Allemagne. Covid-19 : plus d’obligation vaccinale pour les soignants après le 31 décembre

Allemagne

Les soignants allemands non vaccinés devraient enfin pouvoir respirer à partir du mois de janvier 2023. En effet, l’obligation vaccinale doit expirer le 31 décembre et ne sera pas prolongée. Pendant ce temps-là, en France…

En Allemagne, pas de nouvelle vague de « folie sanitaire » ?

Le Covid-19 va-t-il faire son retour cet hiver ? En Allemagne, le ministre fédéral de la Santé Karl Lauterbach (SPD) a récemment déclaré, sur les ondes d’une radio bavaroise, qu’il redoutait une nouvelle « vague hivernale ». Cependant, même si cette dernière devait advenir, le retour à la folie sanitaire des hivers 2020 et 2021 ne semble, pour l’instant, pas d’actualité.

Ainsi, les Länder allemands ont lancé une initiative pour une fin coordonnée de l’obligation du port du masque dans les transports publics locaux de passagers.  En effet, les Länder peuvent décider eux-mêmes de l’obligation de porter un masque dans les bus et les trains de banlieue.

En revanche, pour les trains et les bus longue distance, la loi sur la protection contre les infections impose l’obligation de porter un masque FFP2 dans toute l’Allemagne depuis le 1er octobre 2022 et ce, jusqu’au 7 avril 2023. Une initiative visant à mettre fin à cette obligation dans les transports publics a déjà été lancée par le Schleswig-Holstein, en vue de la nouvelle année.

Par ailleurs, le masque FFP2 demeure également obligatoire en Allemagne pour accéder aux hôpitaux, établissements de soins, cabinets médicaux ou encore centres de dialyse. Depuis le 1er octobre et jusqu’au printemps prochain, il est également obligatoire de réaliser un test antigénique moins de 24h avant de se rendre dans un hôpital ou un établissement de soins.

L’obligation vaccinale pour les soignants allemands devrait prendre fin

Quant à la question de la réintégration des soignants non vaccinés, la France pourrait bien finir par être le seul pays au monde à s’y opposer.

Car outre-Rhin, le gouvernement fédéral allemand a indiqué le 22 novembre dernier qu’il ne prolongerait pas l’obligation vaccinale pour les soignants au-delà du 31 décembre 2022. Une décision notamment motivée par le fait que les vaccins actuels ne freinent que très faiblement le diffusion de la souche BQ1.1 du Covid-19.

Aussi, l’entourage du ministère allemand de la Santé a fait savoir dès lundi 21 novembre que Karl Lauterbach considérait désormais que l’obligation imposée aux personnels des hôpitaux et des établissements de soins  de se faire vacciner contre le Covid-19 « ne méritait plus d’être prolongée » et « n’était plus justifiable sur le plan médical ».

Pour mémoire, cette obligation de vaccination faisait partie des premières mesures prises contre la pandémie par le nouveau gouvernement de l’époque suite à sa prise de fonction au mois de décembre 2021. Une vaccination obligatoire des soignants qui était entrée en vigueur à la mi-mars 2022 et prévoyait, de fait, que le personnel non vacciné ne puisse avoir accès aux patients que dans des cas exceptionnels.

Une mise en œuvre laborieuse de cette obligation vaccinale

Toutefois, la mise en œuvre de cette terreur sanitaire s’est finalement révélée être plus difficile que prévu outre-Rhin. Malgré l’obligation vaccinale imposée par le gouvernement aux soignants, les contrôles de cette obligation sur le terrain ont été très lents. Certaines sources indiquent ainsi que dans le Land de Saxe, un tiers du personnel soignant ne serait pas vacciné à ce jour.

Toujours est-il que cette levée de l’obligation vaccinale par le ministre allemand de la Santé vient enfin répondre à une demande de longue date de certains Länder et des libéraux de ne pas prolonger cette absurdité au-delà du 31 décembre 2022. Autre signe d’un changement de paradigme, le ministère allemand de la Santé pourrait revoir à la baisse le financement des centres de vaccination, estimant qu’à l’avenir, les cabinets médicaux devraient suffire pour réaliser les injections.

Voilà à peine un an, les restrictions sanitaires imposées par Berlin et la menace d’une vaccination devenant obligatoire pour toute la population donnaient lieu à de nombreuses mobilisations dans l’est du pays, avec des milliers d’Allemands descendus crier leur colère dans les rues.

On se rappellera, entre autres, de la mesure délirante du gouvernement fédéral qui avait alors imposé un nombre limité de 10 convives maximum chez les Allemands vaccinés ou guéris du virus pour le réveillon de la Saint-Sylvestre…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS