Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ce monumental amour des Wokes pour les immigrés [L’Agora]

Ce dimanche m’a emmené en randonnée dans ce magnifique Trégor que le monde nous envie. Au sein du club de joyeux trotte-menus dont je fais partie, il y a un couple de wokes. Gauchistes de l’extrême ! Danubes de la niaiserie soja. Mais sympas !

D’habitude, ils nous font plutôt marrer. Propos politiques toujours. Tellement dindons que ça en devient touchant. Mais ce dimanche, ce couple de quarantenaires abonnés à Télérama a réussi à faire monter son wokisme vers des galaxies profondes et encore mal-connues.

Matinée. Après 15 km de galopade, notre petit groupe s’arrête dans un resto. Plusieurs serveurs s’affairent. L’un d’eux est noir. Bon…

Chacun consulte la carte et les plus proches du comptoir cherchent à héler le premier employé qui passe pour prendre commande. Le resto est plein et nous devons repartir vite car un bon parcours nous attend pour rejoindre le but de notre rando.

Ah mais non, car il faut héler le serveur noir ! Impératif ! Depuis quelques minutes, je vois mon couple de gauchistes se tortiller sur sa chaise pour que ce soit ce serveur et non un autre qui vienne nous servir. L’explication est simple, l’homme soja du duo s’est rendu aux toilettes au début de notre arrivée et il a échangé deux mots avec le dit-serveur. Et depuis “c’est son copain”. Il faut impérativement que ce soit lui qui nous prenne nos commandes de cassolettes de crevettes avec sa jardinière de légumes. Parce qu’on sera mieux servi. Parce que ce sera meilleur.

Malheur, un serveur blanc vient s’enquérir de nos instructions. Notre-Dame d’Afrique le repousse d’un mot. Ce sera Fodé et personne d’autres ! Et pendant 15mn, nous devons attendre que monsieur se libère, sachant que l’individu en question n’a absolument rien demandé et qu’il est visiblement chargé d’une autre salle du restaurant. Tout notre petit groupe commence à s’énerver lentement. On va bouffer quand avec tout ça ? Et puis c’est que ça fait soif !

Ce qui apaise finalement l’ambiance, ce n’est pas l’arrivée (“Aaaaaaaah !”) de Fodé et de sa ch’tite tablette de commande, c’est le sourire de couenne de nos deux comparses. Comme une sorte d’illumination devant les faits et gestes de ce serveur. Le “copain”. Dans leur regard flotte tout l’amour du monde. Ils auraient adoré que quelqu’un l’insulte pour une omelette mal cuite afin de pouvoir voler à son secours et transformer la salle de resto en AG de Rennes 2. Fodé est devenu le centre de leur attention. Plus rien ne compte.

Même pas pour les raisons graveleuses et membrés auxquelles vous pensez. Non, non. Juste l’expression d’un amour désintéressé.

Car l’amour des wokes pour les populations exotiques est immense. Plus loin qu’Alfa du Centaure ! Un immigré leur chierait dans la gueule qu’ils lui diraient merci et lui essuieraient le cul en prime. Partant, il apparaît inutile d’essayer de convaincre des dévots. L’immigré est devenu le sel de la terre. L’immensité steppique de l’Homme accompli. Car victime universelle ! Les plus extrêmes ne nient pas le Grand Remplacement. Au contraire ! Ils l’appellent ! Le conceptualisent ! Car l’Homme africain fera naturellement mieux que nous. Il sauvera la planète et les ch’tits animaux mignons.

A la fin du repas, il a fallu attendre nos deux bobos. Parce qu’ils voulaient parler avec Fodé (qui s’appelle peut-être Christophe d’ailleurs) une dernière fois. Essayer de croiser son regard. Pendant ce temps-là, tout le groupe attendait en tapant des pieds. “Bon bah vous nous rattraperez !” On est partis en les laissant à l’entrée de la gargote. Comme des cons, ils espéraient attirer l’attention de leur nouveau copain qui avait bien autre chose à foutre.

Pas revus depuis. Si ça se trouve ils y sont toujours !

Anne-Sophie Hamon

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.
Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

20 réponses à “Ce monumental amour des Wokes pour les immigrés [L’Agora]”

  1. Yves Mary dit :

    Il serait intéressant de rechercher les causes de ce comportement irrationnel que j’ai bien souvent constaté.

    • Paul dit :

      Pour moi c’est simplement la mort de la culture française par américanisation. L’uniformisation des comportements.
      Quand on se balade dans les grandes villes la chose me paraît évidente : les français, même ceux censés être “de souche” sont des américains avec des passeports français.
      Ils se lèvent le matin de leur lit dans leur chambre ikea, pour s’habillent en gap, zara, Levi’s, Nike…. vont travailler dans de grandes multinationales ou chaînes. Ils déjeunent : un Burger, une pizza, un steak frite ou chinois avec comme dessert le tiramisu ou fondant au chocolat. Ils écoutent du rap qui suit les standards du rapport américain même s’il est français, ou du rock, c’est pareil c’est americanisé. Le soir îls regardent leurs séries Netflix ou film hollywoodien… postent des trucs comme le monde entier sur instagram ou tiktok aprzs une bonne seance de crossfit puis vont en boite boire les memes boissons et danser sur les memes musiques que le monde entier. Et le lendemain, c’est reparti pour un tour.

      Je pense que c’est ça la vraie cause… Le manque d’identité sans en être conscient.
      Ils ne savent plus qui ils sont parce que leur mode de vie entier est un copié collé du comportemebt du reste de la planète en cours d’américanisation.
      Combien sont même capables d’articuler un français correct? Certains utilisent des mots anglais à tout va sans même connaître parfois leur équivalent en français dans leur langue d’origine, c’est flagrant quand on regarde certains “influenceurs”.
      Ils pensent être français….combien ont lu un auteur français classique, connaissent la vie de 3 rois de France ou sont capables de cuisiner un classique de la gastronomie française? 2%? 1%?

      Et voilà : quand on n’a plus de racines…. on se laisse balader dans le sens du vent beaucoup plus facilement. En ce moment le vent est au wokisme. On y retrouvera donc un paquet de ces déracinés.

  2. Pierrick dit :

    Nous sommes 68 millions d’habitants en France. Vous multipliez le nombre de cartes de séjour délivré par ans (pour l’année dernière ; 320 330) pour atteindre le chiffre de votre “grand remplacement ” en France et vous verrez que le grand remplacement est plutôt dans votre imaginaire…il vous faudrait plusieurs vies pour vous pour le voir ! C’est tellement logique et évident que même…votre Fodé (ou Christophe…) le sait bien.

    • Hadrien Lemur dit :

      Vous oubliez juste un petit paramètre dans votre compte : Celui du nombre de clandestins d’origine africaine ou du moyen orient, pour faire court. Je ne sais pas si vous habitez un endroit à la campagne ou sur le plateau du Larzac mais faites-donc une petite visite dans le centre ville de Nantes, à Marseille ou à Montpellier et la réalité vous rattrapera. Dans des quartiers entier de ces villes le premier langage parlé n’est plus le Français mais l’arabe ou quelques dialectes africains. le grand remplacement n’est pas un fantasme, dans quelques décennies (très peu, sans doute) les Français de souche seront minoritaires. Nous ne le verront peut-être pas mais nos enfants ou leurs descendants le subiront.

      • Paul dit :

        Pas besoin d’attendre les enfants. Dans pas mal de villes autour de Paris les français ne sont pas simplement monoritaires, ils ont tout simplement déjà disparu du paysage. Il suffit de chercher des photos de Saint Denis, trappes, sarcelles, Cergy et autres il y a 40 ans sur internet et les comparer aux photos actuelles pour voir que le grand remplacement est une réalité. On peut se masturber la cervelle avec de savants calculs pendant des lustres pour prouver que “non ça n’existe pas…. ” la comparaison de photos fait voler en éclats tous les arguments de ceux qui ne veulent pas voir.

    • Taliesin dit :

      Pierrick, visiblement vos yeux ne vous suffisent pas et vous semblez avoir besoin de chiffres pour valider ce que tout le monde peut constater visuellement.
      Je vous invite donc à prendre en compte dans vos “cartes de séjours”, le nombre de clandestins naturalisés régulièrement et surtout le taux de natalité de cette population afro-immigrée. Là, ça devrait commencer à vous piquer les yeux comme les miens sont piqués lors d’une traversée pédestre d’une grande ville.

      Et puis, si ce n’est pas suffisant, prenez les chiffres de la détection de la dépranocytose :
      https://www.has-sante.fr/jcms/p_3385623/fr/la-has-recommande-la-generalisation-du-depistage-de-la-drepanocytose-a-la-naissance
      Près d’un enfant sur deux !!!

      L’absence de GR est plutôt dans votre imaginaire et que même les frankistanais reconnaissent (et approuvent !) son existence.

    • Pschitt dit :

      Le “nombre de cartes de séjour” est le critère généralement invoqué par les négationnistes du grand remplacement. Mais vous tombez mal. Déjà, il faut ajouter 156.103 demandes d’asile. Vous tenez vraiment à faire la multiplication que vous proposez ? Soit, essayons. Le nombre de cartes délivrées a augmenté de 17,2% et retrouve le niveau de 2019 après la crise du Covid. A ce rythme de progression, vos 320.330 deviennent 515.681 en trois ans et, entre 2022 et 2025, vous avez accueilli plus de 1.651.398 étrangers supplémentaires. Cette augmentation ne fait que refléter la démographie subsaharienne galopante. Or rien n’est fait pour ralentir le mouvement — et je suppose que vous tenez à ce que rien ne soit fait.
      Au bout de quelques années (quatre, souvent), il y a naturalisation : plus besoin de carte de séjour… et sortie de vos statistiques : les étrangers d’hier deviennent français, c’est du Grand remplacement à l’unité. Les enfants — voire les familles nombreuses — des titulaires de cartes de séjour ne figurent pas non plus dans vos statistiques.
      C’est tellement évident que “Fodé” le voit… Et “Pierrick” ne voudrait pas le voir ? Une seule explication : il ne veut surtout pas le voir !

    • Le Celte dit :

      Allez au Carrefour de Brest un samedi après-midi , vous aurez plus de facilité à compter le nombre de Finistèriens par rapport aux personnes qui ont des critères d’extraneités.
      Allez lundi matin à la Caf ou à la sécurité sociale les occidentaux sont minoritaires à tel point qu’ils ont même des agents qui s’occupent uniquement des Maghrébiens.

    • Erwan Berric dit :

      @pierrick.
      Tu nous prends pour des jambons?
      L’obs ou libé c’est pas ici.
      Ouste!

  3. alienor dit :

    je dois avouer que j’ai bien ri sur vos aventures, mais finalement, je devrais plutôt en pleurer, où va le monde ……

  4. Pschitt dit :

    C’est tout de même un cas extrême ! Quoique, quand on y pense, l’omniprésence actuelle des Noirs dans la publicité relève du même esprit. Elle est probablement contre-productive, car elle ne facilite pas la projection du public “de souche”, pourtant bien plus nombreux, sur le produit que l’entreprise désire vendre. Mais peu importe ! Le publicitaire parisien s’astreint quand même à mettre en scène votre “Fodé” (si ce n’est lui, c’est donc son frère, ou bien quelqu’un des siens). Et s’il ne le fait pas, le directeur de marketing du client l’exigera : il y aura toujours dans le circuit un bobo pour réclamer “qu’on mette une personne racisée quelque part”, par conviction ou pour afficher sa vertu woke. Et personne n’osera élever d’objection, bien entendu, tout en se disant que c’est idiot.

  5. Gaï de Ropraz dit :

    C’est bien dans l’air du temps. Et bien raconté (Merci Anne-Sophie !). Mais si la France plonge, et je le constate à chacune de mes visites (Plus ou moins trois fois par an, longues d’un ou de deux mois chacune, en provenance du Canada) la faute de ce délabrement national est à mettre au compte de ces abrutis gauchisants. Le problème c’est qu’on laisse faire, et les frontieres étant béantes comme chacun sait… Bref, La France et les residents Francais, tout au moins pour moi, n’ont que ce qu’ils meritent.

  6. Edith Vélut dit :

    Précision: la liberté d’expression ne devrait pas avoir besoin de justification.

  7. Jules dit :

    L’envie de “faire du bien”. Alors certes, si leur voisin bien blanc, bien vieux, qui a besoin d’un peu d’attention sollicitait leur bienveillance, ils tourneraient la tête ou regarderaient leurs pompes louboutin, parce que oui, cette égémonie woke emmitoufflée dans le bien être financier veut “donner”, mais pas à n’importe qui, il faut du woké, du racisé, bref, de la couleur pour rendre leur attention justifiée. Surtout quand le soir, ils raconteront leur “immense bienveillance” à d’autres bouffeurs d’exotisme. La connerie est universelle, mais il faut admettre qu’on a tout de même des échantillons sacrément enrobés.

  8. Le Celte dit :

    Vous n’avez pas remarqué dans les magasins la majorité des agents de sécurité sont d’origine étrangère.
    Je perd mes cheveux à cause d’une calvitie donc je rase mes cheveux.
    A chaque fois j’ai le droit d’être suivit du regard par ces personnes.
    Avec un ami ont est rentré et je lui ai dit tu vas voir en sortant il va me demander d’ouvrir le sac , j’ai parié 10 euros.
    Bingo en sortant j’ai eu le droit au contrôle du sac et j’ai à mon pote tu as perdu allez 10 euros dans ma fouille .
    Quand j’ai remercié l’agent de sécurité pour m’avoir fait gagner du pognon il était vexé le pauvre.

  9. dude dit :

    Ils sont contents de le voir au resto. Pas sûr qu’ils seraient contents de l’inviter chez eux. C’est souvent une posture chez les woke. Je connais personnellement un couple qui se vantait d’aider des nouveaux migrants marocains arrivés dans le village. Effectivement, ils s’étaient bougés pour leur permettre de prendre des cours de français, pour leur trouver un hébergement aux frais de la collectivité. La famille marocaine croyant avoir affaire à de bonnes personnes se sont présentés à leur porte pour leur dire un petit bonjour et leur apporter des pâtisseries. J’étais là et j’ai vu le mari faire une rictus de dégoût et dire à se femme de leur demander de passer leur chemin. Ils ont refusé les pâtisseries. Leur générosité avait des limites, non mais….

  10. Gwen.R dit :

    Ce faisant leur comportement s’apparente énormément à un comportement “colonialiste”, le bon n#gre travailleur doit être encourager mais le blanc lui ne fait que son travail.
    On pourrait l’interpréter de cet façon là prochaine fois ?! Je suis sûr que ces personnes adeptes de la bien pensence apprécieront la comparaison.

  11. mieke dit :

    C’est pareil en sculpture : toujours de profils africains des boubous des africaines.. L’ocidental ça ne se vend pas.. Dans mon atelier, on a fait une expos burkina fasso..leurs techniques, leurs scultures (bof)

  12. Henri dit :

    J’ai récemment eu affaire à un “Fodé” dans une grande brasserie lyonnaise dont j’étais le client depuis vingt ans. “Fodé” s’est montré impoli et arrogant, moi j’ai appliqué l’effet miroir (“comporte-toi de la même manière que ton vis-à-vis se comporte envers toi !”), et bien évidemment, la tension est montée automatiquement. Ça s’est mal passé, j’ai fini par tutoyer “Fodé” en lui ordonnant de m’apporter l’addiction fissa, parce que que je voulais déguerpir dès que possible rien que pour ne plus voir sa gueule. Il l’a très mal pris, le fier Africain, un autre serveur (que je connaissais) est arrivé, l’ai désolé, je lui ai réglé la note et suis parti. Le lendemain, j’ai mis un commentaire (poli) sur le site du restau, en évoquant pudiquement un “Africain vindicatif”, …et le commentaire été effacé. Bah ! Rien à faire LoL ! Mais je ne remettrai plus jamais plus jamais les pieds dans ce restaurant. Et je ne reverrai plus le virulent “Fodé” LoL

  13. Thomas dit :

    Les français n’aiment plus leur propre identité, à mon époque, quand j’étais môme, les parents appelaient leur fille Isabelle, Catherine ou Cathy, Nathalie…
    Aujourd’hui elles se nomment IsabellA, CatherinA, NathaliA…. Surtout n’ayez pas l’air normande, bretonne ou alsacienne !!!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, Local, RENNES, Sociétal, Société

A Rennes, une association pro-clandestins veut “sauver la peau des étranger-e-s et des assos qui les soutiennent” si le RN arrive au pouvoir

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Sociétal, Société

Rennes : après les Champs Libres, l’Hôtel Pasteur occupé par un comité de soutien aux immigrés !

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

A Droite c’est Bardella, à Gauche c’est Bordella [L’Agora]

Découvrir l'article

Local, RENNES, Sociétal, Société

A Rennes, une association subventionnée par la mairie organise des réunions pour personnes grosses… interdites aux hommes hétérosexuel

Découvrir l'article

E brezhoneg, Sociétal, Société

Stephani-e Stoll (strollad macronour er Rannvro) o redek war-lerc’h an “ebarzhataerien”

Découvrir l'article

Immigration, Tribune libre

Mais où iront les migrants quand l’Europe sera devenue l’Afrique ? [L’Agora]

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES

Mercredi 15 mai, les pro-immigrations vont perturber le centre-ville de Rennes

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Wokisme. « Il n’est pas nécessaire de persuader tout le monde de lutter contre le déclin de la civilisation, il suffit d’être assez nombreux » : Entretien avec Wanjiru Njoya

Découvrir l'article

International, Santé, Social, Sociétal

Santé. Le gauchisme, une maladie mentale au sens médical ?

Découvrir l'article

Tribune libre

“Wallah”, “Wech”, ces sales gosses qui parlent cité et rêvent d’avoir des “origines” [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky