cléopâtre, etc…)

  3. La Bretagne méritait mieux que des plaiesmobiles.

    Asterix et obélix sont deux êtres virtuels qui poussent à rêver à des victoires sans morts, sans blessures, en chansons, en buvant de la cervoise. Ce n’est pas la vie réelle dans la guerre mais un phantasme.

    Alors que Vercingétorix et les autres rois des tribus de Gaule et de Belgique furent des guerriers formidables qui luttèrent jusqu’au bout contre l’envahisseur romain. Tous ces Celtes furant des héros magnifiques, aujourd’hui oubliés.

    Avec la BD, ces plaiesmobiles sont une donc une escroquerie de plus pour détruire l’histoire de France. Et maintenant ils vont la tourner en dérision auprès des tout jeunes enfants…

    BD et plaiesmobiles, il faut jeter au feu asterix et obelix.

  4. Pas moi, je préfèrai les vrais héros : Robin des bois, Du Gesclin, D’Artagnan, Jeanne d’Arc, Surcouf, saint Ex pilote de guerre !

    Hélas Vercingétorix ne figurait pas dans la biblio Rouge et Or ni en soldat de plomb.

  5. moi j’ai pas les moyens de m’en acheter!! vu le prix des boites !! il y as de l’abus🤢

  6. Toujours en train de râler,bande de blaireaux,vous par contre vous n’êtes pas des héros mais des zéros et vous existez bien.C’est bien ça le problème !!!

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS