Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Saint-Nicolas. La traditionnelle fête chrétienne de nouveau attaquée par les ethno-masochistes [Vidéo]

La fête chrétienne de Saint-Nicolas est décidément bien chahutée en Europe ces derniers jours. Aux Pays-Bas, une manifestation contre le personnage de « Pierre le Noir » en raison de son visage grimé de noir a provoqué des affrontements avec la population locale.

« Blackface », Saint-Nicolas et affrontements aux Pays-Bas

Comme prévu, la propagation de la terreur woke dans différents domaines associée à une proportion de population d’origine extra-européenne de plus en plus importante dans la plupart des pays d’Europe de l’Ouest tiennent toutes leurs promesses…

En raison du calendrier, c’est la traditionnelle fête chrétienne de la Saint-Nicolas, célébrée le 6 décembre, qui a fait l’objet de critiques dans différents états européens ces derniers jours. Dernier délire gauchiste en date, celui survenu aux Pays-Bas samedi 18 novembre dans le village de De Lier, situé au sud du pays tandis qu’en Hollande, plusieurs villes ont célébré l’arrivée annuelle de Saint-Nicolas le week-end dernier.

Dans le village en question, des manifestants avaient organisé un rassemblement afin de dénoncer la présence du personnage de Zwarte Piet (« Pierre noir», en français), compagnon de la Saint-Nicolas dont l’incarnation par un individu au visage grimé de noir (pratique appelée « Blackface ») vaut désormais accusation de racisme pour les ethno-masochistes d’extrême-gauche. Qui n’avaient pas oublié de repeindre le tambour accompagnant leur manifestation aux couleurs du drapeau palestinien…

Après Black Lives Matter, un ethno-masochisme accru

S’il ne s’agissait pas du premier mouvement d’opposition au personnage de Zwarte Piet organisé en Hollande, la population locale a cette fois décidé de réagir. Plutôt vivement d’ailleurs, lorsque des centaines de personnes ont lancé divers projectiles sur ces manifestants « antiracistes », y compris les feux d’artifice et des fumigènes. Une altercation qui a nécessité une intervention de la police.

Quant aux trouble-fêtes gauchistes, le rassemblement en question a été organisé à l’appel du collectif «Kick Out Zwarte Piet » (« Jetez Zwarte Piet Dehors »), créé en 2011. Un groupe déjà rompu à l’organisation de ce type de manifestations et faisant parler de lui chaque année aux Pays-Bas pour dénoncer cette tradition qu’il considère comme « un vestige de l’époque coloniale », précise le journal français Libération.

Ce dernier soulignant par ailleurs que la pression exercée par l’extrême-gauche hollandaise pour que disparaisse ce personnage traditionnel de la Saint-Nicolas s’est accrue depuis les manifestations du mouvement Black Lives Matter à l’été 2020. Mouvement qui a été depuis au cœur de nombreuses polémiques, y compris financières.

Saint-Nicolas menacé en Autriche et en Belgique

Cette affaire hollandaise intervient quelques jours seulement après une autre polémique dont nous nous sommes faits l’écho, cette fois en Autriche, où la traditionnelle visite de Saint-Nicolas le 6 décembre aux enfants d’un jardin d’enfants à Plainfeld a été remise en question pour la première fois. Le motif invoqué par la directrice  de l’établissement ? La protection des enfants issus de l’immigration des traditions ayant une référence chrétienne. Ce qui a provoqué l’indignation des parents et du maire.

Quelques jours plus tôt, c’était au tour du maire socialiste du quartier Saint-Gilles, à Bruxelles (Belgique), de partager l’une de ses idées lumineuses : renommer Saint-Nicolas en Sidi Nicolas, perspective qui représenterait selon lui « un moyen de trouver un lien avec la communauté musulmane de la commune », cette dernière voyant résider « beaucoup de personnes […] originaires du Maroc. »

 Et de conclure sans rire que, pour lui et ses élus, « Saint-Nicolas doit être respectueux de l’environnement, respectueux des cultes et intersectionnel. Le Père Fouettard a d’ailleurs été viré depuis longtemps ».

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Saint-Nicolas. La traditionnelle fête chrétienne de nouveau attaquée par les ethno-masochistes [Vidéo]”

  1. Clovis dit :

    Le grand remplacement en marche avec la complicité des partis et associations de gauche

  2. Prétet Yvette dit :

    Les Chrétiens de France sont remplacés par les musulmans étrangers avec le consentement de nos ”politiques” et des gauchistes!….Actuellement, dans le Haut-Karabach: nous assistons à un génocide des Arméniens chrétiens et à l’extermination du peuple arménien, dans l’indifférence générale!3.000 ans de présence arménienne, dans le Haut-Karabach, sont effacées de l’Histoire, en moins de 24 heures,…. et on n’entend pas notre pape François!…

  3. nina dit :

    “zwarte piet” ou ” pierre-le-noir” accompagne traditionellement St Nicolas qui est la fête des petits enfants.

    Traditionnellement, “zwarte Piet” devrait être un ramoneur comme dans tous les pays allémaniques.

    Mais les hollandais qui sont racistes et xenophobes – mais oui, [sauf si vous avez du pognon] – ont fait de “zwarte piet” un nègre très caricatural . Ne pas oublier que l Afrique du Sud etait en partie une colonie hollandaise. Comme la guyanne ( suriname) hollandaise.
    Et les noirs n y étaient pas à la fête, les Pays Bas etant de tradition protestante calviniste y ont introduit la segregation raciale ( apartheid) qui a perduré très longtems et laissé des traces . Ce n est pas étonnant que ce soit plus particulierement ces noirs là qui protestent.
    Allez, une blague pour terminer.
    Si vous serrez la main à un hollandais, verifiez aprés qu il vous reste tous vos doigts

    • kaélig dit :

      “Mais les hollandais qui sont racistes et xenophobes”
      Mais évidemment comme tout le monde !
      A un journaliste qui en 1979 interviewvait en 1979 un des 120 000 boat people accueilli par la France:
      “Vous n’avez pas peur du racisme en France !”….Le Viet répondit: “Ben non…chez nous, c’est normal”.
      Et en effet, dans l’ancienne Indochine, le racisme entre chinois, vietnamiens, laotiens, cambodgien…Faisait partie de la norme, le summum étant atteint par le régime de Pol Pot qui dégomma la moitié de sa population pour instaurer le Kampuchéa “démocratique” (ouarf !) et retrouver la race pure des premiers habitants (Les chinois plus blancs étaient particulièrement visés).

  4. patphil dit :

    du passé faire table rase ! pour permettre d’être grand-remplacer

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Brest

Loudéac

Trafic de drogue en Centre Bretagne : prison ferme pour les trafiquants

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

LORIENT

Lorient : 4 ans de prison pour Moussa K, un multirécidiviste auteur de vols avec violences

frelon_asiatique

Environnement

Côtes d’Armor. Plus de 100 000 reines de frelons asiatiques capturées en 2023

Ensauvagement, Local, PONTIVY, Société

Vols, dégradations, sale temps pour les automobilistes du pays de Pontivy !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Ensauvagement, Immigration, International, Sociétal

Pays-Bas. Incendies, policiers blessés : des groupes d’Africains sèment le chaos à La Haye [Vidéo]

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Social

Immigration aux Pays-Bas : une facture de 400 milliards d’euros et des travailleurs immigrés coûtant plus qu’ils ne rapportent

Découvrir l'article

International, Sociétal

Terreur woke. En Autriche, des enfants privés de la Saint-Nicolas au nom de la « diversité » et des « différences culturelles » ?

Découvrir l'article

International

Belgique : le chef du parti néerlandais (FvD) Thierry Baudet agressé et frappé à la tête par un militant se revendiquant antifa

Découvrir l'article

A La Une, International

Rob Roos : « La plupart des Européens ne réalisent pas qu’une fois une loi adoptée en Union Européenne, nous ne pouvons pas nous en débarrasser dans nos propres pays » [Interview]

Découvrir l'article

International

Pays-Bas. Frans Timmermans, « le pape du climat » au sein de l’Union Européenne veut devenir Premier ministre

Découvrir l'article

International

Pays-Bas. Le Gouvernement tombe après des tensions sur la politique d’immigration

Découvrir l'article

International

Le parti néerlandais des agriculteurs, le BBB, est une version édulcorée des partis patriotiques.

Découvrir l'article

International, Politique

Pays-Bas. Le monde rural inflige un revers électoral aux partis de gouvernement [Vidéo]

Découvrir l'article

Economie, Environnement, International, Sociétal

Pays-Bas. Pour réduire les émissions d’azote, le gouvernement veut fermer 3 000 exploitations agricoles, y compris par des « rachats obligatoires » [Vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍