Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Royaume-Uni. Nouveau record d’immigration en Manche malgré les promesses de Londres

Avec un nouveau record de clandestins débarqués sur le littoral en l’espace d’une journée, le gouvernement britannique ne parvient toujours pas à endiguer l’immigration illégale à travers la Manche malgré l’annonce de plusieurs mesures.

En Manche, 872 clandestins à bord de 15 bateaux…

Voici un nouveau record en matière d’immigration qui ne fait pas plaisir au gouvernement conservateur du Premier ministre britannique Rishi Sunak.

D’autant plus qu’au mois de juillet dernier, une autre « performance » réalisée par des clandestins extra-européens venait marquer l’actualité du Royaume-Uni lorsque le nombre moyen de migrants traversant la Manche par bateau le plus élevé jamais enregistré fut recensé par les autorités.

Au titre de ce mois de juillet 2023, les 3 299 migrants illégaux parvenus à gagner le littoral anglais avaient fait le voyage à bord de 63 bateaux, soit une moyenne mensuelle d’environ 52 migrants par bateau.

Ainsi, samedi 2 septembre, c’est cette fois le nombre de migrants ayant traversé la Manche en une seule journée qui a atteint un niveau inédit depuis le début de l’année 2023. La chaîne de télévision britannique BBC a rapporté le 4 septembre les chiffres des autorités, à savoir 872 clandestins débarqués à bord de 15 bateaux sur les côtes anglaises, en ayant profité de conditions météorologiques favorables. Le précédent record pour l’année 2023 avait été atteint le 10 août, lorsque 756 individus avaient effectué la traversée.

Dans le même temps, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a indiqué dans un communiqué que 54 migrants illégaux ayant pris la mer depuis le littoral de l’Hexagone ont été repêchés par les secours français dans le détroit du Pas-de-Calais avant d’être débarqués au port de Boulogne-sur-Mer.

Plus de 5 000 migrants illégaux débarqués au mois d’août

Sur l’ensemble du mois d’août, 5 369 clandestins ont réussi à traverser la Manche à bord de 102 bateaux pour gagner le Royaume-Uni. Suite à ces nouveaux débarquements du week-end dernier, ce sont désormais plus de 20 900 migrants illégaux qui sont arrivés à bord de 436 embarcations sur le littoral britannique depuis le début de l’année selon les chiffres officiels rapportés par la BBC.

Cité par cette dernière, le ministère britannique de l’Intérieur a déclaré que sa priorité était « d’arrêter les bateaux ». Une affirmation qui ressemble de plus en plus à un vœu pieux compte tenu des difficultés récurrentes de Londres à mettre un terme à ces arrivées de clandestins par voie maritime.

Maigre signe d’optimisme toutefois, il est à noter que le total de migrants illégaux étant parvenus à traverser la Manche à la fin du mois d’août 2022 était alors de 25 043. En comparaison, les chiffres 2023 sont donc légèrement inférieurs à ceux de l’année dernière à la même époque… Il faut toutefois prendre en compte le fait que les conditions de navigation furent beaucoup plus favorable durant l’été 2022 par rapport à cette année, où le nombre de jours permettant aux bateaux de faire la traversée a été relativement limité.

Pour rappel, sur l’ensemble de l’année 2022, le Royaume-Uni avait vu débarquer sur ses côtes plus de 45 000 clandestins.

Immigration en Manche : quelles cartes reste-t-il à Londres ?

De son côté, Rishi Sunak a lui aussi déclaré qu’il était « déterminé à résoudre ce problème », tout en admettant qu’il restait « un long chemin à parcourir » tandis que les prévisions météorologiques  des prochains jours, propices à la navigation à travers la Manche, font redouter de nouvelles arrivées d’embarcations de migrants sur le littoral anglais.

Selon un porte-parole du ministère britannique de l’Intérieur, « le nombre inacceptable de personnes qui risquent leur vie en effectuant ces traversées dangereuses fait peser une pression sans précédent sur notre système d’asile » tandis que le gouvernement conservateur est allé « encore plus loin en adoptant une loi sur l’immigration illégale qui permettra aux personnes arrivant illégalement au Royaume-Uni d’être détenues et rapidement renvoyées dans leur pays d’origine ou dans un pays tiers sûr ».

Aussi, au début du mois d’août dernier, le ministre britannique de l’Immigration, Robert Jenrick, avait évoqué la possibilité de retirer le Royaume-Uni de la Convention européenne des droits de l’homme pour faciliter les expulsions de migrants, suscitant un débat au sein du Parti conservateur, alors que les plans d’expulsion vers le Rwanda ont déjà été contrariés par la CEDH.

Pour sa part, le parti travailliste a accusé le Premier ministre britannique d’avoir « échoué à prendre en main » le problème des traversées de la Manche. Affirmer le contraire serait difficile…

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Royaume-Uni. Nouveau record d’immigration en Manche malgré les promesses de Londres”

  1. louis dit :

    les anglais ont le meme staff politique au pouvoir malgré le brexit forcément ….

  2. Dany dit :

    S’ils n’en veulent pas ils n’ont qu’à les refouler, les empêcher d’acoster après les avoir prévenus…que s’ils s’obstinent ce sera à leurs risques et périls !..

  3. domper catalan français dit :

    La seule façon d’arrêter ” l’invasion “( osons les vrais mots ! ) réside dans 2 systèmes : Le 1er serait d’employer des mesures maritimes brutales pour éviter l’abordage et serait incompatible avec les droits de l’homme et les valeurs humaines. Le second serait de ne pas appliquer les aides et autres allocations à ces nouveaux arrivants s’ils ne travaillent pas….là encore, les droits fondamentaux et les considérations humanistes empêchent toute stratégie dans ce sens. Moralité : Les jeux sont faits et légal ou illégal rien ne pourra arrêter cet envahissement de l’ Europe occidentale et le grand remplacement est déjà en marche.

  4. Gaï de ROPRAZ dit :

    Toujours, continuellement, les mêmes histoires !

    Le seul remède, c’est de refuser tout accostage.
    Et puis de reprendre la barcasse et l’emmener en dehors des limites des eaux territoriales. Et bien entendu, l’abandonner sur place.

    S’ils persistent à vouloir revenir, j’en reviens à ma proposition, déjà exprimée sur Breizh-Info tout au moins concernant la France, relative à la construction de bagnes, loin, bien loin de nos Terres. Pour ce qui est de la France, je proposais, et propose toujours, la construction de ces bagnes en Terre Adelie (Nos Territoires Français au Pole-Sud). Il suffit d’une fois, d’un seul transport d’émigrés vers ces regions lointaines, et je vous garantis que ça en refroidirait plus d’un !

  5. patphil dit :

    le “britanique” rishi sunnak, descendant lui même d’immigrés, parle beaucoup mais finalement ne fait rien, comme ailleurs en europe occidentale, quand on veut on peut, mais quand on ne veut pas…

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Pierre Gentillet : « Nos campagnes sont des hangars à migrants »

Découvrir l'article

International

Point de vue. La démocratie britannique a cédé à l’intimidation islamiste

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Immigration, Politique

Le Conseil de l’Europe communique sur “les discriminations linguistiques en Europe” en ne parlant… que des migrants

Découvrir l'article

International, Santé, Social, Sociétal

Tiers-mondisation. Gale, scorbut, rachitisme : le retour de maladies de l’ère victorienne au Royaume-Uni

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Immigration, Social, Sociétal

Immigration économique. Gabriel Attal va « faciliter » l’embauche de travailleurs extra-européens dans le secteur agricole

Découvrir l'article

Immigration, International, Sociétal, Vidéo

Royaume-Uni. Rémunérer des influenceurs TikTok pour dissuader les clandestins ? [Vidéo]

Découvrir l'article

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Un nouveau coup d’arrêt pour le projet d’expulsion des clandestins vers le Rwanda ?

Découvrir l'article

Sociétal

Accueillir des migrants avec moins d’énergie ? Avec O. Delamarche et Charles-Henri Gallois

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Sélection de la rédaction

Immigration. Dysfonctionnements, situation financière précaire et dépendance aux subventions publiques : Coallia épinglée par la Cour des Comptes

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍