Économie. En France, une hausse « record » des salaires en 2023 ?

salaires

Soucieuses de conserver leurs talents alors qu’elles sont déjà confrontées à des difficultés de recrutement, les entreprises françaises pourraient augmenter les salaires d’environ 4 % en 2023.

Une hausse « record » des salaires l’année prochaine ?

Tandis que le pouvoir d’achat des Français est au cœur de toutes les attentions puisque l’inflation présente des niveaux jamais atteints depuis plusieurs décennies (6,2% sur une année glissante à fin octobre 2022, source : INSEE) et que le marché de l’emploi connaît une tension exceptionnelle (taux de turnover élevé de 12,1 %), leur feuille de paye va-t-elle connaître une embellie durant l’année 2023 ?

Les salariés de l’Hexagone peuvent être optimistes à ce sujet si l’on se réfère aux récents conclusions d’une étude intitulée « Salary Budget Planning » et menée par le cabinet américain WTW, lequel a révélé le 5 décembre dernier que les salaires pourraient augmenter de manière « record » l’année prochaine en France.

L’enquête annuelle mondiale en question a conduit ses auteurs à interroger, entre le 3 octobre et le 4 novembre 2022, les directions des ressources humaines d’entreprises de 135 pays. En France, 627 entreprises sur un panel représentatif ont accepté de répondre au cabinet. Au préalable, la publication rappelle que l’augmentation réelle moyenne des salaires a atteint en France les 3,5 % en 2022 contre 2,3 % en 2021.

Quant à l’année 2023, les entreprises sondées prévoient une augmentation moyenne de 4,0 %, soit 0,5 point de pourcentage de plus que l’augmentation réelle accordée en 2022.

Si, aux Etats-Unis et en Allemagne, l’augmentation moyenne devrait être comparable à celle anticipée en France (respectivement 4,0% et 4,1%), c’est au Brésil qu’elle devrait être la plus élevée (7 %), devant la Chine (6 %) et le Royaume-Uni (5 %) qui présentent des contextes économiques et d’emploi plus particuliers.

Mieux payer les talents pour les retenir

En France, 84 % des entreprises ont revu leurs budgets d’augmentations salariales à la hausse en raison des pressions inflationnistes, 46 % en raison de préoccupations relatives aux tensions accrues sur le marché du travail et sur le recrutement, et 36 % en raison de difficultés de rétention des talents.

Ainsi, 92% des entreprises françaises (contre 66 % en 2021 et 27 % en 2020) rencontrent actuellement des difficultés pour attirer des talents et 87 % (60 % en 2021 et 17 % en 2020) pour retenir leurs collaborateurs. Les talents du digital (62 %), les ingénieurs (52 %) et les techniciens (49 %) sont les populations que les entreprises ont le plus de difficultés à attirer et à retenir.

Dans l’optique de faire face à la guerre des talents et aux pressions inflationnistes, 41 % des entreprises recrutent les salariés dans la fourchette hautes des grilles salariales et 27 % envisagent de le faire. Elles apportent également des changements à leur politique de rémunération (38 %) ou prévoient de le faire (31 %). Elles sont 43 % à envisager de revoir leur grille de salaires à la hausse. 95 % d’entre elles prévoient d’effectuer des révisions des salaires deux fois par an, des révisions salariales qui se situent généralement entre 2 % et 7 % et qui devraient se dérouler au-delà de 2023 (59 %).

salaires
source : Getty images

Demander une augmentation, un tabou à dépasser pour les salariés !

En outre, les entreprises ont mis en place ou prévoient des augmentations ciblées (75 %), un accroissement des salaires à l’embauche (72 %), un relèvement de la rémunération des jeunes diplômés (70 %), des augmentations ponctuelles (69 %) et des primes exceptionnelles telle que la Prime de Partage de Valeur (69 %).

Au-delà des augmentations, 61 % des entreprises ont mis en place des actions pour offrir plus de flexibilité et de télétravail à leurs collaborateurs, plus de la moitié (55 %) a pris des mesures afin de favoriser la diversité, l’équité et l’inclusion, parfois jusqu’à l’absurde ! Elles envisagent également d’améliorer l’expérience collaborateur (47 %), de proposer des programmes de santé et bien-être à leurs salariés (33 %), ainsi que d’accentuer leurs efforts de formation et de développement de carrière (26 %).

En définitive, si tous les salaires des Français ne vont, bien entendu, pas augmenter pour autant, seuls 2 % des directeurs des ressources humaines français interrogés ont indiqué que les salaires n’augmenteraient pas chez leur employeur. Aussi, 2023 est peut-être la fenêtre de tir idéale pour les salariés de l’Hexagone afin de demander une augmentation.

L’occasion rêvée de dépasser un tabou dans un pays où, selon une autre étude réalisée l’été dernier, seulement 59 % des salariés auraient l’intention de demander une augmentation de salaire. Une proportion faible comparée à la moyenne mondiale (76 %). Et le signe d’un traumatisme pour des Français dont l’univers mental est fortement empreint de communisme ?

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. pas lu mais fini les distributions pour camoufler les travers !! NORMAL tout effort mérite salaire et quel bohneur d’avoir travaillez 40 ans auprès des plus démunis ceux qui sont incapables de se gerer des victoires et des échecs (suicide) mais au moins je me fou de tous ces baratins !!! penser a aider LA VIE est l’essentiel
    ALLONS ALLOONS MESSIEURS LES PATRONS UN EFFORT RESPECTE ET FORME celui qui vient à vous et a confiance FINI CES DIPLOMES BIDONS !!! reconnaissons celui qui travail et ne va pas dans le vice
    et reconnaissez ceux qui mettent leur petite cellule grise au service de LA FRANCE sinon notre descente au pays du tiers monde sera vite la on chute plus vite que l’on se hisse !!!

  2. merci patrons, les prix en hausse de 15 à 20% les salaires de 4%, les retraites ce sera l’année prochaine, tout va bien madame la marquise, monsieur macron veille pour nous protéger

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS