Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immigration. 41 grandes entreprises dont Amazon s’engagent à embaucher plus de 13 000 « réfugiés » en Europe

« L’immigration n’enrichit que les patrons », énième épisode. S’il fallait une preuve supplémentaire que les associations pro-migrants sont les idiotes utiles de certaines grandes entreprises pas fâchées avec l’idée de revoir à la baisse salaires et acquis sociaux de leurs employés, la réunion qui s’est tenue à Paris lundi 19 juin a confirmé cet état de fait.

Des grandes entreprises venant en aide aux « réfugiés » ?

Dans la capitale française, ce sont une quarantaine d’entreprises dont le géant américain du commerce en ligne Amazon ou encore les chaînes d’hôtel de luxe Hilton et Marriott qui se sont rendues à ce « mini-sommet » organisé à la veille de la « Journée mondiale des réfugiés ».

Point commun de ces firmes, elles sont toutes parties de l’organisation Tent Partnership for Refugees. Cette ONG indique sur son site qu’elle regroupe « plus de 300 grandes entreprises engagées dans l’intégration des réfugiés » dont Starbucks, Adidas ou encore Unilever.

Quant au rôle de l’organisation, celle-ci se propose de formuler une « nouvelle approche pour soutenir les réfugiés ». Tent Partnership for Refugees considère que « les entreprises ont un rôle essentiel à jouer pour aider les réfugiés – qui ont été contraints de fuir leur pays d’origine – à s’intégrer dans leur nouvelle communauté ». Aussi, l’ONG s’attache « à mobiliser les principales entreprises pour qu’elles mettent les réfugiés en contact avec le monde du travail par le biais de l’embauche, de la formation et du mentorat ».

Plus de 13 000 embauches de migrants sur trois ans

Quant à sa création, Tent Partnership for Refugees a été fondée par par Hamdi Ulukaya, un homme d’affaires turc, « réfugié de longue date aux États-Unis et aujourd’hui à la tête d’une multinationale du yaourt, Chobani », précisait Radio France internationale le 20 juin. Par ailleurs, selon Le Point, « ancien réfugié lui-même, le fondateur de Tent est devenu milliardaire aux États-Unis grâce à son entreprise agroalimentaire ».

Concernant la réunion du 19 juin, les 41 grandes entreprises présentes se sont engagées à recruter ou à former des migrants. Des promesses qui sont censées déboucher sur un peu plus de 13 000 embauches fermes sur trois ans en Europe avec pour objectif de répondre aux « pénuries de main-d’œuvre ».

Pour sa part, Amazon envisagerait d’embaucher au moins 5 000 « réfugiés ». Et 1 500 chacune pour les chaînes d’hôtels Hilton et Marriott. Du côté des agences d’intérim, Adecco, ManpowerGroup et Randstad se sont également engagées à « connecter 152 000 réfugiés à des emplois », tandis que d’autres entreprises ont promis de former « plus de 86 000 réfugiés » selon un communiqué des organisateurs du sommet.

Un tel volume d’embauches représenterait, selon Tent Partnership for Refugees, « l’ensemble d’engagements le plus important jamais pris par des entreprises pour faire progresser l’intégration économique des réfugiés ». À une époque où, justement, plusieurs pays européens enregistrent la présence d’un nombre record de migrants sur leur territoire…

Réfugiés ukrainiens VS migrants extra-européens ?

L’ONG a également souligné qu’en raison de la guerre en Ukraine, l’Europe faisait actuellement face « à sa plus grande crise de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale ».

Une arrivée de réfugiés (sans guillemets cette fois) ukrainiens qui a semble-t-il un peu rebattu les cartes… En effet, suite à la réunion du 19 juin, certaines voix ont regretté que la plupart des annonces d’embauche émises par les grandes entreprises s’adressaient principalement à ces Ukrainiens au détriment des autres nationalités.

Une situation déplorée par Marie-Christine Vergiat, vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme, citée par RFI : « Toutes les initiatives en ce domaine sont bonnes. Mais aujourd’hui, ceux que l’on distingue – et le cas des Ukrainiens le montre très très bien – sont ceux avec la bonne couleur de peau, la bonne religion. Pour ceux qui viennent d’Afghanistan, d’Iran ou du Soudan, on n’a aucun doute sur la situation dans leur pays et pourtant il y a des entorses par rapport à leur droit à être reconnu comme réfugiés ».

Cette « préférence » des grandes entreprises quant à l’embauche des réfugiés ukrainiens, Gideon Maltz, directeur général de Tent Partnership for refugees en est conscient : « En nous focalisant d’abord sur les réfugiés ukrainiens, nous espérons qu’à long terme cela bénéficiera aussi aux réfugiés syriens, afghans, iraniens… et à tous les autres », a-t-il déclaré.

réfugiés

Gideon Maltz. Source : Twitter

Enfin, il est à noter que Tent Partnership for Refugees ne se cache pas de pratiquer la politique du « pied dans la porte » en faisant part de ses buts à plus long terme : comme l’a expliqué Gideon Maltz, « en poussant les entreprises à intégrer des réfugiés qui sont déjà sur le sol européen, notre objectif est de montrer qu’ils contribuent de manière extraordinaire à l’économie et à la société, et à pousser l’Europe à laisser entrer plus de réfugiés par la voie légale ». Gideon Maltz qui est, par ailleurs, un « ancien de l’administration Obama » selon RFI.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Immigration. 41 grandes entreprises dont Amazon s’engagent à embaucher plus de 13 000 « réfugiés » en Europe”

  1. Gaï de ROPRAZ dit :

    Regardez simplement la gueule des mecs sur la photo jointe à cet article. Quels sont les parents qui sont prêts à donner leur fille en mariage, à l’un de ces rastaquères ?… (Sincèrement : Vous avez une réponse ?…) Et encore, je suis gentil. Car il y a mieux : C’est se pencher sur le business de ce recollage sous nos fenêtres uniquement dans le but de s’enrichir. Et qui en pâtit ? Ben NOUS !!! Avec aux frontieres, l’attroupement de toutes ces races inutiles, dangereuses, et même mortelles, puisqu’elles ont un danger permanent. Il n’y a qu’à fouiller les statistiques de notre Police Nationale pour en être convaincu ….

  2. Dany dit :

    L’insécurité causée par ces étrangers incompatibles avec notre culture ,nos finances dans le rouge, il est évident qu’ils n’ont rien à faire chez nous . Il y a assez de pays musulmans en Afrique pour les accueillir ! Ils ne sont pas tous en guerre. Préférence nationale française nécessaire !

  3. Henri dit :

    “notre objectif est de montrer qu’ils contribuent de manière extraordinaire à l’économie et à la société”
    Ah ah ah ! Elle est bien bonne ! ☺

  4. patphil dit :

    les chomeurs français peuvent attendre ! les autres avant les notres, c’est la devise de la france

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Environnement, Immigration, Politique

Comprendre les ONG, ces nouveaux mercenaires. Le libre journal de l’Institut Iliade

Découvrir l'article

A La Une, Immigration

Nouveau bateau ONG pro-migrants en Méditerranée : un nouvel affront à l’Italie

Découvrir l'article

International

Manifestation contre l’immigration en Tunisie : « Nous ne voulons pas que les migrants occupent et détruisent notre ville »

Découvrir l'article

Sociétal, Technologies

Numérique. Entrée en vigueur du Digital Market Act : quels changements pour les utilisateurs depuis le 6 mars ?

Découvrir l'article

Economie

Google, Meta et Amazon génèrent plus de 60 % des recettes mondiales de la publicité numérique

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration clandestine. Le Conseil de l’Europe au secours des ONG pro-migrants

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Justice, Sociétal

Immigration économique. Hermès se serait fait voler 1 million d’euros de produits par des employés africains

Découvrir l'article

Immigration, International

Belgique. Aidées par la justice, les ONG pro-migrants font les poches des contribuables

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, International, Sociétal

Immigration économique. Amazon s’engage à embaucher 5 000 « réfugiés », et se fait voler par des employés sous OQTF…

Découvrir l'article

International

Comment l’UE abuse des droits des LGBT pour rééduquer et affaiblir les États membres

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky