page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Sports de combat : Triomphe du MMA, effondrement du mythe des arts martiaux traditionnels

Et le MMA aura tout emporté…

Les vidéos submergent depuis des années le monde des sports de combat et disent toutes la même chose : les arts martiaux traditionnels asiatiques sont inopérants en situation de combat réel. Et surtout, les pratiquants d’arts martiaux ne peuvent rivaliser avec des combattants de MMA ou des différentes boxes poings ou pieds-poings. Contre des ivrognes, les gardes pittoresques du “tai chi kung fu firebird” peuvent éventuellement faire illusion mais contre des boxeurs thaïlandais qui combattent trois fois par semaine, c’est déjà beaucoup plus dur.

En Chine, en 2017, le coup de tonnerre a retenti quand Xu Xiaodong, un pratiquant niveau amateur de MMA a défié Wei Lei, maître de Tai-Chi, avant de l’affronter en combat public et de l’humilier.

https://www.youtube.com/watch?v=z9zeLaL6q0Y

Ensuite Xu Xiadong construisit sa réputation et sa carrière sur la dénonciation des prétendus “maîtres” des arts martiaux traditionnels qui pouvaient “tuer par la pensée” ou “arrêter les balles”. Dans notre Occident rationaliste, on ne connaît pas ou peu ses dérives mais en Chine notamment, le discours ésotériquo-héroïc fantasy de certains maîtres prêterait à sourire s’il n’était pas cru comme paroles de Confucius par des adeptes crédules ou complices. D’aucuns prétendent ainsi défaire des adversaires “sans les toucher” ou “vaincre à distance”, sans compter les “dégâts irréparables” que des octogénaires clament pouvoir causer à de jeunes adeptes pleins de foi s’ils activaient leur style “thunder fire” forcément secret.

Mais ne rions pas trop, car certains dojos occidentaux bruissent également parfois de “technique secrètes” bien gardées par des “maîtres formés au Japon” qui peuvent “rendre le poing invincible” ou “percer l’acier”. Bref, des “légendes de tatami” grosses comme les biceps de Deontay Wilder, mais beaucoup moins efficaces.

A la suite de Xu Xiadong, d’autres combattants de sports de combat défieront des maîtres d’arts martiaux extrême-orientaux afin de les démasquer. Et le résultat sera toujours tristement identique.

Le but premier de Xu Xiadong et de ceux qui ont enclenché le mouvement avant lui était de démonter les mystificateurs qui utilisent les arts martiaux traditionnels pour tromper des adeptes fanatisés. En Chine comme au Japon, les écoles d’arts martiaux sont beaucoup plus que des clubs de sports et leurs maîtres, dont beaucoup passent à la télévision, sont utilisés par les autorités pour exalter les valeurs traditionnelles nationales, notamment en Chine. Les USA ont Spiderman, la Chine a tel ou tel maître de kung-fu qui peut vous “arracher la tête rien qu’en vous regardant”, en résumé.

Xu Xiadong et les siens payeront très cher leur insolence et leur volonté de déboulonner les vaches sacrées de la Chine éternelle avec un abaissement de sa “note sociale”. Il gagnera cependant largement en publicité, lui qu’il n’a jamais été un grand combattant de MMA ni même un moyen, ayant d’ailleurs largement atteint la limite d’âge.

Son action aura cependant été largement bénéfique et a permis de recentrer les arts martiaux traditionnels sur ce qu’ils sont : des écoles de vie, de discipline personnelle, une gymnastique du corps et de l’esprit ainsi que de formidables outils pour une hygiène du corps optimum.

Hélas, ils ne sont d’aucune réelle utilité dans des situations de combat réels. Pour cela, d’autres arts martiaux sont tout à fait efficients comme le judo, le tae kwon do ou le jiu jitsu brésilien ainsi que toutes les boxes : anglaise, américaine, muay-thaï, kick-boxing, K1, boxe française, … sans parler des différentes luttes (gréco-romaine, libre, gouren) ou des technique de self-défense issues du close combat ou du krav maga israélien.

Et que dire de la polémique tendant à affirmer que Bruce Lee aura “tué” Mike Tyson si les deux hommes avaient été confrontés (ce qui dans la réalité aurait été impossible, Bruce Lee étant mort en 1973). Il convient de revenir sur terre concernant cette hypothétique confrontation : Bruce Lee était un acteur pesant 60 kg, Mike Tyson était un boxe pro pesant, à son apogée, plus de 100kg avec une force de frappe estimée à 1982 kg de pression dans chaque bras. Bruce Lee mimait ses combats et ses coups étaient diffusés en accéléré, Mike Tyson combattait des hommes de plus de 2m et encaissaient des coups qu’aucun homme de 60kg n’aurait pu raisonnablement encaisser. Il faut que chaque idole reste à sa place. Car se battre, c’est donner mais aussi savoir recevoir.

Quant aux “grands maîtres des arts martiaux traditionnels”, leur disgrâce aura été rendue possible par des modestes tâcherons du ring. Xu Xiadong n’était, par exemple, dans aucun classement mondial ni même asiatique. De la même manière, ceux qui ont affronté des nak-muays (boxeurs thaï) n’ont pas affronté les stars du Lumpini de Bangkok, mais des combattants inconnus. En ce qui concerne le MMA, aucun maître daghestanais ou irlandais n’aura d’ailleurs jamais été se salir les pieds à combattre un “champion” d’une sous-chapelle inconnue du kung fu chinois, tant le résultat est évident. Et inutile de parler des “moines shaolin” ou autres artistes de spectacle.

Il faut cependant nuancer tout jugement définitif sur tel ou tel sport ou art : chacun peut être terriblement efficace s’il est combiné avec un complément en percussion ou au sol. Les Daghestanais sont réputés en MMA pour leur excellent technique au sol, tout simplement car la lutte libre est sport national au Daghestan. De la même façon, un combattant de boxe thaï confirmé aura un net avantage en MMA comme sont redoutés les champions de Tae Kwon do pour leur technique de pied ou les judokas pour leur technique au sol. On pourrait imaginer dans quelques années, un combattant de MMA ayant été formé à l’école du gouren breton par exemple ce qui le rendrait diablement efficace pour faire chuter un adversaire.

Car preuves télévisuelles à l’appui : Le MMA et les différentes boxes sont, à ce jour, les armes les plus efficaces dans les combats de rue après…vos jambes et votre parole !

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Sports de combat : Triomphe du MMA, effondrement du mythe des arts martiaux traditionnels”

  1. alienor dit :

    excellent article, merci, même si j’ai mal pour le Maîte taichi

    • Reda dit :

      C’est n’importe quoi de dire ça on ne peut pas comparer un sport et un art martial il MMA est composé de technique issues d’arts martiaux traditionnel c’est juste qu’elles sont mixées entre elles bref c’est un débat de faible

  2. Patrick dit :

    Article intéressant avec une touche d’humour final : les armes les plus efficaces après le MMA et autres sports de combat sont la parole et surtout les jambes. Il faut ajouter que dans nos banlieues désormais zones de non droit aux mains de la racaille, le MMA ou la boxe sont inefficaces face aux kalachnivofs et autre calibres plus ou moins gros. Aujourd’hui se balader de nuit dans certains quartiers exige un gilet pare-balles et de bonnes jambes pour déguerpir car la parole ne sert à rien !

  3. Claude Jaffrès dit :

    Enfin un article intelligent sur ce sujet !
    La lutte, l’anglaise et la française/savate sont les bases et puis le MMA, le pancrace ou la lutte parisienne en sont la synthèse et l’aboutissement.
    Après la muscu pratiquée avec bon sens, ça renforce pas mal et tous les sports de base sont aussi de bons outils et peuvent aider le mental, si important en combat.
    Tous nos jeunes, nos enfants devraient y réfléchir … c’est plus efficace que la bière.
    Et puis en ce 10eme anniversaire du sacrifice de Dominique Venner, souvenons-nous , combien Dominique attachait d’ importance à l’ hygiene de vie, et c’etait un penseur mais aussi un grand combattant.

  4. Oldschool56 dit :

    En tant que pratiquant d’aïkido depuis 20 ans, je n’ai jamais dit et je ne dirai jamais à un élève que l’aïkido, ou tout autre art martial traditionnel, permettrait de combattre face à un adversaire pratiquant le MMA ou le Vale Tudo.

    Ce serait stupide et contraires aux fondements pacifiques de cet art martial : ceux qui viennent dans un dojo d’aïkido pour demander s’ils peuvent apprendre des techniques de combat ou de self défense sont gentiment raccompagnés à la porte du dojo…

    Pour moi, opposer les disciplines de combat type MMA aux arts martiaux traditionnels n’a aucun sens car ils n’ont pas le même but.

    Les arts martiaux traditionnels, non compétitifs notamment, ne cherchent qu’à aider l’homme à se construire afin qu’il soit meilleur dans sa vie et se sente bien dans sa peau. Son seul adversaire, c’est lui et son ego, pas un gars en face.

    Aussi, accepter ce genre de confrontation pour savoir qui est le meilleur dans sa technique prouve seulement que vous n’avez pas compris l’essence des ces arts martiaux.

    Par ailleurs, le MMA, malgré sa violence et son efficacité, reste une pratique de combat avec des RÈGLES (un octogone, un arbitre, des coups interdits).
    De fait, rien ne dit que le pratiquant de MMA gagnera un combat à la sortie d’une boîte de nuit face à un adversaire qui se fout des règles.

    Celui-ci prendra sans doute tout ce qui lui tombe sous la main (bouteille, couteau, barre de fer…) pour se donner toutes les chances de blesser le pratiquant de MMA ou de le mettre au tapis.

    Voici d’ailleurs une vidéo bien connue de combattants d’UFC face à des marines américains hors d’un octogone : no rules !
    https://youtu.be/1RPiA27uC8A

    Les gars se font attaquer à 2 ou 3 contre 1. Eh oui, dans un vrai combat ce qui compte c’est sauver sa peau, pas les règles !

    Un de mes professeurs m’a dit un jour : “si tu te retrouves un jour dans la rue face à un gars qui veut se battre et vous blesser gravement, une seule solution : la fuite !”.

    Aucun enseignant d’arts martiaux traditionnels un peu sensé ne vous fera le reproche d’avoir évité de vous battre.

    Il n’y a rien à gagner à jouer au dur ou faire le beau, on risque surtout de finir au mieux KO ou bien plus grave dans une mare de sang avec un couteau planté dans le coeur…

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Insolite, Sociétal, Tribune libre

Un champion de MMA démonte un journaliste pro-LGBT : voilà comment il faut répondre ! [vidéo]

Découvrir l'article

Sociétal, Société, Sport

Benoît Saint-Denis, Paul Dena (MMA) : le retour de la virilité française (et bretonne !)

Découvrir l'article

Sport

Des forces spéciales au MMA, Benoît Saint Denis raconte ses meilleurs souvenirs de carrière avant son combat du 11 novembre 2023

Découvrir l'article

Sport

Fury vs NGannou : le crépuscule de la boxe anglaise ?

Découvrir l'article

Sport

Un grand gala de MMA à Nantes le 7 septembre 2023

Découvrir l'article

Sport

Que savez-vous réellement à propos du MMA ?

Découvrir l'article

A La Une, Sport

Jérôme Le Banner (King Of Fighters) : « Nous avons décidé de faire le premier show à Rennes, parce que je suis d’origine bretonne, donc ça me tenait à cœur. » [Interview]

Découvrir l'article

RENNES, Sport

King of Fighters. Le 1er tournoi de MMA Pro en Bretagne se déroulera le 30 juin à Rennes [Les organisateurs présentent l’évènement]

Découvrir l'article

A La Une, Sport

Sport de combat. Retour en images sur le premier tournoi de MMA GP officiel en France

Découvrir l'article

A La Une, Sport

Cyrille Diabaté : « Le MMA avant toute chose est un outil social d’éducation de la jeunesse » [Interview]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky