Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Breizh Cyber. Le Conseil régional lance un « SAMU numérique » face aux cyberattaques

Le Conseil régional de Bretagne administrative vient de lancer « Breizh Cyber », un centre de réponse aux cyberattaques visant à offrir une aide d’urgence gratuite aux PME, ETI, collectivités et associations de la région. Présentation de ce nouveau service.

« Breizh Cyber », nouvelle aide face aux cyberattaques

Il y a du nouveau en matière de cybersécurité en Bretagne (B4). Depuis le 20 novembre, le centre de réponse aux cyberattaques de la Région Bretagne est opérationnel. Dénommé « Breizh Cyber », celui-ci a pour mission de fournir une première aide d’urgence gratuite aux PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire), collectivités et associations de la région.

Dans un environnement numérique de plus en plus menaçant, le Conseil régional met donc en place un nouvel outil qui a bénéficié d’une enveloppe d’un million d’euros répartis sur trois ans de la part de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).

L’annonce du lancement de « Breizh Cyber», a eu lieu le 21 novembre dans le cadre de l’European Cyber Week, qui se tenait à Rennes jusqu’au 23 novembre. Selon les mots du président du Conseil régional Loïg Chesnais-Girard, « Breizh Cyber, c’est un ‘SAMU numérique’ » qui est destiné à « fournir une première aide d’urgence gratuite aux collectivités, entreprises et associations du territoire. » Par la suite, cette offre devrait être complétée par des services de prévention payants.

Un rôle différent en fonction de la gravité de l’attaque

Actuellement, ce service d’urgence est composé de quatre personnes. Parmi ces dernières, figure notamment Guillaume Chéreau, ancien d’Orange et de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information qui a confié auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bretagne que cette équipe pourrait être élargie à l’avenir « en fonction de la montée en puissance » de la structure.

En pratique, le rôle de Breizh Cyber va consister à délivrer une première réponse aux entreprises, associations et collectivités bretonnes victimes d’incidents de sécurité numérique ou de cyberattaques. En cas d’urgence, l’équipe de ce « Samu numérique » breton propose un accompagnement sous diverses formes :

  • Recueil et qualification des incidents/alertes sécurité remontés par ses bénéficiaires ;
  • Réponse adaptée à la nature de l’incident et mobilisation d’un prestataire spécialisé si nécessaire ;
  • Conseils sur la gestion de crise dans le cas d’un incident majeur ;
  • Suivi de la résolution des incidents en cours avec les bénéficiaires et le prestataire spécialisé ;
  • Retour d’expérience des incidents clôturés avec le bénéficiaire et le prestataire mobilisé.

« Notre région dispose de nombreuses entreprises de pointe dans le domaine de la cybersécurité, il est important que les PME victimes d’attaques soient bien conseillées et éventuellement dirigées vers des opérateurs locaux de confiance » résume Guillaume Chéreau.

« Breizh Cyber » : quelle procédure à suivre pour les victimes ?

S’il est possible de déclarer un incident et de joindre le personnel de Breizh Cyber via le site web du nouveau service breton, un numéro de téléphone gratuit (0 800 200 008) est également mis à disposition afin de contacter un expert qui indiquera les premiers conseils à suivre.

En fonction de la gravité de la cyberattaque, l’équipe de Breizh Cyber effectuera elle-même l’intervention ou, en cas de dommages importants, elle redirigera l’entreprise, la collectivité ou l’association victime vers des prestataires locaux.

Attention cependant à bien noter les plages horaires pour joindre le service : du lundi au jeudi de 9h à 17h30 et le vendredi de 9h à 17h. Le Conseil régional de Bretagne précise par ailleurs que l’ANSSI est la seule entité habilitée à prêter assistance aux « opérateurs d’importance vitale » (par exemple les hôpitaux, les sociétés de télécommunications ou d’énergie).

Toujours en matière de cybersécurité, il faut rappeler en dernier lieu que le Conseil régional breton a déjà lancé au mois d’octobre un autre service dénommé « Ma santé numérique BZH » et permettant aux internautes de vérifier la sécurité de leurs données personnelles en ligne.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Breizh Cyber. Le Conseil régional lance un « SAMU numérique » face aux cyberattaques”

  1. Eschyle 49 dit :

    Pour éviter de vous faire pirater, une astuce: installez sur l’ordinateur frontal un clavier en caractères cyrilliques. Pour l’explication, lisez la note de Brian Krebs, « Why so many top hackers hail from Russia », Krebson Security Blog, 22 juin 2017:

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Politique

Fabrice Leggeri, ex-directeur de Frontex : « La Commission européenne voit l’immigration illégale comme un projet et non pas comme un problème »

coucou

International

Terreur Woke. Le conseil municipal de Melbourne propose des vestiaires non mixtes dans les installations sportives

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

BREST

Trafic de drogue à Brest : un dealer condamné à 12 mois de prison dont 4 fermes

Enedis

MORLAIX

Un agent Enedis violemment agressé près de Morlaix : la gendarmerie lance un appel à témoins

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Ensauvagement, Informatique, Social, Sociétal

CAF. Les comptes de 600 000 allocataires ont-ils été piratés ?

Découvrir l'article

Sociétal

Basculement numérique : Éveiller l’authenticité perdue.

Découvrir l'article

Informatique

Impression numérique en grand format : quel support choisir ?

Découvrir l'article

Informatique, Local, Sociétal, Technologies

Sécurité informatique. Mon-compte.bzh, l’outil gratuit pour vérifier ses données personnelles

Découvrir l'article

Politique, Réunification

Autonomie de la Bretagne : pour Maël de Calan (LR) c’est non !

Découvrir l'article

Ensauvagement, Informatique, RENNES, Technologies

Betton (35). Les données personnelles de 5 000 habitants diffusées après une cyberattaque dévastatrice

Découvrir l'article

Ensauvagement, Social, Sociétal, Technologies

FranceConnect. Failles de sécurité et tentatives d’arnaques : une tiers-mondisation de l’État y compris en ligne ?

Découvrir l'article

Sociétal, Société

Mois des Fiertés LGBT. Quand l’Emsav et la Région participent au bourrage de crânes

Découvrir l'article

Economie, Environnement

Le livre de Nicolas Legendre que Loïc Chesnais-Girard devrait lire

Découvrir l'article

Economie, Informatique

La BCE va tester la résistance des banques de la zone euro face aux cyberattaques

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍