Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Suède. Des djihadistes de Daesh employés dans les écoles et les services sociaux ? [Vidéo]

Révélations affligeantes en Suède : d’anciens djihadistes de Daesh occupent des postes sensibles dans les institutions éducatives et sociales du pays, mettant en évidence des lacunes dans les services de sécurité.

La Suède paie sa politique migratoire au prix fort

S’il est régulièrement question de la Suède ces derniers temps sur Breizh-Info, c’est peut-être parce que le pays récolte en même temps les divers fruits semés voilà une vingtaine d’années par l’intermédiaire d’une politique migratoire totalement inconsciente.

Parmi ces conséquences, la Suède est notamment confrontée à la guerre que se livrent les différents gangs issus de l’immigration extra-européenne avec plus de 40 personnes tuées par balle dans près de 300 fusillades survenues dans le pays depuis le début de l’année 2023.

Mais la Suède doit également composer avec une importante menace de terrorisme islamiste sur son territoire. Ainsi qu’à des violences engendrées par l’importation de conflits africains, comme ce fut le cas au cours de l’été dernier avec des affrontements s’étant déroulés lors d’un festival érythréen, les incidents faisant plus de 50 blessés. La Suède compte par ailleurs des dizaines de milliers de personnes d’origine érythréenne parmi sa population.

Ces derniers jours, c’est une enquête réalisée par le média suédois Expressen qui vient mettre en lumière une autre résultante de l’importation de populations de confession musulmane dans le pays scandinave.

Une société suédoise « trop naïve »

Le journal en question, après avoir investigué, indique que des anciens djihadistes de Daesh occuperaient désormais des postes dans des centres de loisirs, des écoles maternelles ou encore au sein des services sociaux depuis leur retour en Suède.

Face à cet aveu supplémentaire de l’échec du modèle multiculturel, le ministre suédois de l’Éducation, Lotta Edholm, a déploré une politique inconsciente vis-à-vis du retour et du suivi des anciens combattants de l’État islamique disposant de la nationalité suédoise : « La société suédoise, notamment les écoles, a été trop naïve en ce qui concerne les rapatriés de l’État terroriste Daech », a-t-elle déclaré.

L’enquête a rapporté que 83 de ces djihadistes ayant combattu pour l’État islamique avaient été rapatriés en Suède. Sur ce total, plus d’un islamiste sur quatre (soit 21 individus) s’est vu confier des emplois où il est responsable d’enfants, de jeunes et de personnes socialement vulnérables.

Commentant cette information, Lotta Edholm a affirmé (un peu tardivement) qu’il était « tout à fait inacceptable que des terroristes de Daesh travaillent dans des écoles suédoises, des centres de loisirs, etc. Cela ne devrait pas être autorisé ». À la suite de ces révélations, le ministre suédois de l’Éducation a indiqué qu’il comptait organiser « une réunion avec les autorités compétentes et les parties prenantes sur ces questions ».

L’efficacité des services de sécurité suédois en question ?

Si cette prise de conscience arrive avec du retard, il est à souhaiter désormais pour la population suédoise que la vingtaine de djihadistes concernés soient démis de leurs fonctions.

Pour autant, il est difficile de ne pas s’interroger sur l’efficacité des services de renseignement et de sécurité suédois suite à ces révélations. D’autant plus que, dans plusieurs cas, ces ex-combattants de l’État islamique ont été embauchés peu après leur retour de Syrie, où ils ont souvent passé plusieurs années aux côtés de l’organisation terroriste.

Lotta Edholm estime pour sa part qu’il revient aux employeurs du système scolaire en particulier de redoubler d’efforts pour vérifier les antécédents de leurs employés : « Il incombe à l’employeur de prendre des références, par exemple, et de vérifier ce qu’une personne a fait avant d’être embauchée. Dans ces cas, cela a clairement échoué », a-t-elle déclaré.

Autre problème à résoudre pour l’exécutif suédois, l’absence de communication entre les autorités afin que la police, les services sociaux et les écoles puissent se parler « sans que le secret ne les gêne », a indiqué le ministre suédois de l’Éducation, en poste depuis le mois d’octobre 2022.

En effet, si les agences de sécurité (Säpo/Säkerhetspolisen/service de la sûreté de l’État de la Suède) avaient porté à la connaissance des employeurs du système scolaire certaines informations concernant les candidats à l’embauche en question, une telle aberration aurait pu être évitée. Avec notamment comme principal risque la volonté des anciens djihadistes d’influencer le jeune public auprès duquel ils travaillent. Suite à la publication de cette enquête par les médias suédois, une enquête a été ouverte.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Suède. Des djihadistes de Daesh employés dans les écoles et les services sociaux ? [Vidéo]”

  1. louis dit :

    “naive” ce n’est pas le mot qui me vient a l’esprit mais bon restons correcte !😂

  2. Norbert de Borea dit :

    Comme dans toutes les démocraties libérales européennes, les services de renseignement étaient contraints de surveiller les milieux nationalistes, au détriment du danger réel….

    Ethnomasochisme d’État.

  3. Bran ruz dit :

    Naïveté ? Ben non , à minima des benoits débiles qui permettent à des barbares de pouvoir un jour dupliquer leurs actes infames dans les écoles suédoises. Fou et masochistes sont ces personnes !!

  4. kaélig dit :

    Finalement, être dirigeant politique est un boulot peinard…Tu dis oui à tout sans te soucier de l’intérêt de ton pays, les supposés opposants trop lâches ou fainéants regardent ailleurs…tu as bonne conscience, tu es généreux, ouvert sur le Monde, pas raciste pour un sou…et tu retournes le soir dans ton quartier bien sécurisé fier de toi et l’âme en paix…
    Ah…M…de, ça foire…C’est pas grâve car tu es “responsable mais non-coupable”…De toute façon, même viré, le système complice te trouvera une bonne planque: ambassadeur au Népal comme un conseiller déchu de Truman en 1948, sénateur, conseiller d’Etat…à défaut patron d’un “machin”, une agence parmi les 1200 créées (En France), une Fondation, une Haute Autorité inventée spécialement pour toi pour te permettre de “survivre”.

  5. patphil dit :

    partout les zélites européennes préfèrent lutter contre l’estrêêême droate,

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Politique

Fabrice Leggeri, ex-directeur de Frontex : « La Commission européenne voit l’immigration illégale comme un projet et non pas comme un problème »

coucou

International

Terreur Woke. Le conseil municipal de Melbourne propose des vestiaires non mixtes dans les installations sportives

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

BREST

Trafic de drogue à Brest : un dealer condamné à 12 mois de prison dont 4 fermes

Enedis

MORLAIX

Un agent Enedis violemment agressé près de Morlaix : la gendarmerie lance un appel à témoins

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Justice, Sociétal, Société

La djihadiste Emilie König arrive à Rennes !

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES

Palestiniens sous OQTF : Sous pression des pro-immigration, le préfet de Bretagne contraint de s’expliquer

Découvrir l'article

International

Volontaires étrangers dans l’enfer de Raqqa

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, Local, NANTES

Nantes : Avec l’Académie Française de la Pensée Islamique, découvrez “l’apport des musulmans dans l’Histoire de France”

Découvrir l'article

BREST, Immigration, Local

Du bonheur d’être marié avec un islamiste sous OQTF…

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Palestine, Israël. 24 % des musulmans français de 15-24 ans soutiennent le Hamas

Découvrir l'article

Sociétal

L’immigration contribue à la baisse des résultats des tests d’aptitude à l’école

Découvrir l'article

E brezhoneg, Justice, Local, RENNES, Société

Kemenn bombezenn e Roazhon : al lisead a selle ouzh videoioù Daesh

Découvrir l'article

Sociétal

Abayas, burqa, Arras… Enquête auprès des musulmans sur la laïcité et la place des religions à l’Ecole et dans la société

Découvrir l'article

International, Religion

Chine. Des centaines de mosquées fermées ou détruites pour restreindre la pratique de l’islam

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍