Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Rennes : Le hub d’entrée pour les migrants « SDF parisiens » fixé près du CHU ?

Selon une informations de France Bleu Armorique, le hub d’entrée pour les migrants SDF parisiens expulsés de Paris en vue des JO serait fixé près de Pontchaillou. L’Etat est en effet propriétaire d’un terrain rue Antoine Joly, près du lycée Coëtlogon et de la résidence étudiante Le Saint-Côme. Des petits pavillons parsemaient jusqu’alors cette rue tranquille, loin du centre-ville. Après quelques semaines de travaux, les riverains ne manqueront pas d’apprécier leurs nouveaux voisins !

Ironie de l’histoire : Le centre pour migrants (car c’est le public principal que la Bretagne va être contrainte d’accueillir sous couvert de “SDF”) sera situé auprès du DPAR (Dispositif préparatoire d’aide au retour) et de l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration). Selon le préfet Berthier, les agents de ces deux organismes seront donc au plus près pour “assister les personnes que nous accueillons dans les sas”. Bah voyons !

Mais ce centre qui va être construit en exprès à Rennes (pour l’instant, il n’y a qu’un terrain vague) ne sera qu’un hub pour répartir ensuite les migrants dans les autres départements bretons (hors Loire-Atlantique qui accueillera un lot supplémentaire). Selon la préfecture, il n’y aura que 50 migrants d’imposés en Bretagne administrative. A voir si ce chiffre n’augmente pas de façon exponentielle sous couvert de “transition démographique” ! 19 d’entre eux sont déjà arrivés et sont hébergés dans un hôtel de Montgermont, en banlieue de Rennes.

Hébergés aux frais du contribuable alors que des milliers de Bretons ont du mal à se loger !

Pendant que Paris déverse ses flots d’immigrés sur les territoires comme la Bretagne pour faire bonne figure lors des JO, Amélie Oudéa-Castera et Dominique Faure, les VRP des JO parisiens, étaient ce lundi à Landerneau (Finistère), arrivés et repartis dans des voitures “75”, afin de remercier les ploucs de contribuer financièrement aux Jeux Olympiques parisiens.

Crédit vidéo : Compte twitter Yann Servais

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Rennes : Le hub d’entrée pour les migrants « SDF parisiens » fixé près du CHU ?”

  1. Georges29 dit :

    Belle photo de “migrants”. Compte-tenu du fort pourcentage de jeunes hommes seuls, qui contrôlera leur libido ? M. Darmanin et ses équipes ?

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

RENNES, Sociétal

Drag-queens à Saint-Senoux (35). Trainé dans la boue par la presse mainstream et des élus, le militant relaxé en appel

Découvrir l'article

International

Suicide de l’Espagne. Les gauchistes envisagent la régularisation d’un demi million de migrants

Découvrir l'article

A La Une, Ensauvagement, Sociétal

JO 2024. Des hôtels parisiens très loin d’afficher complets…

Découvrir l'article

Société

“Dans quel pays vit-on ?” Le maire de Romans-sur-Isère revient sur l’inaction du gouvernement après le meurtre d’un adolescent

Découvrir l'article

Economie

Destin commun. Les subventions délirantes des agents de Soros qui veulent imposer des migrants dans les campagnes

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, International, Justice

Immigration. Un gang serbe faisait entrer des clandestins tunisiens en France

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Star Wars : Un marathon inédit à Rennes pour la journée mondiale dédiée à la saga

Découvrir l'article

Immigration, International

En Allemagne, le lien entre immigration et délinquance est (enfin) fait

Découvrir l'article

International

Suicide de l’Espagne. Une pétition soutenue par l’extrême gauche et l’Eglise soumise au Parlement pour régulariser les migrants clandestins

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Interview de Yona Faedda, porte-parole du collectif Némésis poursuivie pour avoir brandi des pancartes : « libérez-nous de l’immigration » et « violeurs étrangers dehors ».

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky