Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Lettre ouverte à Erwan Chartier [L’Agora]

Erwan Chartier… Pour les non-Bretons qui lisent ces lignes, une courte biographie s’impose. Journaliste au Poher Hebdo, un hebdomadaire du Centre-Bretagne, Erwan Chartier est également un enseignant, chercheur, éditeur… Une tête bien faite, un homme intelligent et cultivé. Auteur de plusieurs ouvrages de référence sur la Bretagne et le mouvement breton. À Breizh-Info nous lisons avec intérêt les livres d’Erwan Chartier.

Mais.

Mais Erwan Chartier a deux défauts : il évolue dans un petit milieu britto-bobo-gaucho qui l’empêche d’avoir une pensée libre. Et/ou il vit encore dans une Bretagne des années 80-90.

Nous ne l’avons pas précisé, Erwan Chartier tient le blog Penn Bazh sur l’actualité bretonne. Petites anecdotes, scoop, ce blog est tout à fait intéressant et nous incitons nos lecteurs à le lire, même si sa ligne éditoriale n’est clairement pas la nôtre. Mais dernièrement, ce blog a fait paraître un article où il est question d’une affaire de meurtre à Brest et, par ricochet crotte de nez frôlant la diffamation, de Breizh Info.

Effectivement, Philippe Perchirin était un contributeur et un commentateur occasionnel de Breizh Info. Nous ne savons d’ailleurs pas ce qui a bien pu lui passer par la tête ce 29 août à Brest. Cela regarde désormais la Justice.

Ce qui nous interpelle est plutôt le ton d’Erwan Chartier à l’encontre de Breizh Info. Comme chacun sait Breizh Info a été fondé par Yann Vallerie. Erwan Chartier et Yann Vallerie se connaissent puisqu’ils étaient au même parti politique breton dans les années 2000 : Emgann. Erwan Chartier a même donné des cours de communication et de journalisme aux militants d’Emgann de l’époque.

Mais ensuite leurs routes ont divergé. Erwan Chartier est resté sur une ligne de gauche, immigrationiste. Yann Vallerie a prolongé son parcours politique sur une ligne identitaire et anti-immigration. Cela ne les empêche pas de continuer à se croiser parfois, dans leur Centre-Bretagne! Sans jamais se saluer puisque Erwan Chartier ne «salue pas les fachos».

Le problème Erwan, est que, malgré ta culture et ton intelligence, tu n’as aucun courage politique et intellectuel. Aucun courage parce que tu vis dans un petit monde dont tu redoutes la nuisance sociale au cas où le moindre doute venait à percer dans tes paroles.

À partir de cela, deux hypothèses :

— Ou bien Erwan Chartier, en bon journaliste, voit la réalité de l’immigration telle qu’elle est, mais s’autocensure pour ne pas subir la mort sociale dans son petit milieu amical et professionnel. Partant, il continue à débiter le même robinet d’eau tiède en y croyant de moins en moins : Callac, Saint-Brévin, les festoù-noz pro-immigration, l’insécurité croissante et la débretonnisation entière de quartiers des grandes villes bretonnes, nous pensons qu’Erwan Chartier ne peut pas ne pas voir ça. Même d’un point de vue pratique, cet «évitement» est désormais impossible. Mais cela ne change rien à son sillon : coûte que coûte, Erwan Chartier tient sa ligne pro-immigrationniste gaucho-bobo, en se disant que tout cela finira bien. Que l’immigration est d’ailleurs fort «enrichissante» pour nous et que, d’ailleurs, tout ce petit monde sont des «réfugiés» comme les «réfus» basques des années 90.

— Ou bien Erwan Chartier y croit vraiment et vit dans ce doux monde des années 80 et 90 où la Bretagne était «épargnée» par le vote FN, tout simplement parce qu’il y avait très peu d’immigrés chez nous. À part deux-trois quartiers de Rennes, Nantes et Brest, l’immigration et ses méfaits n’étaient, à cette époque, que de vagues images que nous voyions à la télévision. Images qui ne nous concernaient pas. Et cette époque entretenait le mythe de la Bretagne «allergique au FN» où «le Borgne» faisait des scores ridicules. Nous en étions très fiers d’ailleurs! Même Yann Vallerie à l’époque!

Le problème, c’est que l’époque a changé. Que la Bretagne est touchée par l’immigration comme toute la ruralité française et que Erwan Chartier, s’il se situe dans l’hypothèse 2, ne l’a pas vu et ne veut surtout pas le voir.

L’insécurité dans les villes et dans les gros bourgs? À croire certains proches de M. Chartier, cela serait dû à des «fachos» qui «pratiquent des ratonnades» et «terrorisent la population». Sans rire! Ces gens sont toujours restés au «penn (où) touzet» à lacets blancs qui cogne, un soir de beuverie, sur tout ce qui n’est pas blanc. Erwan Chartier n’a juste pas compris que Jean-Marie Le Pen faisait 493 voix (10,95 %) à Carhaix en 2002 alors que sa fille fera 1389 voix (pour 39,18 %) au second tour l’année dernière et que tout cela n’est certainement pas dû au hasard ou à CNews.

Eh oui! En 20 ans, le vote FN aura donc gagné presque 30 % dans sa ville fétiche dirigée par le très à gauche Christian Troadec! Une explication?

Erwan, il faut que tu comprennes quelque chose : Yann Vallerie, ton cousin Gaston et le fils de la belle-soeur de la tante du marchand de meubles de Carhaix ne sont pas devenus «fachos» avec des portraits d’Hitler chez eux. Ce ne sont pas, non plus, des «égarés» qui se «trompent de colère». Ce sont tout simplement des honnêtes gens qui se rendent compte qu’il y a, depuis les années 80 et 90, des millions d’immigrés en plus en France et que ça ne se passe pas du tout bien. Que Alain Goutal a beau faire des affiches où Zemmour est habillé en SS, si des immigrés s’installent en masse dans le Centre-Bretagne, à Callac ou ailleurs, cela va tourner en catastrophe. Erwan, il faut que tu sortes de la secte gauchiste pour retrouver ton cerveau, ton esprit d’analyse et ton libre arbitre!

Quant au site Breizh Info, pour lequel tu as un petit air condescendant dans l’article publié sur Penn Bazh, il fait désormais 12000 entrées uniques par jour et se classe parmi les principaux sites d’informations de l’Hexagone. Qui dit mieux en Bretagne?

Pourquoi ce succès? Parce qu’il répond, entre autres, à une demande et à une angoisse populaire par rapport au Grand Remplacement, au Grand Déclassement, à la catastrophe migratoire et à la trahison de la Gauche wokisée. Face à cela, le «robinet d’eau tiède» gaucho-bobo-woke de certains sites bretons n’intéresse personne. Car il est hors du temps, hors du réel. Déni permanent. Bisounours world. Alain Goutal Land de «l’enrichissement» exotique. «Antifazone» sortit tout droit de la fac de Rennes.

Erwan, dans 10 ans, tu feras comme tout le monde : tu seras d’accord avec nous. Tu oseras voir ce que tu vois et oseras penser ce que tu penses. On fait le pari?

Mathurin Le Breton.

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

 

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Lettre ouverte à Erwan Chartier [L’Agora]”

  1. Alan al Louarn dit :

    Quand verrons nous un parti breton organiser des comités de quartiers pour réunir les habitants contre les menaces qu’ils subissent?

  2. Hervé Brétuny dit :

    et oui ces idées (tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, et les méchants fachos racistes) fleurent bon les années 80, 90 mais c’est fini. on a changé de paradygme.
    les “méchants” sont bien les racailles, dealers, les migrants dits mineurs etc qui agressent nos familles …il faut se réveiller, ou bien peut-être Erwann Chartier ne veulent même pas voir cela ?

    les vieux coco de Callac croient encore à ces fadaises de “anti fachisme” , mais ils ont un train de retard , certains sont restés calés avant la chute du mur de Berlin…..

  3. VORONINE dit :

    La vérité , c’est que dans l’imaginaire de ces créatures, l’etranger , c’est avant tout le français , qui depuis 6 siècles impose sa loi , sa langue aux bretons .A terme , leur action , bien soutenue pourrait avoir des conséquences intéressantes , comme on peut l’admirer en UKRAINE….ou l’on doit recourrir au russe , que tout le monde parle, dès qu’il faut traiter intelligemment un sujet sérieux .

  4. Odile Fourniol dit :

    J’aimerais tellement lire la réponse de Erwan Chartier … Difficile quand on est enferré dans des idées d’arrière-garde favorisant les avancées jacobines.

  5. Manac'h Per dit :

    Excellent papier.

  6. Olivier Escavi dit :

    Bonjour, à propos de l’article, si on peut appeler cela un article, d’ Erwann Chartier. J’ai laissé hier, dimanche 10 septembre 2023 un commentaire que je vous dépose ici.

    PAS DE RÉPONSES
    Commentaires1
    Pings0
    Olivier EscaviVotre commentaire est en attente de modération.
    10 septembre 2023 à 17h04
    Bonjour, je ne connais pas votre site, je suis juste effondré par la mort de Gilles, Gilles Grannec, l’article que vous avez écrit ne laisse aucune place à la peine de sa famille, de ses amis. J’ai demandé à plusieurs sites qui hébergeaient les écrits du tueur, de les effacer, et à part Riposte Laïque, tout le monde a répondu « oui » à mon appel du coeur. Votre article se sert de la mort de Gilles Grannec, homme génial, gentil, intelligent, vif, hors du commun, pour assener des coups à vos ennemis de la toile. Alors, je vous demande solennellement de retirer ce « papier » qui n’intéresse personne, et qui n’apporte que de l’agressivité. En vous remerciant. Olivier Escavi 0637000009

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Délinquants violents au pouvoir ? La gauche en raffole. Le cas Ilaria Salis

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Le jeu de Staline : de l’antifascisme au pacte Germano-Soviétique

Découvrir l'article

Sociétal

Un bar catholique saccagé à Angers (49) par des manifestants de gauche anti-RN : Le profil caricatural d’un suspect de 31 ans

Découvrir l'article

CARHAIX

Carhaix. Plus d’un an après, toujours pas de trace de « la menace d’extrême droite », après l’alerte à la bombe qui aurait visé le journal « Le Poher »

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Immigration : l’insupportable niaiserie de l’Emsav [L’Agora]

Découvrir l'article

CARHAIX, Local, Tribune libre

Pendant ce temps, Erwan Chartier continue son petit tour sur les « obsessions de l’extrême droite »… [L’Agora]

Découvrir l'article

Ensauvagement, International, Politique, Sociétal

Violemment agressé en Hollande, le leader conservateur Thierry Baudet accuse la « mouvance antifa » [Vidéo]

Découvrir l'article

Justice, Local, RENNES, Société

Stollgate : quand un journaliste bretonnant se prend les pieds dans le gallo

Découvrir l'article

Ensauvagement, International, Société

A New-York, un activiste d’extrême-gauche succombe au Vivre-Ensemble

Découvrir l'article

E brezhoneg, International, Local, ST-NAZAIRE

Sant-Brewen : ar sponterezh antifa

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky