Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Donges : Un menhir de 5000 ans enfermé dans la raffinerie Total

La destruction des menhirs de Carnac pour installer un monsieur Bricolage a été l’objet d’une émotion partout en Bretagne. Mais il existe un autre menhir breton totalement enfermé entre une citerne, une voie ferrée et un mur et totalement inaccessible pour le grand public : celui de la raffinerie Total de Donges en Loire-Atlantique (Sud Bretagne) !

“Menhir de la Vacherie”, “Menhir du Carlet” ou encore “Galoche de Gargantua”, ce menhir était autrefois dans un pré appartenant à la ferme de la Vacherie, située sur les bords de Loire.

Promis à un avenir industriel avec l’essor de Saint-Nazaire, cette prairie agricole fut vendue à l’Etat pour construire la raffinerie de Donges en 1933. Bon prince, L’Etat, puis Elf Aquitaine et enfin Total ont laissé le menhir en place malgré la reconstruction de la raffinerie en 1947 après son bombardement. Il faut dire que l’édicule daté de 5000 ans a été classé Monument Historique en 1889.

Et celui-ci est loin d’être modeste et anodin de par ses dimensions : 4,75m de haut, 1,60m de largeur ! Autour de lui, des fouilles partielles ont permis de trouver des restes de dolmens, ainsi que des outils préhistoriques encore enfouis aujourd’hui. Un fragment du menhir avait été cassé et gisait à côté de l’édicule jusque dans les années 80. Gênant l’extension de la raffinerie, celui-ci a aujourd’hui disparu.

Situé au coeur de la raffinerie, le menhir de la Vacherie reste toujours debout mais est inaccessible au grand public.

Crédit photo : Wikipedia/Dipo 44

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

9 réponses à “Donges : Un menhir de 5000 ans enfermé dans la raffinerie Total”

  1. REGNIER MICHELE dit :

    Sans oublier le plus grand dolmen classé aussi qu’est celui de Bagneux, près de Saumur. Celui-ci a ‘servi’ pour un garagiste avant que l’endroit privé ne se transforme en bistrot. Encore une anomalie de gestion municipale qui a soustrait au patrimoine de tous un bien civilisationnel en le laissant prisonnier, pratiquement inconnu!

    • Antoine dit :

      Beaucoup de municipalités se foutent royalement de ces questions patrimoniales. Elles s’intéressent plutôt à ce qui rapporte du pognon comme baisser la culotte devant les charognards de l’éolien qui érigent, eux, des monuments beaucoup plus importants. Dans la région de Saumur, comme partout ailleurs en France, ça bataille pour empêcher que ces saloperies sortent de terre.
      Le maire de Distré, Eric Touron (entre autre), est favorable à ces “monuments” : « On ne peut pas à la fois vouloir le développement des énergies renouvelables et s’opposer quand un porteur de projet vous sollicite. »
      Des euros à la place des yeux et un pois chiche en guise de neurones.

  2. Foucher dit :

    Pourquoi pas le déplacer, afin qu’il soit visible au public.

    • Antoine dit :

      Parce que ça coûte trop cher et que ça ne rapporte rien. Les monuments “écologiques” comme l’éolien, ça, par contre, ça rapporte gros ! Et pour les installer, on ne lésine pas sur les moyens, vu que c’est le contribuable qui paiera la note finale sur ses factures d’électricité.

    • Mickaël Cohuet dit :

      Ce que vous dites est une aberration. Un non-sens. Les sites mégalithiques ne sont pas situés n’importe où d’un point de vue géobiologique (cf. Thierry Gautier, “L’énergie des lieux sacrés”, Éditions Ouest-France), d’un point de vue spatial et astronomiques (cf. les travaux d’Howard Crowhurst pour ces deux derniers aspects).

    • Maguet dit :

      Crétin, un menhir ne se déplace pas… il est là pour équilibrer l’énergie… sa place est inchangeable.

    • Jean-Marc Lefebvre dit :

      Bonjour, on ne déplace pas un menhir comme un quelconque monument, les menhirs étaient placés à des endroits spécifiques en fonction de l énergie tellurique du lieu où il sont érigé.

  3. Mickaël Cohuet dit :

    Ce que vous dites est une aberration. Un non-sens. Les sites mégalithiques ne sont pas situés n’importe où d’un point de vue géobiologique (cf. Thierry Gautier, “L’énergie des lieux sacrés”, Éditions Ouest-France), d’un point de vue spatial et astronomiques (cf. les travaux d’Howard Crowhurst pour ces deux derniers aspects).

  4. Robert dit :

    Lorsqu’il y à de bonnes affaires pour créer des emplois et surtout de l’argent, alors, rien arrête le dieu argent, et là il s’agît d’un menhir classer site historique en 1889, mais, pour les forêts, l’océan et l’alimentaire c’est idem.
    Le Menhir du champ-Dolan en ille-et-vilaine en Bretagne, il fait 9,30 mètres de hauteur.
    La cupidité et l’égoïsme saura mettre fin à cette civilation.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Ensauvagement, Local, Société, ST-NAZAIRE

Montoir-de-Bretagne (44) : tentative d’enlèvement de mineure

Découvrir l'article

Politique, ST-NAZAIRE

Législatives 2024. Comment ont voté les quartiers « sensibles » à Saint-Nazaire ?

Découvrir l'article

ST-NAZAIRE

Agression au couteau lors d’une kermesse à Saint-Nazaire : une condamnation à 4 mois ferme…non exécutée

Découvrir l'article

NANTES, Politique

Législatives 2024. La liste des candidats en Loire-Atlantique

Découvrir l'article

Education, Ensauvagement, Local, Société, ST-NAZAIRE

Vivre-ensemble : Une école de Saint-Nazaire fermée suite à une agression de parents d’élèves

Découvrir l'article

Sociétal

Législatives : Andy Kerbrat, député LFI sortant de Loire-Atlantique, annonce que le programme du Front Populaire intégrera le changement de sexe à l’état civil, sur simple déclaration en mairie, et sans avis médical

Découvrir l'article

ST-NAZAIRE

Incendie volontaire et coups de feu à Saint-Nazaire : Un appartement visé dans un quartier Ouest

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Local, Société, ST-NAZAIRE

Saint-Nazaire : “Sales Français, je sais où vous habitez, je vous retrouverai”

Découvrir l'article

ST-NAZAIRE

Saint-Nazaire : les travailleurs de l’industrie en danger ?

Découvrir l'article

ST-NAZAIRE

Trafic de cocaïne à Saint-Nazaire : deux nouvelles peines de cinq ans de prison pour des dockers

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky