Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Royaume-Uni. L’expulsion des clandestins vers le Rwanda de nouveau bloquée par la justice britannique [Vidéo]

Le projet d’expulsion des demandeurs d’asile vers le Rwanda, proposé par le gouvernement britannique, a été jugé illégal par la Cour d’appel de Londres il y a quelques jours tandis que le Royaume-Uni aurait déjà versé 163 millions d’euros au pays africain dans le cadre de cet accord.

Les expulsions vers le Rwanda de nouveau reportées

Nous évoquions il y a peu les désillusions d’une partie des Britanniques ayant voté en faveur du Brexit, contraints de constater que le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne n’avait pas permis de solutionner le problème de l’immigration illégale, loin s’en faut ! Le nouveau rebondissement concernant le projet d’expulsion des migrants clandestins vers le Rwanda survenu il y a quelques jours a dû conforter ces déçus dans leurs opinions.

En effet, le projet du gouvernement britannique d’expulser certains demandeurs d’asile vers le Rwanda a été jugé « illégal », jeudi 29 juin dernier, par la Cour d’appel de Londres. Dans une décision rendue par trois juges, la Cour a annulé une décision de la Haute Cour qui avait précédemment statué que le Rwanda pouvait être considéré comme un pays tiers sûr vers lequel envoyer des demandeurs d’asile déboutés.

« À la majorité, la Cour accueille le recours sur la question de savoir si le Rwanda est un pays tiers sûr. Elle rejette à l’unanimité les autres motifs », indique l’arrêt. Deux des trois juges ont ainsi estimé que le pays africain ne pouvait être considéré comme un « pays tiers sûr » car les « déficiences du système d’asile [y] sont telles » qu’il peut y avoir « un risque réel que les personnes envoyées au Rwanda soient renvoyées dans leur pays d’origine ». Le ministère de l’Intérieur britannique peut maintenant faire appel devant la Cour suprême.

Un plan d’expulsion contraire à la CEDH ?

Initialement, dans le cadre du plan proposé par le gouvernement conservateur britannique, les demandeurs d’asile considérés comme arrivés illégalement au Royaume-Uni avaient vocation à être expulsés vers le Rwanda. Le résumé du jugement du 29 juin indique que l’envoi de demandeurs d’asile au Rwanda constituerait une violation de la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH).

Ce plan d’expulsion vers le Rwanda, porté dans un premier temps par l’ancien Premier ministre Boris Johnson puis par l’actuel ministre britannique de l’Intérieur Suella Braverman, avait aussi pour vocation de décourager les futurs candidats à l’immigration clandestine vers le Royaume-Uni, notamment en traversant illégalement la Manche. Et, par la même occasion, de porter un coup aux activités criminelles des passeurs de migrants.

De leur côté, diverses ONG et autres associations pro-migrants se sont félicitées de la décision de la Cour d’appel de Londres. « C’est une énorme victoire. Le Royaume-Uni veut de l’espoir et non de l’hostilité », a notamment tweeté Together with Refugees, une coalition d’organisations caritatives défendant les droits des clandestins.

Pour sa part, la directrice de l’ONG Human Rights Watch au Royaume-Uni, Yasmine Ahmed, a qualifié cette décision d’ « excellente nouvelle », ajoutant que le gouvernement devait désormais « consigner cette proposition illégale, cruelle et inhumaine dans les livres d’histoire. Il est temps d’avoir une politique d’asile qui traite les gens avec respect et dignité ».

163 millions d’euros déjà versés au Rwanda

La décision de justice du 29 juin a également fait réagir le gouvernement du Rwanda, qui a publié un communiqué à la suite de celle-ci, affirmant que le pays était « l’un des plus sûrs du monde ».

Par ailleurs, le Royaume-Uni a d’ores et déjà versé au gouvernement rwandais 140 millions de livres sterling (163 millions d’euros) dans le cadre de cet accueil de migrants à venir selon la BBC. Autant dire que le Premier ministre Rishi Sunak, qui a fait du contrôle de l’immigration un élément central de son programme de gouvernement, est désormais dans une situation politique compliquée.

Toutefois, certaines voix au Royaume-Uni affirment que ce revers pourrait finalement constituer une opportunité pour le Premier ministre. Il pourrait ainsi se servir de cette décision pour tenter de séduire des électeurs à droite en présentant par exemple des propositions visant à quitter la Cour européenne des droits de l’homme.

Suite au verdict de la Cour d’appel de Londres, Rishi Sunak a déclaré via un communiqué : « Je respecte la Cour, mais je suis en désaccord fondamental avec ses conclusions ». Ajoutant que « le Rwanda est un pays sûr », Rishi Sunak a fait savoir que son gouvernement allait « maintenant demander la permission de faire appel de cette décision devant la Cour suprême ».

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Royaume-Uni. L’expulsion des clandestins vers le Rwanda de nouveau bloquée par la justice britannique [Vidéo]”

  1. Gaï de ROPRAZ dit :

    Sincèrement, je pensais que les Anglais étaient moins cons que les Français …

  2. Hadrien Lemur dit :

    « un risque réel que les personnes envoyées au Rwanda soient renvoyées dans leur pays d’origine » Et alors ? Où est le problème de renvoyer des clandestins dans leur pays ? Serait-il mieux de les garder en europe pour qu’ils puissent casser, pilier violer et tuer ? Les premiers à envoyer au Rwanda sont ces pourris de juges, et si possible on fait un charter avec les nôtres aussi avec Sandrine Rousseau et Mélanchon en cadeau surprise.

  3. Le Celte dit :

    J’ai commencé à travailler avec les Anglais en 1994 , s’était le pied .
    Une mentalité différente, un mélange de conservatisme et de libéralisme et des gens très accueillants avec ceux qui respectent leurs lois .
    Tout est parti en sucette quand ils ont subis les directives européennes.
    Allez à Birmingham s’est une catastrophe ils sont envahis de Pakistanais.
    A Londres il y a autour de 14 000 agressions au couteau par an .
    Selon votre origine il est préférable d’éviter certains quartiers.
    En France ça devient la même chose , l’immigration devient l’équivalent de la peste au Moyen Âge.

  4. patphil dit :

    le gouvernement des juges (étrangers à la cedh notamment) prime sur celui d’élus de la nation!
    quel camouflet envers les pays d’afrique , des “irresponsables”, des grands enfants auraient dit les colonialistes du siècle dernier

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International

Royaume-Uni. Victoire de la gauche : le plan d’expulsion vers le Rwanda abandonné… avec les 339 millions d’euros déjà versés au pays africain ? [Vidéo]

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. À quelques jours des législatives, un nouveau record d’immigration en Manche fait boire la tasse aux conservateurs

Découvrir l'article

International

Au Royaume-Uni, le parti de Nigel Farage au coude à coude avec les conservateurs dans les sondages

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, International, Justice

Royaume-Uni. 7 individus condamnés pour avoir exploité sexuellement 2 adolescentes démunies

Découvrir l'article

International, Tourisme

Les jardins perdus de Heligan : Un petit coin de paradis en Cornouailles britanniques

Découvrir l'article

International

Plus de 10 000 migrants traversent la Manche : un record pour 2024, l’immigration au cœur des législatives britanniques

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Les demandeurs d’asile bangladais déboutés bientôt remigrés

Découvrir l'article

Immigration, International

L’immigration clandestine record au Royaume-Uni montre que le plan Rwanda ne fonctionne pas car mal appliqué

Découvrir l'article

International

Immigration au Royaume-Uni. Le rapport choc.

Découvrir l'article

A La Une, Economie, International

Royaume-Uni. Contrairement à ce qu’indique la doxa gauchiste, les niveaux record d’immigration n’ont pas réussi à stimuler l’économie

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky