Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Halte à l’endoctrinement des jeunes à Lamballe. Polémique autour de la « nuit de la lecture » et contre un spectacle de Drag Queens

Nous alertions il y a quelques jours d’une programmation étrange concernant la « nuit de la lecture » organisée le 21 janvier à Lamballe, avec l’aval de la municipalité, concernant notamment un spectacle de Drag Queens à l’attention de jeunes enfants. Une mobilisation a vu le jour pour s’opposer à ce projet, et une pétition vient d’être mise en ligne par des parents d’élèves, où l’on peut lire ceci :

A la «nuit de la lecture» du 21 janvier 2023 à la bibliothèque municipale de Lamballe, deux rendezvous phares sont proposés:

  • Une exposition sur la BD «Peau d’homme», apologie de la sexualité débridée et transgressive avec un zeste de transsexualité, destinée aux ados;
  • Un spectacle de Drag Queens effaçant l’identité sexuée, adressé aux enfants à partir de 3 ans.

Voilà à quoi la municipalité dépense l’argent des impôts, en écho aux lobbies LGBT et à ce que le ministre macroniste et wokiste Pap Ndiaye met en place à l’Education Nationale.

Ces dépenses, dictéepar une minorité d’activistes, sont une insulte aux Français qui peinent de plus en plus à joindre les deux bouts alors que les dépenses d’éducation devraient plus que jamais être orientées vers l’acquisition des savoir lire, écrire et compter dès le Primaire, vers l’amélioration du niveau de formation et d’employabilité des générations montantes.

Les parents d’élèves peuvent rédiger et signer une lettre qui sera envoyée au maire de Lamballe

M. le Maire.

J’ai lu avec incrédulité et effarement les thèmes des animation prévues lors de la “nuit de la lecture” 2023 à la bibliothèque municipale, et notamment le thème de la bande dessinée proposé aux adolescents ainsi que celui du spectacle et maquillage proposé aux enfants à partir de 3 ans.

Il ne s’agit ni plus ni moins, aux frais du contribuable, que de l’apologie d’une sexualité débridée et transgressive, avec en filigrane la promotion de l’idéologie sexuelle portée par une minorité agissante destinée à endoctriner les Français les plus malléables, à savoir les bambins et les adolescents.

De telles dépenses sont d’autant plus mal venues que le poids des impôts pèse encore plus lourdement sur nos compatriotes du fait de la hausse du coût de la vie.

Je veux croire que votre bonne foi a été surprise et vous demande instamment de prendre des mesures pour que la mairie de Lamballe ne renouvelle pas son soutien à de telles initiatives, que ce soit dans le domaine culturel ou dans celui des les activités périscolaires.

Avec ma considération distinguée.

La pétition est consultable ici

Un sondage récemment mené par l’émission TV Touche Pas à Mon Poste début décembre dernier a montré que 85% des répondants ne sont pas favorables aux prestations de drag queens à destination d’enfants, montrant que les positions promues par certaines collectivités sont aux antipodes des attentes et des souhaits des parents d’élèves.

A noter que pour le journal Ouest-France, ces animations, qui font partie d’un programme plus global, seraient des moyens de « s’émanciper à Lamballe-Armor ». On tousse.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

10 réponses à “Halte à l’endoctrinement des jeunes à Lamballe. Polémique autour de la « nuit de la lecture » et contre un spectacle de Drag Queens”

  1. gautier dit :

    Pour le maire et ses adjoints, pas de brutalité exessive, simplement les enduirent de goudron et de plumes, comme les poules !! pourquoi personne ne s’en prend aux initiateurs de tels projets ! maire, imam, les Verts qui cassent et detruisent des biens et personne ne bouge ! allez Madame Rousseau, comme les autres, ” emplumée ” je suis sûr qu’il n’y aura plus de tentative de ce genre dans les villes!

    • guezennec dit :

      J’espère que les citoyens lamballais dotés d’un minimum d’intelligence sauront pour qui voter lors des prochaines municipales et éviter ce genre de délires.

  2. DM dit :

    oui, le goudron ( a minima) pour ces pervers dègènèrès !

  3. Rivet Françoise dit :

    Impensable pour des enfants mineurs

  4. Diana BZH dit :

    Ils savent combien le cerveau d’un enfant est une éponge. C’est ainsi que ces malades veulent installer dans le cerveau des petits garçons qu’ils peuvent être des petites filles ou inversement voir être ni l’un ni l’autre.
    Il faut cesser ces manipulations de ces grands malades. Lamentable que Lamballe suive les consignes de ce gouvernement de dégénéré.

  5. Sérieux cette article ?
    J’arrête pas de rire… quand ont reprend une source du RN ( TPMP) je me dis clairement que le site est est une parodie. LOL

    • scivani dit :

      et bien allez à Lamballe et vous verrez si c’est une plaisanterie.Au fait surtout soyez déguisé en femme en homme peu importe

  6. Mike dit :

    Étant Lamballais, on nous annonce une augmentation des impôts fonciers de 50% ainsi que la suspension de projets de voirie pour des raisons financières ! Cherchez l’erreur. La mairie est hors sol et navigue à vue comme d’habitude. Elle n’a pas vu arriver cette contestation massive pourtant prévisible. Je tolère les drag Queens mais je souhaiterais qu’elles se produisent avec des fonds privés où qu’elle le souhaitent. Mes impôts ne servent pas à financer des mouvements idéologiques quels qu’ils soient mais à entretenir et a améliorer le cadre de vie de ma commune . De plus je n’ai jamais entendu de problèmes particuliers envers ces communautés ( incivilités, agression etc..) sur le territoire Lamballais alors pourquoi les mettre en avant plus que d’autres artistes ?

  7. Genevieve Kilburg dit :

    Inadmissible de constater qu’on tente – par tous les moyens – de détruire nos enfants ! Il faut que les parents se réveillent, ne voient-ils pas ce qu’on veut faire de leur enfant ? des asociaux, des futurs malades qui ne trouveront pas leur place ? diriger leurs pensées et leurs cerveaux, vers de aberrations qui feront qu’ils seront des “parias” à vie, incapables de travailler ! et à la charge du peuple, en médicaments, et en institutions d’où ils ne sortiront jamais ? c’est ce mode de vie que vous voulez pour vos enfants ? alors, laissez faire, et assumez !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Insolite, Local, NANTES, Pornic, Sociétal, Société

Machecoul (44) : un spectacle de drag queens pro Nouveau Front Populaire pour la fête de la musique

Découvrir l'article

International

Une drag-queen sur le devant de la scène à la télévision publique polonaise

Découvrir l'article

RENNES, Sociétal

Drag-queens à Saint-Senoux (35). Trainé dans la boue par la presse mainstream et des élus, le militant relaxé en appel

Découvrir l'article

Lamballe

Bretagne : Retour du train entre Dinan et Lamballe en 2024 après un an de travaux

Découvrir l'article

Economie, Environnement

« À la Cooperl, on lave son linge sale en famille », Kristen Falc’hon sur Radio Évasion

Découvrir l'article

RENNES

Tyrannie judiciaire à Rennes. 4 mois de prison ferme…pour s’être opposé pacifiquement à un atelier Drag Queens pour enfants

Découvrir l'article

RENNES, Sociétal

Contester la lecture à des enfants par des drag queens, bientôt un crime ? 6 mois ferme requis contre un militant de l’Oriflamme

Découvrir l'article

Local, Sociétal

Un mois après un atelier Drag Queens devant des enfants à Saint-Senoux (35), le Collectif Parents en Colère Bretagne demande des comptes

Découvrir l'article

International, Sociétal

Canada. De la lecture aux enfants par des « drag queens » suscite des protestations [Vidéo]

Découvrir l'article

Sociétal

Drag-queens à la maternelle : la vérité sortira t-elle de la bouche de ces enfants ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky