Tyrannie politique. Gerald Darmanin veut interdire de manifester contre l’immigration

La République française totalitaire, comme au bon vieux temps de la Terreur et de la Révolution française. Suite à la manifestation hommage  à Sébastien Deyzieu, qui a rassemblé 500 personnes samedi dernier sans le moindre incident ni la moindre casse, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a décidé de sortir les muscles, ou plutôt de se mettre à quatre pattes devant la gauche et l’extrême gauche.

Impuissant, stérile à endiguer les émeutes, la casse, les violences, lors des manifestations récentes à Rennes, Nantes, Paris, ou encore contre les Méga Bassines – peu de condamnations, pas de dissolution – ce dernier a ciblé « l’extrême droite » et tout ce qui y ressemble de près ou de loin. Dans une note adressée aux préfets, le ministre de l’Intérieur leur demande de se baser sur la jurisprudence dite « Dieudonné », qui s’applique à une interdiction de spectacle, pour faire interdire les manifestations d’ultradroite.

A commencer par une manifestation qui devait se dérouler ce week-end à Paris en hommage à Jeanne d’Arc.

« Au regard du programme du rassemblement, des associations qui manifestent, ou des personnalités susceptibles d’y participer », les préfets devront déterminer si la manifestation présente un risque que « des slogans ou des propos de nature à mettre en cause la cohésion nationale ou les principes consacrés par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (…) soient exprimés », indique la note. Le ministre donne des exemples de propos répréhensibles : « apologie de la collaboration », « slogan prônant la remigration », « amalgame entre immigration et islamisme ou terrorisme ou délinquance ».

Sont également ciblés les « discours assimilant de manière systématique les personnes d’origine non européenne à des délinquants et une menace à combattre et les personnes de confession musulmane à des islamistes radicaux » ou encore l’instrumentalisation de « faits divers impliquant des personnes d’origine étrangère pour désigner les étrangers à la vindicte ».

Non seulement le ministre de l’Intérieur mélange tout dans un grand shaker « anti extrême droite » mais tout cela ressemble en plus à de la communication, tyrannique certes, mais communication quand même. La justice a en effet donné raison aux manifestants, en janvier en marge de la Ste Geneviève à Paris. En Février lors d’une commémoration sur Février 1934. En Bretagne, à Landivisiau, le 1er Mai 2010, la Justice avait donné raison à Jeune Bretagne face au maire de l’époque voulant interdire un défilé.

« Les jurisprudences existent. Il faut déposer des manifestations partout en France. Et harceler juridiquement les autorités pour faire tomber ces interdictions et pour ridiculiser le sinistre Darmanin » nous confie un militant identitaire breton.

Cette annonce, qui ressemble fort à une réaction d’hystérie suite aux couinements d’une gauche et d’une ultra gauche qui font de la délation et de la salissure une spécialité, ne semble en effet pas tenir une seconde en Justice, d’après les avocats que nous avons consultés. Reste maintenant toutefois à déposer les manifestations, et à avoir les moyens financiers d’agir en Justice pour contrer Darmanain. Premier test à Paris ce week end ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 réponses

  1. Il n’y a pas de cohésion nationale en France et ce n’est pas en excusant les migrants de tous les méfaits(voire pire) qu’ils commettent que cela puisse s’arranger ! Nous en avons marre de voir notre France défigurée visuellement et bruitemment ! Sans parler des vols, viols et même assassinats qu’ils commettent tous les jours en France ! Ce ‘est pas pour rien que les Français rejette l’ immigration à plus de 60%

  2. C’est quoi ces chiffres BORGET ? Les “migrants” seraient des violeurs et des assassins ? Sachant qu’un titre de séjour n’est pas renouvelé si on ne présente pas un contrat de travail et si on a un casier judiciaire, ça me parait bizarre. Les rares “migrants” qui volent, c’est pour pouvoir manger, parce qu’on ne les autorise pas à travailler, alors même qu’ils présentent des promesses d’embauche.
    Bien sur, il ne faut pas généraliser, il y a probablement des “méchants” parmi les étrangers, mais rassurez vous, (ou pas) les délinquants sont bien français.

  3. Il cherche quoi ce pantin de darmanin ? La guerre civile, l’affrontement gauche droite dans les rues armes à la main ? Qu’attends macron pour destituer cet incapable qui nous à valu deux incidents diplomatiques et qui est incapable de faire régner un semblant d’ordre dans le pays. La plupart des tyrans finissent lynchés par la foule ou sur l’échafaud, il faudrait le lui rappeler.

  4. Interdire par une circulaire non seulement l’expression d’une opinion mais le RISQUE d’expression d’une opinion ? M. Darmanin a quitté dans sa tête le système démocratique. Quels que puissent être ses calculs politiciens à court terme, il scie la branche sur laquelle il est assis : même les gens qui peuvent se réjouir de sa prise de position autoritaire sont bien obligés de se demander si, le prochain coup, ce n’est pas contre leurs propres idées que l’arbitraire préfectoral sera sollicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS