Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pays de Galles. 240 migrants logés dans un hôtel de luxe : la population monte au créneau ! [Vidéo]

Des manifestations et des incidents violents ont éclaté à Llanelli, au Pays de Galles, en réaction au projet du ministère britannique de l’Intérieur de loger jusqu’à 240 demandeurs d’asile dans un hôtel. Et ce, sans tenir compte des premières protestations qui furent pacifiques…

Une ville du Pays de Galles refuse l’arrivée de migrants

Au cours des derniers mois, la Bretagne a connu les épisodes de Callac et de Saint-Brevin-les-Pins. En Irlande, l’arrivée imposée de migrants extra-européens par les autorités a également suscité diverses manifestations d’opposition. Autre terre du monde celte concernée par le phénomène, le Pays de Galles, où une manifestation a eu lieu le 1er octobre devant un hôtel de la ville de Llanelli. Située sur la côte galloise, elle compte un peu moins de 50 000 habitants.

C’est dans cet établissement que le ministère britannique de l’Intérieur prévoit de placer jusqu’à 240 migrants « demandeurs d’asile ». Après avoir sillonné les rues de la ville, le cortège des manifestants opposés au projet, et parmi lesquels se trouvaient des motards locaux, s’est rendu sur le parking principal de l’hôtel. Toutefois, certains des participants se sont introduits dans l’enceinte du Stradey Park Hotel après avoir forcé des barrières de sécurité tandis que plusieurs agents de police étaient dépêchés sur place.

Plus tard dans la soirée, les pompiers sont intervenus suite à un incendie dans une cage d’escalier du rez-de-chaussée de l’hôtel.

Une tension croissante face au projet

Cette perspective d’accueillir des clandestins dans cet établissement n’est pas tout à fait nouvelle puisque les propositions controversées concernant l’hôtel spa quatre étoiles ont été révélées au mois de mai 2023. Dans la soirée du 15 août dernier, des manifestants s’étaient déjà invités dans l’hôtel afin de faire part de leur colère contre l’arrivée de nouveaux migrants à Llanelli.

Citée par le média WalesOnline, la police a évoqué une « escalade préoccupante du comportement » de certains manifestants, et une ordonnance est entrée en vigueur pour permettre aux forces de l’ordre d’obliger les manifestants à enlever leur cagoule ou tout autre vêtement couvrant le visage.

Au mois d’août, le ministère britannique de l’Intérieurs e disait déjà conscient des « vives inquiétudes de la communauté locale » tandis que l’une de ses porte-paroles déclarait qu’un « plan minutieux et réfléchi de transfert progressif des demandeurs d’asile vers l’hôtel » était en cours d’élaboration, « en étroite collaboration avec les partenaires locaux, afin de garantir la sécurité des résidents de l’hôtel et de la population locale ». Ajoutant au passage que le ministère britannique de l’Intérieur avait « l’obligation légale de soutenir les demandeurs d’asile qui, sans cela, seraient sans ressources ».

Par ailleurs, près de 100 emplois ont été perdus en raison de la fermeture du Stradey Park Hotel avant que sa gestion ne soit confiée à Clearsprings Ready Homes, une société britannique fournissant des services de logement au ministère de l’Intérieur.

Jusqu’à 240 clandestins hébergés

À Llanelli, nombreux sont les habitants à se dire hostiles à l’accueil d’un grand nombre de clandestins, le Home Office britannique ayant prévu d’utiliser l’hôtel pour héberger jusqu’à 240 demandeurs d’asile, selon la BBC.

Aussi, la colère des locaux semble monter en puissance face à la surdité des autorités. La plupart des actions de protestation ont été pacifiques jusqu’à il y a peu, la police ayant fait état de 21 arrestations au total à la fin du mois d’août depuis le début des manifestations.

Mais la situation a pris une nouvelle tournure au cours du week-end dernier : six individus ont été arrêtés après les deux départs de feu ayant eu lieu dans l’hôtel lors des manifestations. La police a déclaré que des agents avaient éteint l’incendie d’un véhicule dans l’enceinte de l’établissement samedi 30 septembre en fin de journée. Un homme de 48 ans, originaire de Caerphilly, et deux femmes de 53 et 52 ans, originaires de Cleveland et Peterborough, ont été arrêtés pour suspicion d’incendie criminel et d’autres délits.

Ces mêmes sources policières ont indiqué que, dimanche 1er octobre, plusieurs motards ont forcé l’entrée principale, bien que des agents leur aient barré la route. Un grand nombre de manifestants ont ensuite franchi les barrières de sécurité et sont entrés de force dans l’enceinte de l’hôtel, où certains ont brisé des vitres.

Enfin, toujours le 1er octobre, des feux d’artifice et d’autres projectiles ont été tirés en direction des forces de l’ordre, tandis que des véhicules ont été déplacés pour tenter de bloquer l’accès au Mid and West Wales Fire Service (service de lutte contre l’incendie du centre et de l’ouest du Pays de Galles). L’incendie a été éteint. Un homme de 40 ans et une femme de 44 ans, tous deux originaires de la région de Carmarthen, ont été arrêtés pour suspicion d’incendie criminel et un homme de Llanelli, âgé de 66 ans, a été arrêté pour suspicion d’obstruction aux services d’urgence.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Pays de Galles. 240 migrants logés dans un hôtel de luxe : la population monte au créneau ! [Vidéo]”

  1. louis dit :

    apres le brexit ? et bien c’est une réussite !!🤣

  2. Szabo Annie dit :

    Au moins, ils se bougent eux !

  3. patphil dit :

    vite, construisons des hotels pour les migrants, voila la solution au chomage, btp sauvé, serveurs et femmes de chambre, des emplois etc.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Dundalk (Irlande). Une manifestation contre l’accueil d’Ukrainiens dans un ancien orphelinat.

Découvrir l'article

Politique, SAINT-BREVIN

Saint-Brévin-les-Pins. Les opposants à l’immigration pèsent électoralement

Découvrir l'article

International

Emeutes contre l’immigration à Coolock en Irlande. « Ceux qui rendent impossible une révolution pacifique, rendent inévitable une révolution violente »

Découvrir l'article

International

Invasion migratoire en Espagne. Seuls 6% des clandestins marocains arrêtés sont expulsés

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Vers un nouveau record d’immigration illégale en 2024 ?

Découvrir l'article

AURAY, Immigration, Local, LORIENT, Social, Société, VANNES

Morbihan : la préfecture reconnaît que l’hébergement d’urgence est sur-saturé par les migrants !

Découvrir l'article

Sociétal

Une carte recense tous les centres d’accueil pour migrants – réfugiés et demandeurs d’asile – en France

Découvrir l'article

International

Allemagne. Pour le chef de la police de Berlin, la “plupart” des actes de violence sont commis par de jeunes hommes migrants

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. Le Japon à contre-courant de l’Union européenne

Découvrir l'article

Immigration

Italie : les clandestins devront verser entre 2.500 et 5.000 euros de caution pour éviter leur placement en centre d’accueil

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky