Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immigration en Bretagne. Un nouveau gang de cambrioleurs géorgiens arrêté, des clandestins albanais logés à l’hôtel à Brest

Un gang de cambrioleurs géorgiens a de nouveau fait des ravages dans la région, cette fois du côté de Vitré. Toujours en lien avec l’immigration, le propriétaire d’un hôtel à Brest est quant à lui suspecté d’avoir loué des chambres à des clandestins albanais.

Les cambrioleurs géorgiens sillonnent la Bretagne

Les gangs de cambrioleurs géorgiens se font remarquer depuis plusieurs années en Bretagne. Mais, la justice française étant ce qu’elle est, les éventuelles interpellations de ces voleurs donnent parfois lieu à des situations rocambolesques, comme ce fut le cas au tribunal correctionnel de Saint-Brieuc le 7 septembre dernier. Quatre individus de nationalité géorgienne y étaient jugés pour quatre cambriolages commis à Langueux entre le 14 et le 16 février 2023. Des prévenus qui n’étaient pas présents à l’audience puisque, remis en liberté à l’issue de leur garde à vue, ils eurent largement le temps de se volatiliser dans la nature avant leur convocation devant le tribunal fixée plus de six mois après les faits…

Dans la nuit du 18 au 19 novembre derniers, c’est cette fois à Vitré que trois autres Géorgiens ont été interpellés par le Peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie (Psig) de la sous-préfecture brétilienne.

Le trio s’affairait à cambrioler le magasin Boulanger, situé dans la zone de la Baratière, lorsqu’il a été pris sur le fait par les forces de l’ordre selon le Journal de Vitré. Placés en garde à vue dans la foulée, les trois Géorgiens ont été déférés au parquet de Rennes le 20 novembre. Dans le cadre d’une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), le tribunal correctionnel a rapidement décidé de leur sort en condamnant les trois individus reconnus coupables de vol avec effraction à des peines comprises entre quatre et six mois de prison.

Suspecté d’avoir hébergé des clandestins albanais à Brest

À Brest, un homme âgé de 58 ans a été placé en garde à vue puis présenté au parquet le 22 novembre et devra répondre à une convocation devant le tribunal correctionnel le 11 avril prochain car il est suspecté d’avoir hébergé dans des conditions indignes des familles albanaises se trouvant en situation irrégulière sur le territoire français.

Avant sa présentation au parquet, l’individu, hôtelier de profession, était déjà incarcéré à la maison d’arrêt de Brest après avoir été condamné en juin 2022 pour des faits de proxénétisme aggravé.

Selon le parquet de Brest, il s’avère que le mis en cause avait vu l’hôtel dont il est propriétaire être visé par un arrêté prescrivant l’interdiction d’accueillir du public. Interdiction que le quinquagénaire aurait décidé de contourner en louant à des familles albanaises de quatre à cinq personnes des chambres de 10 m² avec des installations sanitaires collectives. Le tout contre un loyer de 400 € par mois. À l’origine de cette enquête, un signalement émis par des voisins de l’hôtel auprès des services de la Ville de Brest.

L’homme est reparti en prison après avoir été présenté au juge des libertés et de la détention qui lui a par ailleurs notifié son placement sous contrôle judiciaire jusqu’à l’audience. Il est désormais poursuivi pour plusieurs délits, à savoir perception de loyer pour l’occupation d’un local ayant pourtant fait l’objet d’un arrêté vu les conditions d’insécurité et d’insalubrité ; soumission de plusieurs personnes vulnérables à des conditions d’hébergement indignes, aide au séjour irrégulier d’un étranger en France ayant pour effet de le soumettre a des conditions incompatibles avec la dignité humaine.

Rappelons toutefois en dernier lieu que l’hébergement de clandestins dans des hôtels se fait parfois avec l’approbation des autorités, comme ce fut le cas récemment en Angleterre et au Pays de Galles. Quelques années plus tôt, un hôtel de Vannes avait lui aussi logé des extra-européens en situation irrégulière.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Immigration en Bretagne. Un nouveau gang de cambrioleurs géorgiens arrêté, des clandestins albanais logés à l’hôtel à Brest”

  1. patphil dit :

    moralité il est indispensable que l’albanie et la géorgie soient intégrées à l’UE

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Ensauvagement, Sociétal

Cambriolages. Méfiez-vous du « parapluie »

Découvrir l'article

BREST, Ensauvagement, Justice, Sociétal

Brest. Un bouc enlevé et dépecé dans le quartier « prioritaire » de Bellevue

Découvrir l'article

Sociétal

Insécurité. A cause des cambriolages, 87 % des commerçants ont peur ou ont eu peur de se rendre dans leur magasin… comme 66 % des clients !

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Justice, LANNION, Sociétal, ST-BRIEUC

Côtes d’Armor. Des Irakiens condamnés pour un trafic de visas illégaux

Découvrir l'article

Ensauvagement, Local, NANTES, Société

Vignoble Nantais : les entreprises créent un collectif contre les cambriolages

Découvrir l'article

A La Une, BREST, Ensauvagement, Justice, Sociétal

Ensauvagement à Brest. Coups de couteau à Bellevue, foot amateur et Albanais sous OQTF… [Vidéo]

Découvrir l'article

BREST, Ensauvagement, Justice, VITRÉ

Ensauvagement. Les gendarmes de Vitré interpellent une équipe de cambrioleurs, un policier blessé à Brest

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, Sociétal, ST-BRIEUC

Saint-Brieuc. 4 cambrioleurs géorgiens condamnés… mais absents à l’audience

Découvrir l'article

Loudéac

Prison et interdiction de séjour en France pour un couple de cambrioleurs nuisant dans le secteur de Loudéac

Découvrir l'article

Pornic

Pays de Retz : drogue à Pornic, cambriolages avec violence à la Plaine sur Mer

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍