Avortement : la loi Veil est-elle un moindre mal ?

L’avortement peut-il être condamné dans n’importe quel contexte ? Quels sont les enjeux de la constitutionalisation de l’avortement ? La constitutionnalisation de la loi Veil aurait-elle pu être une solution ? Les réponses du Club des Hommes en noir (L’Homme nouveau) avec cette semaine autour de Philippe Maxence, les abbés Barthe et Célier, le père Danziec et Anne Le Pape.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

10 réponses

  1. Veil a ouvert les portes au mal : assassinat des bébés à naitre, euthanasie, etc. Et tous les interdits purent être lévés : union légale de même sexe, pédophilie, transexualisme y compris contre des petits enfants, etc.

    1. La loi Veil prevoit un délai, ce qui signifie que l’on ne tue pas un bébé, comme vous dites. Ce sont les médecins qui l’affirment, les 3 premiers mois de grossesse abritent des cellules, pas un bébé. Vous ne savez pas faire la différence entre un homosexuel et un pédophile? C’est grave

      1. Désolée pour mon message mal placé… Je répondais à Dominique (juste au-dessus de votre post).
        En revanche, je suis évidemment d’accord avec vos messages.
        Cordialement.

  2. Je pense que la loi Veil a été dévoyée. Les parlementaires devront un jour rétablir la « vraie » loi Veil, qui réclame des motifs sérieux pour se faire avorter, maintient des délais de réflexion et limite objectivement les demandes d’avortement. Dans la loi Veil, la patiente doit payer son IVG qui ne relève pas de la Santé publique.
    Réclamer la suppression de la loi Veil, c’est se faire plaisir, mais cela me paraît irréaliste.

    1. Ayant avorté dans les premiers temps de la loi Veil, je peux vous affirmer que j’avais dû expliquer que je n’étais pas prète psychologiquement. Apparemment beaucoup préfèrent que naissent des enfants non désirés et que les ffemmes retournent chez les « faiseuses d’anges ».

  3. Depuis 1975, date de du vote de la « loi Veil », soit depuis 47 ans, à raison de 230 000 avortements par an (en 2021), cela nous fait un total de plus de 10 Millions de bébés assassinés. Je ne sais pas comment appeler cela !
    On se demande d’ailleurs bien par qui ont étés remplacés ces bébés Français morts ?

    1. Lamarre, Je ne crois pas que la loi Veil votée en 1975 ait déjà abouti, la même année, à 200 000 avortements. Il faut attendre quelques années et la loi socialiste qui banalise l’IVG « pour toutes » et crée le remboursement par la Sécurité Sociale.

  4. mettre le droit à l’ivg dans la constitution , c’est mettre le droit de vie ou de mort entre les mains d’une mère qui porte la vie en elle ; notre société dite progressiste aboli toutes les règles qui ont fait que l’on a abouti à une société civilisée pour plonger dans une société où l’on redonne libre cours à la toute-puissante liberté individuelle , le contraire de la vie en société et le retour à la barbarie .

  5. oui, mais l’avortement (jusqu’à 9 mois!!!) est devenu un moyen de contraception! quel drole de société

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS