Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

En avril 2024, les Gascons vont courir pour leur langue

Appelées “Korrika” au Pays Basque, “Redadeg” en Bretagne, “Correlingua” en Corse, “Correllengua” en Catalogne ou “Rith” en Irlande, les courses à relais pour les langues minorisées se multiplient depuis quelques années. En Gascogne, où la langue d’origine est l’occitan gascon, les militants pour la langue organisent depuis 2018 “La Passem” dont l’édition de 2024 devrait couvrir plusieurs départements sur 1100 km de routes de montagne.

“La Passem” est une course qui se tient tous les deux ans à travers le territoire de Gascogne (Béarn, Bigorre, Landes, Bas-Adour) et qui a pour but de recueillir des fonds qui sont ensuite reversés à des projets œuvrant pour la transmission et la valorisation de la Lenga Nosta (notre langue), l’occitan gascon.

Durant la course, un témoin symbolisant le gascon est transmis de main en main à chaque kilomètre. Il contient un message tenu secret jusqu’à l’arrivée. Les participants courent jour et nuit et ce pendant plusieurs jours, précédés par une camionnette ouvrant le passage. Sur le bord des routes, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, des coureurs attendent le passage du convoi pour partager le plaisir de courir pour le gascon.

En Bretagne, la grande soeur de la Passem appelée “La Redadeg” rassemble des milliers de personnes tous les deux ans.

Une politique linguistique est menée de concert depuis 2008 par le Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, et le Département des Pyrénées-Atlantiques moitié bascophone-moitié occitanophone. Le Béarn (la moitié des Pyrénées-Atlantiques), la Bigorre et le Bas-Adour (la partie gascophone du Pays Basque) constituent un territoire où l’enseignement de la langue d’oc est fort avec 12 écoles Calandreta, 33 écoles bilingues, 45 écoles avec enseignement renforcé, 1 collège Calandreta et 6 collèges bilingues en 2020.

Les écoles Calandreta sont des écoles immersives en occitan. Elles sont présentes sur une bonne partie du territoire de l’Occitanie linguistique.

Avant la francisation imposée par Paris et le Grand Remplacement, la quasi-totalité de la population gasconne parlait le gascon au quotidien.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “En avril 2024, les Gascons vont courir pour leur langue”

  1. Maury dit :

    Voilà un nouveau succès des destructeurs de la France qui instrumentalisent toutes les minorités pour détruire notre identité : ici, l’unité linguistique.
    Sauvegarder nos patrimoines régionaux, oui, mais pas à ce prix là.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture, Culture & Patrimoine, Histoire, Patrimoine, Tourisme

[Découvrir la France] Tournemire : une destination historique en plein Cantal

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Immigration, Tribune libre

La meilleure manière de lutter contre le Grand Remplacement est de… [L’Agora]

Découvrir l'article

E brezhoneg, Vidéo

30 vloaz Calendreta Lescar (video en okitaneg)

Découvrir l'article

Insolite, International

Une université japonaise ouvre un cours d’occitan

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Justice, Patrimoine, Société

Prénom occitan refusé : la famille saisit l’ONU

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Education, Patrimoine, Société

Un appel pour faire rentrer les littératures en langues régionales dans les manuels scolaires

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Vidéo

Le ministre de l’Education Pap Ndiaye a un “intérêt bienveillant” pour les langues “régionales”, mais… (vidéo)

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Patrimoine, Politique

Poutou et les langues régionales : le candidat le plus volontariste

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, E brezhoneg

Mont da redek gant La Passem e-lec’h mont d’ar Redadeg ?

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, E brezhoneg, Histoire, International, Patrimoine

Dordogne : an Departamant evit an okitaneg

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky