Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Éducation sexuelle : fellation, sodomie et SIDA expliqués à des élèves de 9 ans, Mamans Louves revient à la charge [vidéo]

« Pour le plaisir, une fille peut sucer le pénis du garçon et le garçon sucer le vagin de la fille et peut avaler quelque chose. Toujours pour le plaisir, une fille peut caresser délicatement les testicules du garçon, on peut faire du sexe par les fesses. » 

Voici le contenu d’un cours d’éducation sexuelle dispensé à des élèves de 9-10 ans d’une classe de CM2. Beaucoup d’entre eux ont été traumatisés. Selon ces mêmes enfants, une fille aurait pleuré pendant la leçon et un garçon se bouchait les oreilles. Ce qui ne semble pas avoir freiné outre mesure l’infirmière de l’éducation nationale, auteur de ces propos, qui a ajouté qu’il était possible de changer de sexe en prenant des médicaments, et qu’il fallait se vacciner contre “le papillon” (le papilloma virus). Elle a aussi parlé du Sida, “une maladie qui s’attrape lors de rapports sexuels.”

Ce triste événement s’est déroulé à l’école des Ovides de Saint-Étienne, nous vous en avion parlé ici. Triste, le mot est faible, car ces enfants sont choqués et on ne peut revenir en arrière, sida et sodomie sont la première approche à la sexualité qu’ont eu ces enfants. Plusieurs d’entre eux ne voulaient pas retourner à l’école les jours suivants. Leur temps n’a pas été respecté, il leur a été imposé des réponses à des questions qu’ils ne se posaient pas. Ce qu’à peu près tous les pédopsychologues, les pédopsychiatres et autres spécialistes de l’enfance déconseillent vivement, concordant sur le fait que la sexualité est une pulsion et qu’à ce titre elle ne doit pas être éveillée avant l’heure. Ce qu’il s’est passé, n’est autre qu’une effraction dans le développement psychique de ces enfants.

De l’affaire se sont occupés SOS éducation et Mamans Louves, après avoir reçu la plainte des parents concernés, en adressant une lettre au ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse Pap Ndiaye. À ce jour, il n’a pas répondu.

Le syndicat des Infirmiers Snuipp/Fsu soutient à “300%” l’auteur de ces propos. Yves Bornard, co-secrétaire du syndicat dans la Loire s’en est exprimé. Pour lui, il s’agit là “d’un prétexte pour instrumentaliser les propos des enfants a des fins polémiques. Nous avons déjà été mis en difficulté dans un cas similaire, c’est le fait de certaines associations qui veulent porter atteinte aux valeurs de la laïcité.”

Le 31 mai dernier, Christelle Comet, porte parole des Mamans Louves, parle d’une accélération de ce phénomène et est revenue à la charge alertant de nouveau les parents, car l’événement se serait récemment reproduit dans une école de l’Hérault : des enfants à qui l’on a expliqué la masturbation et l’éjaculation seraient allés essayer dans les toilettes de l’établissement. Ci-dessous la vidéo :

 

Combien d’aberrations, de viols des consciences, d’opinions des parents et de crédo religieux non pris en considération devrons-nous encore subir au nom de “la lutte contre les discriminations” ?

Audrey D’Aguanno

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

20 réponses à “Éducation sexuelle : fellation, sodomie et SIDA expliqués à des élèves de 9 ans, Mamans Louves revient à la charge [vidéo]”

  1. Brounahans l'Alsaco dit :

    “Le monde n’est pas mauvais parce qu’il y a des gens mauvais, le monde est mauvais parce que les gens bons ne font rien pour empêcher d’agir les gens mauvais”
    Tant que la majorité des parents acceptera ce genre “d’éducation” il faudra craindre. J’ai élevé 6 filles et, si jamais l’une d’elle avait dû écouter cette salade nauséabonde, je serai aller sonner les cloches à qui de droit ! Effrayant.

  2. Henri dit :

    Dans cette triste affaire, l’EN a touché le fond et elle creuse encore. Quant aux syndicalistes infirmiers, je n’aimerais pas leur confier mes petits-enfants.

    • VORONINE dit :

      INFIRMIERS SCOLAIRES ?…..Celles qui distribuent à tout va et sans en informer les parents la “PILULLE DU LENDEMAIN “?

  3. gaudete dit :

    Elle n’est pas belle l’école de la ripoublik avec de tels personnages. Quand on voit ce syndicat de fascistes dire que cette infirmière faiyt son boulot, mais tout comme le sinistre de la rééducation, ces guignols ont un véritable problème de l’entre-jambes. C’est sur qu’il vaut mieux leur parler de ces turpitudes plutôt que de leur apprendre àlire à écrire compter etc. Voilà où mènent les valeurs de la ripoublik. Elle n’est pas belle la vie? Ce genre d’individus n’a aucun souci ni des enfants ni de quoi que ce soit

    • VORONINE dit :

      L’école de PAP le MOKO…. Heureusement , nombre d’enfants n’adhèrent pas à cette machinerie sataniste , et la majorité sont très gènés par ces discours qui sont une atteinte à leur intimité et à leur pudeur naturelle .Mon petit fils , 13 ans , en classe de 3ème s’est pris la tète avec sa prof d’histoire qui l’interrogeait sur l’ “oeuvre de simone weill”. Elle contestait que la vie commence dès la conception et la division de la première cellule ,et que avorter c’est tuer .

  4. Octave Cotteret dit :

    Je ne comprends pas que des pédophiles soient condamnés par la justice tandis qu’en même temps l’ Éducation Nationale enseigne aux petits enfants tout ce que la Justice réprouve.
    Vive la Laïcité et sa pourriture !
    Octave

    • Tartempion dit :

      Mais là il ne s’agit pas de pédophilie mais de sexualité !! Pas pareil ! Expliquer pour ke les enfants comprennent pour leur éviter se se faire avoir par de fauts discours venants d’adultes mal intentionnés .

  5. SERSINGER dit :

    Combien d’obscenité les enfants vont ils encore subir ? Le gouvernement, le syndicat des infirmiers, les enseignants…. Mon Dieu, mais quel est ce monde de perversions ! Parents retirez vos enfants des écoles et déposez des plaintes pour harcèlement psychologique et non assistance à enfants en danger contre le ministre de l’EN !

    • Combot dit :

      Il faudrait effectivement écrire au Ministère de l’éducation nationale pour lui dire que les parents ne continueront pas à mettre leurs enfants dans leurs écoles tant que ces cours d’obsenites continueront.

  6. Bouloulou dit :

    Elle est où la vidéo ?

  7. ALREN dit :

    Comment se fait t-il que la violation de conscience des enfants ne soit pas encore classifiée comme acte pédocriminel ?

  8. Aaron dit :

    Ils cherchent quoi exactement? que les gens censés arrête de faire des enfants et nous précipiter encore plus vite vers un monde de merde.

  9. Cougar dit :

    “Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des violeurs et des traîtres n’est pas victime mais complice”. (Georges Orwell).
    Cela fait des décennies, et même plus, que cela dure en France.
    Françaises, Français, ne vous plaignez pas.

  10. andré dit :

    Cette propagande sur l’esprit de jeunes enfants au prétexte de……comme toujours, est quasi criminelle.
    L’ EN est incapable, de nos jours, à apprendre à lire, à compter, à écrire voire à parler correctement le français à nos jeunes et ils prennent la tangente en créant des ” enseignements ” risquant de produire des effets dévastateurs sur ces élèves pris en otage cérébralement.

  11. NOEL dit :

    Pas étonnant qu’à l’Est de l’europe , un pays se bat pour son existance ainsi que sa civilisation alors qu’autour de lui , les pays devenus membres de l’UE où en passe de l’être sont contaminés , vive la Russie .

    • Moutquin Michel dit :

      C’est bien pour cela que la Russie est visée du doigt par oncle Sam et la fraterie decadente de sa soeur ursule . Entièrement d’accord avec votre propos .

  12. Claude Buche-Royaux dit :

    Absolument solidaire de vos propos! Honte à ceux qui restent les bras croisés.

  13. Alphonse dit :

    On peut raconter aux enfants qu’on suce ou qu’on encule, mais il est hors de question de leur dire que les vaccins anti-covid de Pfizer sont un poison et que l’ivermectine ou l’hydroxychloroquine suffit pour soigner la covid 19.
    Ben oui, il faut rester poli, quoi merde !

    • kaélig dit :

      Absolument Alphonse…Pour être au même niveau que la teneur de cet article, les réponses obscènes des commentateurs sont permises voire conseillées.

  14. Jean-Fred Warlin dit :

    la prise en otage de l’éducation sexuelle des enfants par les lobbies LGBTQ est une preuve de la nocivité de ces officines sordides qu’il faut combatte à coups de pieds au Q, comme l’ont fait de trop rares responsables des écoles religieuses (catholiques, car ces fesse-mathieu n’auraient pas le courage d’aller répandre leur fiel dans les écoles coraniques, sachant qu’ils risqueraient beaucoup plus qu’un coup de pied, et je reconnais que je ne les plaindrais pas).

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Jean-Luc Mélenchon est-il limité ?

Découvrir l'article

Politique

Délinquants violents au pouvoir ? La gauche en raffole. Le cas Ilaria Salis

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Élections législatives volées ? Une gifle nécessaire, réjouissons-nous ! [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Culture & Patrimoine, Société

La chanson des élections ? Pour Breizh-Info, c’est celle-ci ! (Si belle et si triste à la fois)

Découvrir l'article

International, Société

Des Gay Pride américaines interrompues par des manifestants pro-palestiniens. Court circuit à gauche

Découvrir l'article

A La Une, International

Julian Assange est enfin libre !

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine

Le vin le plus ancien du monde découvert en Espagne

Découvrir l'article

A La Une, Agriculture, Immigration

Un migrant amputé par une machine agricole et laissé mourir : le visage de l’esclavagisme nécessaire au capitalisme et encouragé par le gauchisme

Découvrir l'article

International, Politique, Sociétal

Macron en campagne électorale en Italie, ou l’art de se faire haïr à l’étranger

Découvrir l'article

Immigration, International

La Finlande a fermé sa frontière orientale pour stopper les flux migratoires. Fin de la rhétorique pro-migrant ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky